Remontée inattendue de Straubing

StraubingIl y a deux semaines, Straubing semblait parti pour vivre une saison difficile, fermement condamné à la dernière place de la DEL que tout le monde lui avait promis. En plus, le gardien canadien Mike Bales s'était blessé, et son collègue Markus Janka restait seul jusqu'à la trêve internationale, qui commence aujourd'hui. Or, les quatre sorties de Janka s'étaient mal passées jusque là : quatre défaites nettes avec un total de 2 buts marqués et 16 buts encaissés. Et pourtant... Dans un sursaut totalement inattendu, Straubing vient d'enchaîner quatre victoires, avec une moyenne de 1,5 buts encaissés pour Markus Janka. Non seulement les Tigers ne sont plus derniers, mais ils sont à égalité de points avec le dernier qualifié en play-offs Cologne.

La série noire du moment est en effet pour le KEC qui vient d'enchaîner six défaites, dont un week-end terrible avec un 0-4 chez le grand rival Düsseldorf puis un 0-5 à domicile contre Augsbourg. Le public s'est révolté et a chanté un message sans appel : "Vous pouvez tous partir sauf [Lars] Weibel." Le gardien suisse est en effet la meilleure recrue et continue de surnager. En revanche, Kévin Hecquefeuille commence à être chahuté. On était patient au sujet de l'adaptation du Français tant que les résultats de l'équipe étaient bons, mais la critique se renforce envers un joueur qui avait été bien vendu par le staff. On lui reproche de jouer la tête dans la mur, et ses notes de match sont parmi les moins bonnes de l'équipe.

Cologne pourra s'inspirer des autres clubs en crise : le dernier Hambourg et l'avant-dernier Nuremberg ont gagné hier après respectivement 4 et 9 défaites consécutives. La seule constante dans cette DEL se situe en tête du classement. En gagnant 5-2 hier chez leur principal rival Mannheim, les Eisbären de Berlin se sont assurés la première place à la trêve. Comme d'habitude en somme.

La surprise vient des deux poursuivants derrière le duo de favoris. Vu que tout le monde citait Augsbourg comme un outsider caché, il était clair que plus personne ne sous-estimait l'éternel petit club. Mais au point d'y voir la meilleure attaque de la DEL, quand même pas. L'entraîneur Larry Mitchell a une fois de plus étonné par la pertinence de son recrutement. Les Nord-Américains se sont tous parfaitement intégrés. L'autre poursuivant est Wolfsburg, où l'ex-doublure de Düsseldorf, Jochen Reimer, cartonne comme gardien titulaire, pendant que John Laliberté, un ailier américain démarqué du championnat danois, enfile les buts.

Le classement à la trêve.