Français Volants Paris – Anglet (Division 2, 7e journée)

RousselinSebastienLes Français Volants, après avoir bien négocié leurs deux déplacements consécutifs (conclus par autant de victoires) à Meudon et Wasquehal, reçoivent en ce samedi 21 novembre 2009 les Orques d'Anglet.

La dernière confrontation entre les deux équipes est récente, elle remonte au carré final où les Volants s'étaient inclinés 5 buts à 2. À la vue des effectifs des deux équipes, cette confrontation semble des plus équilibrées. Ce match est le premier d'une série de trois matchs « révélateurs » pour les Volants avec le déplacement à Évry et la réception de la Roche/Yon. Il est donc primordial pour les Parisiens de bien l'entamer dès ce soir.

Le début de match est des plus équilibrés et les occasions nettes se font rares. Le premier tir des Volants n'intervient qu'à 2'30''. Les dix premières minutes de jeu se révèlent plutôt anodines, aucune des deux équipes ne se détachant véritablement.

Néanmoins, la première pénalité contre les Volants à 10'01'' envers Charles-André Outin pour un faire trébucher permet le déblocage de la situation pour l'Hormadi par l'intermédiaire de Xavier Daramy. Il profite d'une bonne passe en retrait de Sébastien Rousselin de la droite pour tromper la vigilance de Johan Backö (0-1, 10'58''). Malgré cette ouverture du score, les Volants réagissent assez timidement, seul le un contre un manqué par Einar Engström à 16'23'' face au gardien basque Guillaume Drouot, étant à signaler. Cette action a le mérite de réveiller l'escouade offensive parisienne qui accentue sa pression jusqu'à la sirène.

Ce tiers a été assez équilibré dans son ensemble : Anglet a su être réaliste et convertir assez facilement sa première supériorité numérique.

Les sept premières minutes du deuxième tiers n'offrent pas de faits de jeu marquants. Le premier gros arrêt est à mettre à l'actif de Johan Backö à 27'17''. Moins de deux minutes plus tard, Sébastien Rousselin se procure une action de grande classe en déshabillant plusieurs défenseurs des Volants mais son tir ne donne rien. Néanmoins, l'action est magnifique. S'ensuivent alors quelques pénalités de part et d'autre n'amenant pas grand chose. Néanmoins, la pression francilienne s'accentue et le public peut légitiment se demander si les Volants vont enfin trouver ou non la faille. Ils marquent sur une énième supériorité numérique à 38'29'' : après un bon travail de Charles-André Outin sur la gauche, Julien Boulet reprend victorieusement le palet. L'égalisation est méritée pour les Français Volants dont le physique commence à faire la différence.

Le début du troisième tiers voit une grosse occasion de chaque côté mais le cadre se dérobe pour les Volants et Backö veille contre les attaquants d'Anglet. Sur une infériorité parfaitement jouée à deux contre un, les Français Volants prennent pour la première fois l'avantage au score à 46'37'' : Kyle Roulston et Einar Engström s'échappent, se jouent d'un défenseur, et le premier sert de la droite sur la gauche le buteur suédois qui n'a plus qu'à battre Guillaume Drouot.

Les Angloys souffrent de plus en plus d'un point de vue physique mais trouvent les ressources pour égaliser. Géraud Maréchal profite d'une énorme erreur d'un défenseur parisien à la bleue pour ajuster Johan Backö en infériorité numérique à 52'22''. Les Angloys rendent la monnaie de leur pièce aux Parisiens mais la joie basque sera de courte durée. Sur l'engagement, les Parisiens s'installent dans la zone d'Anglet : Einar Engström et Frédérick Brodin travaillent sur la droite et servent Julien Boulet qui trouve la faille d'un tir sur le côté opposé à 52'47''. Ce but fait mal aux Angloys. Suite à un superbe travail de Yann Morette qui contourne la cage de Guillaume Drouot de la droite vers la gauche, Harond Litim n'a plus qu'à ajuster le gardien (54'14''). Les Angloys essaient de réagir mais Litim parachève le succès des Parisiens en inscrivant un doublé suite à une petite erreur de Guillaume Drouot qui relâche le palet après un premier tir (58'02''). Ce troisième tiers s'est montré d'un très bon niveau.

Le public a vu jouer deux belles équipes, très proches l'une de l'autre mais la défaillance physique de l'Hormadi sur le troisième tiers lui a été fatale. Les Français Volants sont dorénavant confortablement installés à la deuxième place de la poule. Le prochain déplacement à Évry sera particulièrement intéressant à suivre.

 

Français Volants de Paris - Anglet 5-2 (0-1, 1-0, 4-1)

Samedi 21 novembre 2009 à 18h45 à la patinoire Sonja Henie. 545 spectateurs.

Pénalités : Paris 12' (4', 6', 2') Anglet 12' (2', 8', 2').

Évolution du score :

0-1 à 10'58'' : Daramy assisté de Rousselin (sup. num.)

1-1 à 38'29'' : Boulet assisté d'Outin (sup. num.)

2-1 à 46'37'' : Engström assisté de Roulston (inf. num.)

2-2 à 52'22'' : Maréchal (inf. num.)

3-2 à 52'47'' : Boulet assisté d'Engström et Brodin

4-2 à 54'14'' : Litim assisté de Y. Morette

5-2 à 58'02'' : Litim assisté de L. Morette et Martial