Division 1 : la patience brestoise contre la discipline mulhousienne

Les deux meilleures défenses de division 1 se retrouvaient face-à-face ce soir pour un choc attendu : un Mulhouse-Brest, la revanche de la finale D2 2009. Le 8-7 de l'époque ne seraît sûrement plus d'actualité. On pouvait compter pour cela sur l'entraîneur suédois Christer Eriksson pour opposer ses systèmes défensifs au talent des Albatros. Ce fut le cas, mais face à un adversaire discipliné, les Bretons ont obtenu la victoire en transformant leurs deux premières supériorités numériques... au deuxième et au troisième tiers (3-0).

L'autre leader Caen était en balade à Valence en s'imposant 10-4 après avoir encaissé deux buts "cosmétiques" dans les vingt dernières secondes. La vérité est que, si le buteur Rochon a vite été performant à Valence, l'autre recrue tardive québécoise, le gardien Alexandre Quessy, est à la peine. Pour sa première titularisation après avoir remplacé Lucas Fournier pendant le dernier match, il a encaissé six buts et a été à son tour sorti en cours de match.

Annecy a bien cru à sa première victoire en menant de deux buts après deux tiers-temps, mais un doublé de l'inévitable Mike Baslyk a permis à Deuil/Garges de renverser le score (2-3). La journée a été faste pour les clubs de Val d'Oise puisque Cergy a profité à son tour du déclin défensif de Reims, battu 6-7. Un des joueurs-vedettes de l'an dernier, Sébastien Gauthier, s'est rappelé au souvenir de tout le monde en marquant à lui seul les cinq (!) premiers buts des Jokers.

Au repos la semaine prochaine du fait de leur match avancé, Montpellier (5-4 contre Amnéville) et Bordeaux (4-3 à Courbevoie) savaient qu'ils devaient engranger des points dès maintenant et l'ont fait. Ils restent ainsi placés 4e et 5e avec 10 points en 8 journées.