Suède : Bellemare vacciné, Meunier décentré

Skellefteå, troisième au classement, est la surprise du début de saison dans l'Elitserien suédoise, et veille à tout pour protéger son équipe qui lui procure tant de plaisir : le club de Pierre-Édouard Bellemare a décidé de faire vacciner ses joueurs contre la grippe H1N1... imitant ainsi l'ex-club du Français, Leksand, qui avait été le premier à choisir la vaccination (ce qui lui avait valu quelques critiques dans la presse).

Le meilleur joueur de Skellefteå, c'est son gardien Andreas Hadelöv. Pour sa cinquième saison au club, ce vétéran de 34 ans est peut-être en passe de réussir la meilleure saison de sa carrière. Mais le succès est aussi celui d'un groupe qui a intégré six juniors, dont le phénomène Adam Larsson, ce défenseur de 16 ans décrit comme unique et qui a déjà marqué 6 points (un de plus que Bellemare qui est à 4-1) en 16 journées.

C'est d'ailleurs la grande tendance dans l'Elitserien 2009/10 : partout dans la ligue, une trentaine de juniors cartonnent. Il en est ainsi du sixième marqueur du championnat Marcus Krüger, dont l'équipe de Djurgården n'a encaissé qu'un seul but pendant qu'il était sur la glace ! Dire qu'il y a cinq ans, notamment l'année du lock-out, des experts suédois craignaient le pire en voyant que l'avenir des jeunes était bouché et leur temps de jeu ridicule...

L'élite suédoise est dominée par HV71. Son cinq majeur (Puistola-Petrasek / Thörnberg-Davidsson-Voutilainen) a marqué à lui seul 37 buts, soit presque autant que... l'équipe toute entière de Färjestad (39), qui est pourtant deuxième à trois points de distance.

Mais attention à la remontée de Linköping : maintenant que les deux "contrats d'artiste" tchèques Hlavac et Hlinka sont arrivés en Suède pour les six mois fiscalement de rigueur, l'équipe a enchaîné quatre victoires en commençant par le plus gros score de l'année (8-1 contre Södertälje). Le podium n'est plus qu'à un point et Linköping est censé ne faire qu'une bouchée de Skellefteå à la reprise.

En revanche, le favori Frölunda, affaibli par ses blessures en défense, est encore en retrait à la septième position et ne semble pas guéri. Pour le dernier match avant la trêve, il a ainsi perdu 4-3 dimanche à Timrå, qui est dernier à égalité de points avec MODO. Ces deux équipes sont décrochées avec cinq points de retard mais ont connu un léger mieux. Si MODO a pris quatre points bienvenus dans le week-end, l'amélioration à Timrå concerne surtout la mutation opérée sur un joueur français.

Parmi les trois tricolores qui tentent de conquérir l'Elitserien cette année, Laurent Meunier est en effet celui qui était le plus à la peine. Il décevait dans un rôle de centre toujours difficile dans un championnat suédois très tactique. Ce week-end, cependant, le capitaine de l'équipe de France a été totalement réaffecté : il est passé à l'aile aux côtés des deux grands espoirs de 18 ans Magnus Svensson-Pääjärvi et Anton Lander. Le trio a tout de suite fonctionné. Samedi, le résultat n'était pas au rendez-vous, mais Laurent Meunier, avec un tir sur le poteau, a bien failli marquer son premier but de la saison. Dimanche, finalement, ce fut le déclic. Il a doublé son total de points en inscrivant deux assistances, la première en powerplay et la seconde par une belle remontée de palet. Il a réussi son meilleur match et on espère qu'il conservera cet élan après la trêve internationale.