Lyon - Asnières (Division 2, 5e journée)

Troisième match à domicile pour le LHC et troisième rencontre avec une grosse cylindrée de la poule A. En effet après avoir reçu Dunkerque (3-3) et Tours (2-4), les Lions reçoivent ce soir le leader de la poule, les Castors d’Asnières. Cette équipe habituée aux playoffs, sans pour autant avoir été redoutée par ses adversaires ces dernières saisons, a effectué tout un recrutement à l’intersaison, ce qui lui vaut désormais un statut de postulant à l’accession à la Division 1. Avec quarante-deux buts inscrits et seulement six concédés, Asnières a de quoi effrayer et la défense lyonnaise, qui peut enfin compter sur la dernière recrue Charles Vouligny, risque d’avoir beaucoup de travail ce soir. Cependant, le match de ce soir constitue le premier véritable test pour les Franciliens qui n’ont jusqu’à présent affronté aucun des favoris de la poule.

Après une minute de silence en l’hommage de Jean-François Pointet parfaitement respectée, le match débute sur un rythme élevé. Deux absents de marque sont cependant à signaler côté asniérois avec Roland Vigners, meilleur pointeur de la poule, et le portier Adam Briggs. Les Castors semblent bien perdus en ce début de match, subissant le rythme imposé par les Lyonnais. Dimitri Fokine demande ainsi son temps mort dès la septième minute ! Et le moins que l’on puisse dire est que ça réveille ses troupes. Une minute plus tard, Franz Erhart lance un contre express. Johan Mellander croise avec Emilien Rouyer qui de l’aile droite trompe Daniel Svedin du poignet (0-1, 7'37").

Le match est très intense et le palet se promène d’un but à l’autre. Les Lyonnais cherchent l’égalisation, Serrano rate une belle occasion d’ailleurs à la dixième minute de jeu. Mickaël Morgant remplace de manière exemplaire le titulaire Adam Briggs, avec de bons réflexes de la botte et une mitaine très rapide. Des imprécisions dans les passes mettent cependant les Lions en difficultés par moment. L’égalisation tombe juste avant la première pause. Morgant effectue un premier arrêt devant Robert Olsson mais Alexander Olsson prend le rebond et pousse le palet... qui est, semble-t-il, arrêté sur la ligne. Malgré les réclamations, le but est accordé (1-1, 19'42"). Deux petits buts, c’est le maigre total pour ce premier tiers qui a pourtant été très riche en tirs (vingt-huit au total !).

BonelloAndrewLe deuxième tiers repart sur les mêmes bases mais les deux équipes tardent à fructifier leurs occasions. Les Lyonnais subissent en infériorité numérique mais font le dos rond. À peine revenus au complet, Anthony Kodyjasz part en contre avec Arnaud Magallon. Ils sont à deux contre un et Magallon conclut l’action en fusillant le portier asniérois (2-1, 27'54").

Les occasions sont un peu moins franches mais le jeu ne perd pas en intensité. Le palet circule rapidement et les deux collectifs proposent un jeu bien huilé. Et comme dans le premier tiers, un but intervient à quelques secondes du terme. Mellander, depuis le coin, trouve Jayson Zilkie légèrement excentré mais qui parvient à tromper Svedin dans le haut du filet (2-2, 39'52"). Les deux équipes ne se lâchent pas d’une semelle au tableau d’affichage et le troisième tiers s’annoncent particulièrement indécis et passionnant.

Les Asniérois reprennent l’avantage dès la reprise. Sébastien Guillon passe le palet à Léo Cuzin de derrière la cage, ce dernier trompe alors Svedin depuis l’enclave. (2-3, 42'32"). Damien Croux manque l’égalisation quelques instants plus tard lorsqu’il tire à ras la glace mais manque le cadre. Mais il était écrit que ce match serait disputé jusqu’au bout. Suite à un beau jeu de passe des Rhodaniens, Baptiste Frioux situé devant la cage loge le palet dans la lucarne : imparable (3-3, 49'43") ! S’ensuit une énorme pression sur la cage francilienne, et c’est une nouvelle fois Anthony Kodyjasz qui fait la différence. Il embarque toute la défense en contournant le but avant de glisser le palet à Adryan Serrano qui fait trembler à son tour les filets (4-3, 52'39").

L’avantage est cependant de courte durée. Les Castors se retrouvent rapidement en double avantage numérique. Le palet circule de crosse en crosse et Zilkie, posté au premier poteau, effectue une passe lumineuse devant la cage pour Mellander, au second poteau, qui pousse le palet au fond. Un but d’école (4-4, 54'14"). François-Henri Désérable regrettera sans doute sa pénalité pour dureté totalement inutile pour le coup et sans doute décisive. La tension devient palpable et à la moindre occasion des baffes s’échangent devant les deux gardiens. La fin de match est haletante et malgré une situation de double avantage numérique pour les Lyonnais, le score reste n’évolue plus.

Les Lions progressent à chaque sortie, et même s’ils n’étaient toujours pas au complet, cela laisse présager de bonnes choses en vue du printemps prochain. Mais pour proposer une belle rencontre il faut deux belles équipes, et les Castors d’Asnières font partie de ces équipes. Des renforts étrangers très efficaces, de très bons joueurs français en soutien, des jeunes qui ne font pas que de la figuration et un bon duo de gardiens : ils ont tous les éléments pour aller très loin cette saison et leur début de saison n’était pas un coup de chance. Ils ne seront probablement pas très loin de l’accession à l’échelon supérieur à la fin de saison…

Hommes du match : Daniel Svedin (Lyon) et Andrew Bonello (Asnières).

 

Lyon - Asnières 4-4 (1-1, 1-1, 2-2)
Samedi 7 novembre 2009 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2684 spectateurs.
Arbitrage de Patrick Peythieu et Hervé Roulet.
Pénalités : Lyon 12' (2', 4', 6'), Asnières 12' (2', 6', 4').
Tirs : Lyon 38 (18, 7, 13), Asnières 34 (10, 12, 12).
Mises au jeu : Lyon 37 (14, 11, 12), Asnières 25 (7, 7, 11).
Évolution du score :
0-1 à 07'37" : Rouyer assisté de Mellander et Erhart
1-1 à 19'42" : A. Olsson assisté de R. Olsson (sup. num.)
2-1 à 27'54" : Magallon assisté de Kodyjasz
2-2 à 39'52" : Zilkie assisté de Mellander
2-3 à 42'32" : L. Cuzin assisté de Guillon et Felbom
3-3 à 49'43" : Frioux assisté de R. Olsson
4-3 à 52'39" : Serrano assisté de Kodyjasz
4-4 à 54'14" : Mellander assisté de Zilkie (double sup. num.)

 

Lyon

Gardien : Daniel Svedin.

Défenseurs : Joseph Cappellano – Charles Vouligny ; Martin Croguennec – Nicolas Deshaies ; Charles Vouligny [puis Nicolas Deshaies de 20' à 40'] – Damien Croux (A).

Attaquants : François-Henri Désérable – Kim Wikström (C) – Arnaud Magallon ; Adryan Serrano – Mathieu Combe – Anthony Kodyjasz (A) ; Alexander Olsson – Robert Olsson – Baptiste Frioux.

Remplaçant : Frederick Witte (G), Julien Bodrero. Absents : Geoffrey Paillet (ligaments du genou), Paulin Jouanin (épaule), Xavier Simoni.

Asnières

Gardien : Mickaël Morgant.

Défenseurs : Carl Holmberg (A) – Andrew Bonello ; Arthur Cuzin – Bruno Rivero ; Arthur Cuzin – Guillaume Pfeiffer (A).

Attaquants : Franz Erhart – Jayson Zilkie – Johan Mellander ; Thomas Lhomme -  Emilien Rouyer – Antoine Amsellem (C) ; Sébastien Guillot – Louis Orlowski [ou Léo Cuzin] – Ian Felbom.

Remplaçant : Arthur Rabany (G), Jean-Christian Fornero. Absents : Adam Briggs, Roland Vigners (équipe de Lettonie U20), Gaëtan Tourte, William Guillon.