Forsberg change le destin de MODO

En trois jours, Peter Forsberg vient d'ajouter encore une page à sa légende en changeant peut-être le destin de son club formateur MODO. Avant-hier, il annonçait qu'il reprenait finalement du service chez lui, malgré les offres qui affluent depuis son retour alléchant en équipe nationale. Mieux que ça même, Markus Näslund, son compagnon des années juniors, sortait de sa retraite dans le même temps. Les bonnes nouvelles ont été très rares en ce début de saison à Örnsköldsvik, mais là, elles se sont enchaînées d'un coup : hier, on apprenait que Dan Hinote, l'ancien grand pote de Forsberg au Colorado, reviendrait à MODO comme l'année du lock-out !

En attendant les autres anciens de NHL comme Näslund (qui reprend à peine l'entraînement) ou Hinote, "Foppa" a fait le spectacle. Premier match avant-hier et première victoire 5-1 sur la glace de Brynäs, avec trois assistances de l'idole. Ce soir contre Luleå, deuxième étape du redressement de MODO : 4-0 contre Luleå, avec deux buts et une assistance de Peter Forsberg qui a illuminé de sa classe un match terne.

MODO quitte donc la dernière place... et la laisse à Timrå. Le club de Laurent Meunier, revenu au centre cette semaine, a en effet perdu 4-5 contre Rögle, l'équipe de Baptiste Amar qui tient la huitième et dernière place qualificative en play-offs. Pour combien de temps ? Tout le monde s'attend maintenant à un retour du diable vauvert de MODO, surtout que l'habituel capitaine de jeu Niklas Sundström doit revenir de blessure. Le seul danger qui pourrait guetter l'équipe d'Örnsköldsvik, ce serait que les leaders habituels comme l'international norvégien Mats Zuccarello Aasen soient intimidés par la présence de toutes ces stars. Ce sera un test intéressant quant au caractère du petit international norvégien.

L'évènement Forsberg a presque éclipsé le match au sommet, dans lequel HV71 s'est largement imposé 5-0 chez son dauphin Färjestad, qui a encaissé là sa troisième défaite consécutive. Comme prévu, Linköping est remonté à la troisième place maintenant que ses Tchèques ont débarqué. Après trois résultats nuls consécutifs, Skellefteå a renoué à la victoire (7-4 contre Södertälje avec 1 but de Pierre-Edouard Bellemare) et a sauvé sa quatrième place.