Caen - Nice (Division 1, 8e journée)

Maîtriser l’avantage

Pour cette huitième rencontre de championnat, Caen affiche sa moyenne habituelle de 2 absents. Cette semaine, Udo Marie est suspendu suite à une méconduite contre Valence et Charles Geslain est victime de la blessure infligée à Valence également. Donc si l'avantage est aux locaux, la fatigue de début de saison et les blessures à répétition pourraient laisser une opportunité aux Aigles, et à leurs nouvelles recrues Grenkel, Uhlela et le dernier arrivé : Lubomir Zeleny.

À l'entame du match, les deux équipes font jeu égal. Caen porte plus le palet chez son adversaire, mais la défense niçoise met un bon pressing et empêche le jeu caennais de se développer devant la cage. Même phénomène lors des infériorités numériques. La boîte des Aigles met la pression haut, gênant les défenseurs à la bleue et disputant les palets derrière la cage. Skoggard devant les buts assure le reste et la prolifique attaque bas-normande ne peut pas s'exprimer. Nice se permet même de lancer des contres très dangereux qui vont se heurter à Goëtz le portier caennais.

Aurélien MaconS'il avait fait un "match sans" contre Courbevoie deux semaines plus tôt, le gardien numéro 1 des Drakkars prend le temps de se rassurer ce soir. Il prend soin de repousser tous les palets qui arrivent devant lui et ça marche. Plus en confiance, il se lancera dans deux sorties osées au deuxième tiers mais dont il se sortira bien.

Les frères Avenel sont associés à Lebey ce soir. Et Graham de derrière le but parvient à servir son frère isolé devant les cages (1-0 à 07’27").

Il faut ensuite attendre la deuxième période pour que le score bouge. Jonathan Boutin, sur une passe de son compère Lafontaine, trouve la faille dans la défense azuréenne et prouve qu'il est aussi bon passeur que marqueur. Il offre un caviar à Kévin Da Costa complètement démarqué au poteau opposé (2-0 à 22’51"). Dix minutes plus tard, l'attaquant canadien reçoit une passe de Dostal et réitère l'opération pour Janil (3-0 à 34’03").

Janil se distingue à nouveau dès la reprise de la troisième période. Il remonte le palet depuis la zone de défense, puis pénètre la bleue sans être inquiété. Là il s'avance en face du gardien et loge le palet contre le poteau à mi-distance (4-0 à 40’53"). Nice réagit par l'intermédiaire de sa recue Zeleny. Il accélère du côté droit pour passer la ligne bleue devant son défenseur. Là il ajuste sa passe pour Persson qui a suivi au poteau gauche... Imparable (4-1 à 43’32"). Mais Dostal décide de mater la rebellion. Il intercepte une passe passe la ligne bleue et sert Papaux du côté gauche. Papaux temporise, puis tire dans un trou de souris dans le petit côté à gauche du gardien (5-1 à 44’45"). À l'image de Macon, les Aigles ont beau faire quelques incursions en zone adverse, Goëtz s'interpose toujours et le score n'évolue plus.

En conclusion, on sent que Nice peut s'appuyer sur des individualités de qualité, avec de beaux contres et un but sans équivoque. Toutefois, vu les arrivées tardives des derniers renforts, il reste évidemment un travail de cohésion de groupe à fournir. Il ne faudra pas que l'équipe tarde à être en place sous peine de sanction au classement. Les Caennais ont fait une prestation satisfaisante, en gérant et accroissant leur court avantage aux deuxième et troisième tiers, aidés par Arnaud Goëtz revenu en pleine forme.

 

Caen – Nice 5-1 (1-0, 2-0, 2-0)
Samedi 07 Novembre 2009 à 20h30 à la patinoire de Caen la mer. 1000 spectateurs environ
Arbitrage de Stéphane Rousselin assisté de Maxime Durand et Romain Herreault.
Pénalités : Caen 10’ (2’, 8’, 0’), Nice 14’ (4’, 6’, 4’).
Evolution du score :
1-0 à 07’27" : J. Avenel assisté de G. Avenel et Lebey
2-0 à 22’51" : Da Costa assisté de Boutin et Lafontaine (sup. numérique)
3-0 à 34’03" : Janil assisté de Boutin et Dostal
4-0 à 40’53" : Janil assisté de Goëtz
4-1 à 43’32" : Persson assisté de Zeleny
5-1 à 44’45" : Papaux assisté de Dostal

 

Caen

Gardien : Arnaud Goëtz

Défenseurs : Slavomir Vorobel ; Tommy Lafontaine ; Jonathan Janil ; Alexis Gomane (A) ; Olivier Vandecandelaere(C).

Attaquants : Jonathan Boutin - Kevin Da Costa - Tomas Oravec; Jonathan Avenel (A) - Julien Lebey - Graham Avenel ; David Dostal - Pierre Bennett – Mans Papaux.

Remplaçants : Guillaume De Paix De Coeur (G), Hugo Deschamps, Raphaël Mazie. Absents : Clement Fouquerel (équipe de France U20), Udo Marie (suspension), Charles Geslain.

Nice

Gardien : Peter Skoggard.

Défenseurs : Sylvain Roy (A) ; Tomas Banas (C) ; Vladimir Hubka ; Mattias Nordqvist.

Attaquants : Viktor Grendel - Lubomir Zeleny - Martin Persson ;  Aurélien Macon - Marcel Ulehla - Andrej Brejka ;  Mickaël Mahaut - Remi Péronnard (A) – Marcel Holcz.

Remplaçants : Jean-Philippe Schoch (G), Pierre Carreton.