Dunkerque II - Neuilly-sur-Marne II (Division 3, groupe C)

60 minutes de jeu, plus de deux heures sur la glace à être attentif au jeu, l'occasion pour le portier d'apporter sa vision de la rencontre.

Premier tiers, chacun trouve sa place

La rencontre démarre dans un jeu d'observation, les joueurs des deux équipes se testent, se jaugent mais sans trop oser. Il faudra attendre la cinquième minute pour voir les joueurs du HGD passer à la vitesse supérieure et donner le coup de patin mettant les Bisons de Neuilly en péril pour ouvrir le score par Bertil Gars assisté de Clément Petre. Prenant exemple sur les plus jeunes, une minute plus tard c'est au tour du duo Alexandre Delmotte - Grégory Renaux de faire parler la poudre et ainsi plonger Neuilly un peu plus dans le doute.

Les Bisons sont maintenant de "vieux" routards, qui savent jouer au hockey et ce ne sont pas deux buts qui leurs font peur. Profitant intelligemment du relâchement local, le duo Franck Legou - Yann Lemarchand vient mettre à mal le portier dunkerquois qui tenait pourtant bien sa zone depuis le début de la rencontre. L'orgueil des Dunkerquois les pousse 40 secondes plus tard à venir tromper une nouvelle fois le jeune portier des Bisons par Cyril Gars, rapidement imité par Neuilly via Rémy Pointeau qui porte en solo une action que le portier dunkerquois ne peut parer (3-2).

Deuxième tiers, Holiday on Ice

Durant le premier tiers, Dunkerque a montré qu'il était plus rapide, plus engagé et que physiquement il ne tournait qu'à 50%... Les spectateurs présents étaient persuadés que le deuxième tiers serait la "mort à petit feu" des Bisons. Quelle déception, ils n'ont pu assister qu'à une représentation d'une équipe de hockey (Neuilly) rencontrant le spectacle de "Holiday on ice" ! Tout ce qu'il ne faut pas faire sur la glace lors d'un match de hockey a été concentré par Dunkerque durant presque 20 minutes : pas d'engagement, pas de patinage, pas de protection du gardien, défense aux abonnés absents, pénalités inutiles, etc.

Neuilly a dû penser que Dunkerque avait dans son jeu une ruse cachée, aussi les Bisons n'ont pas trop forcé au début du tiers en tentant des tirs de loin. Paul Magnien a ainsi trompé le portier dunkerquois par un tir masqué raz de glace. Dunkerque répond sept minutes plus tard par Jérôme Fornet.

Ensuite, voyant que le jeu dunkerquois était toujours inexistant, Neuilly mit en route la cavalerie et ce fut du tir aux pigeons avec cinq buts, dont trois de Franck Legou, en l'espace de sept minutes. Il a fallu beaucoup de lucidité et de concentration au portier des Corsaires pour limiter cette hémorragie mais ce tiers fait très mal (trop mal). À deux minutes de la fin de la période, c'est Benjamin Turpin qui vient laver l'honneur du HGD par un missile qui transperce le portier de Neuilly (5-9).

Troisième tiers, jouons au Hockey

Le dernier tiers verra une équipe de Dunkerque de nouveau dans un état d'esprit de hockeyeurs, mais le mal est fait et Neuilly très intelligemment cadenasse sa zone et joue la relance dès que Dunkerque lui laisse un peu de champ. Cyril Gars relance la machine à "score", mais s'ensuivent cinq minutes où aucune des tentatives n'arrivent à mettre à mal le portier des visiteurs. Neuilly profite finalement d'un palet mal contrôlé et Franck Legou vient gagner son duel face au portier dunkerquois. À six minutes de la fin, c'est au tour du HGD de reprendre le match en main et Julien Deguines vient ainsi montrer aux spectateurs que jusque la fin nous y avons cru.

Conclusion et avis personnel

- Une rencontre que nous devions gagner, un match que nous laissons filer trop longtemps
- Trop de fautes inutiles (face à une équipe comme Neuilly à 5 contre 3 nos chances sont minces)
- Les joueurs du HGD sont bons mais il manque un réel esprit et de la discipline
- Pour gagner il faut mouiller le maillot
- J'apprécie énormément la confiance que vous me portez mais SVP ne me laissez pas si seul, j'ai vécu 13 minutes de calvaire (tant physiquement que moralement)

Samedi prochain nous serons de nouveau opposés à Neuilly sur leur glace, il conviendra donc que chacun se rappelle de ce qu'il doit faire et que le collectif montre aux Bisons ce que sont les Corsaires. Bravo à l'équipe qui s'améliore de match en match, continuons et inversons la tendance.

 

Dunkerque II - Neuilly-sur-Marne II 7-10 (3-2,2-7,2-1)
Samedi 31 octobre 2009 à 18h30 à la patinoire Michel-Raffoux.
Évolution du score :
1-0 à 05'36" : B. Gars assisté de Petre
2-0 à 06'21" : Delmotte assisté de Renaux
2-1 à 13'06" : Legou assisté de Lemarchand
3-1 à 13'54" : C. Gars assisté de Deguines
3-2 à 14'50" : Pointeau
3-3 à 21'51" : Magnien assisté de Lemarchand
4-3 à 28'53" : Fornet assisté de Delmotte et Minnebois
4-4 à 31'34" : Legou assisté de Lorand
4-5 à 31'59" : Mousset
4-6 à 33'33" : Bottin ass Pointeau
4-7 à 34'37" : Legou assisté de Bottin
4-8 à 37'40" : Legou assisté de Lorand
4-9 à 38'08" : Lemarchand assisté de Legou
5-9 à 38'23" : Turpin
6-9 à 45'36" : C. Gars assisté de Deguines
6-10 à 50'12" : Legou
7-10 à 53'44" : Deguines assisté de Dewulf