Dunkerque II - Compiègne (division 3, groupe C)

Le match à voir de ce début de saison D3, une rencontre engagée de part et d’autre, du beau hockey et un score qui n’est pas le reflet de ce que les deux équipes ont déroulé sur la glace de Raffoux ce samedi.

La rencontre a démarré par une minute de silence en hommage à Timotei Potisek, pilote de moto-cross dunkerquois décédé cette semaine d’une mauvaise chute à l’entraînement. Le club et l’ensemble des joueurs du HGD s’associent à la tristesse de la famille.

Premier tiers : deux équipes, deux histoires

Des la mise en jeu, Compiègne par son numéro 18 Alexandre Delplanque, prêté par les Gothiques d'Amiens, donne le ton par un shoot pleine lucarne mal capté par le portier dunkerquois. À cinq secondes de jeu, Compiègne prend déjà l’avantage. Loin de se laisser abattre, les Corsaires se battent sur tous les palets et osent venir titiller l’enclave des Lions.

Compiègne peut compter sur une équipe bien rodée, des joueurs rapides et se connaissant parfaitement, et à ce petit jeu c’est de nouveau Delplanque assisté de l'attaquant canadien Francis Mayrand (3’06) qui vient forcer le portier dunkerquois à s’incliner une deuxième fois.

Le jeu se fait égal et les maritimes viennent mettre à mal la défense compiégnoise permettant ainsi à Jérome Fornet de porter le score à 1-2. Cette banderille plantée au plus profond de l’amour propre des Lions a comme effet de décupler leur motivation et par deux fois encore Mayrand et Delplanque viennent montrer qu’ils sont venus pour une victoire nette et sans bavure. À 19'51 c’est au tour des maritimes de montrer qu’en aucun cas un Corsaire ne s’avoue vaincu et le duo Delmotte / Turpin conclut ce tiers par une belle combinaison laissant sur place le portier compiégnois (2-4).

Deuxième tiers : Remontée de bretelles

Il faut croire que les Lions ont eu le droit à une "sévère" explication à la pause car c’est une équipe survoltée qui nous revient sur la glace. Dès la mise en jeu c’est une fois de plus la paire Delplanque - Mayrand qui vient crucifier le portier dunkerquois, suivie par Romuald Marie-Anne. Cette douche froide dès l’entame du deuxième tiers dynamise kes Corsaires qui n’arrivent pas à conclure face au filet adverse ou trouvent leurs actions stoppées par un portier en grande forme.

Il faudra attendre la 28e minute pour que Cyril Gars vienne faire trembler le filet compiégnois. La suite du tiers est à armes égales et chaque équipe se crée des occasions stoppées tantôt par la défense tantôt par le portier.

Le tiers semble se résumer à un jeu d’observation jusqu'à une échappée de Mayrand qui vient gagner son duel avec le portier local (33’15) et relance la machine à « scorer » des Lions. S’en suit une domination outrancière des Compiégnois qui  viennent saper les espoirs des maritimes par deux buts d'Alexandre Delplanque et de Rémi Feuillet (3-9). 

Troisième tiers : tout donner jusqu’au bout

Avec un score pareil il aurait été légitime de voir une équipe des Corsaires moins combative et résignée, mais ce match, les maritimes l’attendaient, le voulaient et jusqu’au bout se sont donnés. Compiègne a de son côté géré son avantage et cadenassé sa zone tout en comptant sur ses joueurs de pointe pour venir profiter du champ libre laissé par les locaux dans leur quête de l’enclave compiégnoise.

Certes les locaux n'ont pas réussi à marquer durant ce tiers mais ils ont offert au public du beau hockey et n'ont pas eu la « touche finale » qui aurait permis de réduire le score. Compiègne de son côté a su profiter de toutes les occasions laissées, par Nevens et Roussie. Le score fait mal aux locaux surtout que le duo de la soirée (Delplanque / Mayrand, 21 ans chacun), profitant de grands espaces laissés libres, vient encore enfoncer plus le clou (3-13). 

Très beau match, rencontre fair-play et correctement arbitrée. Match retour samedi 28 novembre à Compiègne.

 

Dunkerque II - Compiègne 3-13 (2-4, 1-5, 0-4)

Samedi 14 novembre 2009 à 18h00 à la patinoire Michel-Raffoux.

Pénalités : Dunkerque 26', Compiègne 18'+10'.

 

Évolution du score :

0-1 à 00'05" : Delplanque assisté de Nevens

0-2 à 03'06" : Delplanque assisté de Mayrand

1-2 à 10'19" : Fornet assisté de Verckoucke

1-3 à 16'05" : Mayrand assisté de Delplanque

1-4 à 16'30" : Delplanque assisté de Nevens

2-4 à 19'51" : Delmotte assisté de Turpin

2-5 à 20'43" : Delplanque assisté de Mayrand

2-6 à 21'07" : Marie-Anne assisté de Roussie

3-6 à 27'35" : C. Gars assisté d'Allaert

3-7 à 33'15" : Mayrand

3-8 à 33'38" : Delplanque assisté de Mayrand

3-9 à 39'35" : Feuillet assisté de Marie-Anne

3-10 à 43'44" : Nevens assisté de Brohard

3-11 à 51'03" : Roussie assisté de Boucher

3-12 à 53'33" : Delplanque assisté de Mayrand

3-13 à 53'55" : Delplanque assisté de Mayrand