Pas de victoire pour les adieux d'Amado

Dernier du classement avec un score négatif (correspondant à ses deux points de pénalité pour présentation de comptes erronés), le Mont-Blanc a encore perdu ce soir contre Morzine-Avoriaz (3-5), après avoir pourtant mené 3-2 en début de troisième période, dans ce qui était prévu comme le dernier match de son meilleur joueur Matt Amado.

Le buteur canadien est parti en série A2 italienne, un championnat qui recrute des étrangers de bon calibre du fait de leur limitation à nombre. Il devrait atterrir à Egna pour étoffer la fraction des anciens de la Ligue Magnus, déjà constituée de l'ex-Briançonnais Karl Gagné et de l'ex-Strasbourgeois Steve Pelletier. Une place est en effet libre depuis qu'Adrian Saul, l'ancien joueur de Tours, a quitté cet environnement très québécois (l'entraîneur Éric Legros l'est aussi) la semaine dernière.

Le Mont-Blanc n'a cependant pas abandonné tout espoir de maintien. Pour remplacer Amado, il a opté pour une grosse pointure qui jouait dernièrement en série A italienne (Pontebba) : le centre slovaque Andrej Rajcak a été le huitième marqueur du championnat danois 2008, au moment où celui-ci atteignait son plus haut niveau juste avant la crise financière. C'est un scoreur au gros gabarit qui ne joue pas spécialement collectif,  ce qui convient à l'Entente puisqu'on lui demande de marquer seul comme un Amado. Cependant, si Rajcak était encore sans contrat en novembre, c'est qu'il y a une raison : il a 38 ans, et son manque de mobilité risque d'être voyant au sein d'une formation haut-savoyarde très jeune.