Lyon - Villard-de-Lans (Coupe de France, 16e de finale)

Ce sont près de deux mille huit cents spectateurs qui se sont déplacés ce soir pour voir les Lions recevoir Villard-de-Lans malgré le déséquilibre prévisible entre les deux équipes et le déroulement en semaine, inhabituel pour une équipe de Division 2, de la rencontre.

La rencontre débute sans round d’observation et les Isérois ouvrent rapidement le score. Sur leur première incursion en zone offensive, Thibaut Sage Vallier lance au but et Daniel Svedin ne peux que repousser la rondelle. Le jeune Villardien reprend le palet et le propulse au fond des filets (0-1, 23"). Les Lyonnais, refroidis d’entrée, mettent quelques minutes à relever la tête ; une première fois avec une bonne entrée en zone d’Alexander Olsson  puis quelques instants plus tard ce dernier est à l’origine d’une triangulation avec Baptiste Frioux et Robert Olsson, qui face au but tire au-dessus de la barre transversale. Les charges sont appuyées voire parfois très limites en ce début de rencontre mais l’arbitre reste discret.

La première supériorité numérique des Ours redonne du travail à Svedin qui résiste à la pression et préserve l’écart au tableau d’affichage. À la onzième minute, Yann Diaféria perd le palet sous la pression d’Arnaud Magallon mais ce dernier, légèrement désaxé, ne parvient pas à conclure une fois devant Romain Farruggia. Le jeu est fluide et les temps morts sont rares, la partie semble s’équilibrer au fil des minutes. Peu après le quart d’heure de jeu, Clément Masson manque de doubler la mise. À la conclusion d’un 2 contre 1, il envoie le palet à côté de la cage grande ouverte. Deux minutes plus tard c’est Sage Vallier qui affole la défense et fait trembler le filet… extérieur du but. Et c’est finalement sur un double avantage numérique que les Villardiens retrouvent la faille. Le palet circule de crosse en crosse jusqu’à celle de Nicolas Favarin, qui a tout le temps d’ajuster son tir et de tromper Svedin à mi-hauteur (0-2, 18'07"). Villard termine donc la première période avec un avantage de deux buts en jouant de manière très sereine.

FavarinNLes Lyonnais sont de nouveau pris à la gorge d’entrée. Une passe qui rebondit sur la bande revient devant la cage des locaux sans conséquence, après seulement dix secondes de jeu. Une minute plus tard Cyril Papa réceptionne une bonne passe en profondeur, se retourne, temporise puis lance au but mais Svedin effectue un superbe arrête de la mitaine. Et après deux avertissements sans frais, la troisième occasion est la bonne. Tristan Lemoine perce la défense rhodanienne puis tire. Svedin pense avoir bloqué le palet entre les jambières alors qu’il traîne en fait devant la cage, Diaféria n’en demandait pas tant et pousse le palet au fond (0-3, 22'00").

La nouvelle recrue Joseph Cappellano montre sa maîtrise de la rondelle en zone défensive mais, pressé derrière son but, il transmet un palet difficile à Kim Wikström qui doit passer devant la cage. Nicolas Lafontaine passe par là, récupère le palet et l’envoie au fond sans que Daniel Svedin, surpris, n’esquisse le moindre mouvement (0-4, 26'28"). À la trentième minute, Sage Vallier (encore lui !) s’échappe et feinte mais voit un mur se dresser face à lui.

Même en double infériorité numérique les Villardiens se démènent dans les bandes pour reconquérir le palet. Mais à ce petit jeu Alexander Olsson est très adroit aussi et d’une passe parfaite il trouve Xavier Simoni libre de tout marquage, qui tire comme un sourd sur réception et transperce le portier alpin (1-4, 32'42"). Quatre minutes plus tard, sur un slap violent de Pierre-Antoine Simonneau, Daniel Svedin repousse le palet dans la palette d’Alexandre Lefebvre qui pousse le palet au fond (1-5, 36'39"). Daniel Svedin se blesse à l’épaule sur cette action et il est contraint de céder sa place. Son jeune remplaçant, Quentin Wargnier, n’a que dix-huit ans et effectue sa première apparition sur la glace avec l’équipe sénior. Il se rassure rapidement avec un premier arrêt sur un tir dévié, a fortiori difficile à stopper.

Rapidement le rythme baisse dans l’ultime période mais les occasions ne sont pas moins nombreuses pour autant. Lafontaine touche notamment le poteau (44') dans un duel avec le gardien. Une minute plus tard il se retrouve face à Wargnier et cette fois-ci le feinte avant de loger le palet dans le haut du filet (1-6, 44'54"). Baptiste Frioux contraint Romain Farruggia à effectuer un beau lancer de botte à la quarante-huitième minute lorsqu’il tire après avoir récupéré un palet qui trainait en zone offensive. Quentin Wargnier semble jouer sans complexe et effectue de nombreux arrêts face aux attaquants de Villard-de-Lans. Damien Croux, plusieurs fois buteur ces dernières semaines, apporte le surnombre au côté de ses attaquants en remontant la patinoire mais son tir est détourné par l’épaule de Farruggia (50').

Suite à un bon dédoublement de passe en powerplay avec Masson, Sage-Vallier signe un doublé en reprenant le palet de manière acrobatique (1-7, 52'52"). Enfin, profitant d’un bon écran de Frioux, Xavier Simoni inscrit lui aussi un doublé ce soir en trompant Farruggia une nouvelle fois en avantage numérique (2-7, 59'38").

Les Villardiens s’imposent donc sans avoir eu à forcer leur talent bien que les Lyonnais n’aient pas été ridicules ce soir. La perte de Svedin pouvait laisser présager d’un dernier tiers-temps cauchemardesque mais le jeune Wargnier a épaté tout le monde. Côté lyonnais, la ligne d’Alexander Olsson a prouvé qu’elle causera bien des problèmes aux défenses de Division 2 cette saison.



Commentaires d’après-match :

Baptiste Frioux (attaquant de Lyon) : « C’était un match difficile, on voit qu’on a encore énormément de progrès à faire pour atteindre le niveau d’une équipe comme Villard-de-Lans. Malgré le score nous n’avons pas été ridicules, même physiquement au dernier tiers-temps. On a bien vu qu’ils étaient plus costauds et plus rapides en face, le physique est une des principales chose qu’il nous faudra travailler. Il nous reste également à gommer quelques petites erreurs qui peuvent faire la différence et être plus intelligents dans notre jeu. »

Stéphane Barin (entraîneur de Villard-de-Lans) : « On a fait le boulot tout simplement ce soir, ce n’est pas évident de se déplacer ici et c’est toujours délicat de jouer contre une équipe de division inférieure. On a pris le match dans le bon sens, Lyon aurait sans doute voulu prendre plus de plaisir ce soir. Au début du match on ne dominait pas collectivement mais plutôt individuellement, c’est devenu plus conforme aux attentes après la mi-match mais il a fallu un peu hausser la voix pour cela. »

 

Lyon - Villard-de-Lans 2-7 (0-2, 1-3, 1-2)
Mardi 27 octobre 2009 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2839 spectateurs.
Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté de Fred Peuriere et Gabriel Pointel.
Pénalités : Lyon 10’ (6’, 2’, 2’), Villard-de-Lans 12' (2’, 6’, 4’).
Tirs : Lyon 19 (6, 4, 9), Villard-de-Lans 52 (22, 17, 13).
Mises au jeu : Lyon 29 (8, 9, 12), Villard-de-Lans 36 (12, 11, 13)
Évolution du score :
0-1 à 00'23" : Sage Vallier assisté de Lafontaine et Lefebvre
0-2 à 18'07" : N. Favarin assisté de Droppa et Papa (double sup. num.)
0-3 à 22'00" : Diaféria assisté de Lemoine et Vitton-Méa
0-4 à 26'28" : Lafontaine
1-4 à 32'42" : Simoni assisté d’A. Olsson
1-5 à 36'39" : Lefebvre assisté de Simonneau et Sage Vallier
1-6 à 44'54" : Lafontaine assisté de Masson
1-7 à 52'52" : Sage Vallier assisté de Masson
2-7 à 59'38" : Simoni assisté de Frioux

 

Lyon

Gardien : Daniel Svedin puis Quentin Wargnier [à 36’49’’].

Défenseurs : Joseph Cappellano – Nicolas Deshaies ; Xavier Simoni – Damien Croux (A) ; Martin Croguennec – Nicolas Deshaies.

Attaquants : François-Henri Désérable – Kim Wikström (C) – Anthony Kodyjasz (A) ; Alexander Olsson – Robert Olsson – Baptiste Frioux ; Adryan Serrano – Paulin Jouanin – Arnaud Magallon ; Julien Bordrero.

Absents : Mathieu Combe (luxation de l’épaule), Geoffrey Paillet (ligaments du genou), Charles Vouligny (licence).

Villard-de-Lans

Gardien : Romain Farruggia.

Défenseurs : Pierre-Antoine Simonneau – Alexandre Lefebvre ; Nicolas Favarin (C) – Ivan Droppa ; Nicolas Antonoff – Victor Vitton-Méa.

Attaquants : Thibaut Sage Vallier – Clément Masson – Nicolas Lafontaine ; Tomi Sykkö – Cyril Papa (A) – Matthieu Le Blond ; Cédric Guillot-Diat (A) – Tristan Lemoine – Yann Diaféria ; Lucas Orts – Corentin Cervoni – Kevyn Richard.

Remplaçant : Pascal Favarin(G). Absents : Stéphane Guillot-Diat (accident de la route), Martin Millerioux (adducteurs), Daniel Sedlak (fracture de la main), Esa Saksinen (fracture du malaire gauche).