10e journée D1 : Brest perd le match, et Bozik ses nerfs

Brest espérait une soirée de fête pour le retour au jeu de son marqueur canadien Guillaume Fournier : il a vite été en forme, mais l'équipe a raté son match (6-7). Le gardien slovaque Mojmir Bozik n'a pas pu cette fois compensé les légèretés de sa défense, et il a vécu une soirée cauchemardesque. Sorti de lui-même après le quatrième but, il est rentré trente secondes plus tard sous la contrainte par son entraîneur Sergueï Toukmatchev, puis ressorti au bout d'une minute à peine avec un nouveau but. Très énervé, Bozik est même passé à deux doigts d'en venir aux mains avec certains joueurs d'Avignon, son ancien club.

Caen en profite donc pour recoller à la première place avec une victoire très convaincante sur Deuil/Garges. Les cadres de l'équipe-surprise du début de saison n'ont pas pesé lourd : Sean Roche a été expulsé pour une charge incorrecte et le gardien Bryce Luker s'est fait sortir après le sixième but. Tous ont été blanchis par le jeune Clément Fouquerel.

Montpellier n'est qu'à deux points du duo de tête et fait une bonne affaire après une grosse frayeur. Un premier tiers de rêve (4-0) avec un triplé de Quentin Garcia a en effet été suivi d'une remontée rémoise (4-5), avant que Matus Hanes n'égalise aussitôt et que Kamil Vavra n'assure les deux points aux tirs au but. Les Vipers sont donc quatrièmes, devancés par les Mulhousiens parce que ceux-ci comptent un match en plus.

La faiblesse de Mulhouse en ce début de saison, c'était l'avant-dernier powerplay du championnat. L'équipe de Christer Eriksson a pourtant exploité ses trois supériorités numériques en deuxième période (dont l'une officieusement, deux secondes après le retour du joueur pénalisé) pour prendre le chemin de la victoire à Cergy (6-3).

Autour de la barre de qualification, c'est le resserrement général. Valence a battu Courbevoie 4-2 dans une fin de match musclée et Amnéville a battu Nice grâce à son inévitable Suédo-Chinois Johan Chang : il a marqué deux buts et donné le troisième à l'ex-Niçois Daniel Reiss (3-1). Les vainqueurs reviennent à un point de leurs adversaires, ne laissant plus qu'un écart de deux points entre le 8e (Nice) et le 13e (Reims).

Seul Annecy est largué et mal en point, avec un compteur bloqué à 1 point, une défaite 10-4 à Bordeaux, deux changements de gardien entre Bossier et Pingrit, et Caen et Montpellier comme prochains adversaires.