9e journée Magnus : débuts pour Pellegrino, Reynolds, Bartzen et Rajcak

Cette journée de la Ligue Magnus placée juste après la date butoir des transferts (15 novembre) est l'occasion de voir débuter les derniers jokers... mais aussi l'entraîneur qui doit relever Épinal. Trois des affiches de la soirée (Chamonix-Neuilly, Grenoble-Dijon et Morzine-Amiens) seront sans doute déterminantes pour savoir lequel des adversaires sera devant l'autre au classement final de la saison régulière.

 

Gap (12) - Briançon (4). La dernière victoire de Gap dans le derby des Hautes-Alpes remonte à février 2004, et depuis ce temps - depuis l'arrivée d'un certain Luciano Basile en fait - les Diables rouges n'ont plus été inquiétés dans le derby. Cette fois, ce pourrait être différent. Gap a en effet montré sa solidité à plusieurs reprises contre Grenoble, une équipe assez similaire aux Briançonnais en ce sens qu'elle se cherche encore offensivement. Si les hommes d'André Svitac parviennent à faire douter les attaquants briançonnais, alors tout deviendrait possible.

Les cotes : Gap 20% / Briançon 80%. Match samedi soir à 20h30 à Brown-Ferrand, diffusé en direct sur le site de Gap via ce lien.

 

Angers (1) - Épinal (13). Pour son premier match de championnat en France, Santino Pellegrino, le nouvel entraîneur d'Épinal, est servi. Son équipe se rend directement chez le premier du classement Angers. Il a cependant pu tester lors d'une victoire aux tirs au but mercredi en amical chez d'autres Ducs, ceux de Dijon. Répéter le même résultat sera plus difficile au Haras, même si les Angevins sont toujours privés de la moitié de leurs défenseurs seniors (Lacroix, Igier et Mihalik). Vidman continuera donc à jouer les utilités à l'arrière pendant que le prometteur Charlie Doyle obtiendra du bon temps de jeu. Cette configuration "light" des leaders invaincus reste favorite face à des Spinaliens qui ont un retard d'entraînement à rattraper. Par exemple, Guillaume Chassard, pris par ses obligations professionnelles, a été dispensé de la plupart des séances à Colmar ou à Metz. La nouvelle patinoire provisoire n'a ouvert qu'hier à Épinal.

Les cotes : Angers 85%, Épinal 15%. Match samedi soir à 18h30 au Haras.

 

Chamonix (11) - Neuilly-sur-Marne (10). Avec respectivement 3 et 4 points d'avance sur le premier barragiste, les deux adversaires de ce soir se sont bien placés dans la perspective de la qualification aux play-offs. Ils savent tous deux que ce match vaut très cher et mettra son vainqueur sur une pente idéale. Chamonix a pu prendre confiance dans ses duels serrés contre Briançon, malheureusement ils n'ont rapporté qu'une blessure au genou de Thibaut Geffroy sur une charge de Rohat. Un mois d'arrêt minimum pour le Rouennais. Pour sa part, Neuilly-sur-Marne se rappelle avoir pris un bon point en déplacement à Morzine-Avoriaz et espère être également performant sur le grand glaçon chamoniard. Leur recrue qui remplace Karl Fournier, le physique attaquant Casey Bartzen, est attendu pour ses débuts en France.

Les cotes : Chamonix 60%, Neuilly-sur-Marne 40%. Match samedi soir à 20h30 à la patinoire Richard-Bozon.

 


Grenoble (7) - Dijon (5). Depuis le fameux match annulé et rejoué de 2003, les Grenoble-Dijon ont une saveur particulière. Les Bourguignons n'ont jamais apprécié de perdre ainsi le bénéfice de leur victoire en prolongation pour une erreur de règlement qui n'était pas de leur chef. Ils se sont donc vengés depuis ce temps en gagnant deux fois à Pôle sud (3-2 en 2004/05 et 4-3 en 2006/07), à chaque fois en prolongation tant qu'à faire. Ce duel est cependant différent. Dijon se retrouve mieux classé que son adversaire, une position avantageuse due à la pénalité "comptable" de 6 points infligés aux Isérois. Oui, mais Dijon vient de céder à domicile devant Strasbourg et risque de décramponner du groupe de tête en cas de défaite : c'est donc quasiment devenu un duel direct pour le classement final de la Ligue Magnus.

L'enjeu est donc fort, et les Ducs sortent un atout de leur manche. Ce sera le premier match officiel de leur joker Matt Reynolds. Cet attaquant canadien avait longtemps été le meilleur marqueur de Hull (en élite britannique) l'an passé jusqu'à un doigt cassé qui l'avait interrompu dans son élan. Il avait été ré-engagé cet été, et semblait en forme pendant la pré-saison et les premières rencontres, avant de connaître un creux (1 petit point en 6 matches). La ligne sur lequel il était placé ne fonctionnait pas, et la sanction fut une mise à la porte. Pensant retraverser l'Atlantique, Reynolds a reçu une proposition de Dijon, et a marqué son premier but en amical contre Épinal mercredi. Mais c'est ce match à Pôle sud qui va jauger ce joueur rugueux à l'aune du style de jeu français.

Les cotes : Grenoble 70%, Dijon 30%. Match samedi soir à 20h00 à Pôle sud.

 

Morzine-Avoriaz (2) - Amiens (6). Toujours deuxièmes au classement, les Morzinois sont un peu moins convaincants dans le jeu depuis plusieurs semaines, mais continuent d'engranger les points. Pour les Amiénois, c'est différent : après avoir démoli tous leurs adversaires en octobre, ils restent sur quatre défaites consécutives face à des cadors, en comptant les deux défaites en coupe de la ligue contre Rouen qui sera aussi le prochain adversaire en championnat. Autant dire que les Gothiques, qui avaient gagné en prolongation à Noël dernier devant les caméras de Sport+, n'ont pas le droit de perdre, sous peine de voir les Pingouins s'envoler loin devant eux au classement (car, oui, les pingouins volent, révisez vos cours de zoologie).

Les cotes : Morzine-Avoriaz 50%, Amiens 50%. Match samedi soir à 20h30 au Parc des sports de Morzine.

 

Rouen (3) - Mont-Blanc (14). Dans cette journée riche en duels intéressants, ce Rouen / Mont-Blanc passe un peu au second plan, a priori trop déséquilibré : 7-0 l'an passé avec un quadruplé de Doucet. Cependant, le Mont-Blanc alignera Andrej Rajcak (le remplaçant d'Amado), et il en a marre de s'entendre dire qu'il mérite mieux que son classement après chaque défaite. Il veut des points, et il peut se dire que les Dragons ont parfois tendance à se relâcher à l'île Lacroix. Cependant, l'entraîneur rouennais Christian Pouget a toutes les cartes en main pour alerter son équipe, face à des joueurs qu'il connaît par coeur pour les avoir côtoyés durant trois ans.

Les cotes : Rouen 95%, Mont-Blanc 5%. Match samedi soir à 20h00 à l'île Lacroix.