Neuilly-sur-Marne II - Dunkerque II (Division 3, groupe C)

Une entame de match catastrophique, un gardien en manque de confiance et une mécanique qui a eu du mal à trouver son jeu, tels sont les éléments constitutifs de la défaite dunkerquoise.

Premier tiers : Neuilly gonflé à l’hydrogène

Des la mise en jeu, Neuilly a souhaité "plier" la rencontre rapidement et sans bavure pour passer à ses occupations du week-end. Le démarrage a 200 km/h a vite donné des nausées aux joueurs du HGD qui eux n’ont pas réussi à se mettre au bon rythme durant le premier tiers.

Le HGD aura quand même tenu presque 10 minutes sous les assauts des Bisons, obligeant sa défense et ses attaquants à tous les sacrifices et en comptant sur la détermination de son portier sur les phases de débordements, et ça a tenu.

Mais l’usure s’est fait sentir et Sebaa Said puis Alexandre Lorand trouvent le chemin des filets. Dunkerque tente bien de venir titiller le portier local mais se fait systématiquement stopper avant la bleue, et sur leurs contre-attaques, les Bisons donnent de tout leur patinage pour perturber la défense des Corsaires. C’est ainsi que David Guingan vient mettre à mal par deux fois le portier dunkerquois et amène le score à 4-0.

Deuxième tiers : de la lucidité  

Après une bonne explication dans le vestiaire, ce sont des Corsaires nouveaux qui retrouvèrent la glace de Neuilly. Le duo Olivier Allaert - Nicolas Vilain fait enfin parler la poudre, mais les Bisons montrent qu’ils sont chez eux et qu’une escadre de Corsaires ne va pas venir apeurer le troupeau. C’est Frédéric Cabassert qui se charge de montrer au portier dunkerquois ce dont un Bison est capable.

À 31’36 c’est au tour de Yann Lemarchand de venir en solo profiter d’un flottement dunkerquois pour venir ainsi enfoncer encore un peu plus le clou. Loin de se laisser démoraliser, les Corsaires reprennent l’initiative et Bertil Gars vient redonner espoir aux maritimes (6-2).

Troisième tiers : la volonté ne suffit pas

Dès la mise en jeu, Neuilly profite d’un duel gagné et Jimmy Persico vient tromper le portier dunkerquois.

Ce dernier tiers aura vu tout ce qu’un Corsaire peut faire, et enfin du beau hockey fut développé. Mais il faut aussi compter sur les conclusions et à ce petit jeu Dunkerque a manqué de lucidité et le portier des Bisons a fait le reste

Neuilly a su profiter du champ laissé dans la zone dunkerquoise mais a trouvé un portier fermant toutes les portes jusqu'à la 56e où il a dû s’avouer battu une dernière fois sur une reprise de William Bottin (8-2)

Beau match des Bisons, rencontre fair-play et correctement arbitrée.

Conclusion et avis personnel du gardien dunkerquois

- Une rencontre que nous devions gagner, mais nous mettons trop de temps à entrer dans la partie

- Neuilly a une équipe homogène et qui se connaît bien, donc la moindre occasion laissée nous fait prendre des risques.

- Trop souvent nous avons joué en mode panique donnant ainsi le palet à l’adversaire ou faisant des dégagements interdits profitables à Neuilly.

- Tous les joueurs ont mouillé le maillot et malgré la défaite ils constatent que nous progressons

- Ce premier "long" déplacement a permis au groupe de faire plus ample connaissance, de se souder et ainsi forger un "Team Spirit"

Rendez vous samedi prochain (14 novembre) sur la glace de Raffoux où le HGD reçoit les premiers du groupe C, les Lions de Compiègne.

 

Neuilly-sur-Marne II - Dunkerque 8-2 (4-0, 2-2, 2-0)
Samedi 7 novembre 2009 à 18h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 56 spectateurs.
Pénalités : Neuilly 10'+10', Dunkerque 14'.
Évolution du score :
1-0 à 08'00" : Sebaa assisté de Magnien
2-0 à 08'40" : Lorand
3-0 à 15'22" : Guingand assisté de Moussé
4-0 à 17'09" : Guingand assisté de Cabasset
4-1 à 21'55" : Allaert assisté de Vilain
5-1 à 22'51" : Cabasset
6-1 à 31'36" : Lemarchand
6-2 à 34'23" : B. Gars assisté de Turpin
7-2 à 40'41" : Persico
8-2 à 56'00" : Bottin assisté de Magnien