Colmar - Belfort (Division 3, poule E)

LeclancherGuillaumeLa rencontre de ce soir était le sommet de la poule entre les Titans colmariens, invaincus en cinq rencontres, et leurs poursuivants, les Lions berlfortains. Les Franc-comtois étaient les favoris légitimes de cette poule en début de saison mais ils ont commencé de façon laborieuse par deux défaites à Mulhouse et à domicile contre Colmar. Depuis, les victoires et les buts défilent dans l'escarcelle des coéquipiers de David Oulik.

De son côté, Colmar a d'ores et déjà rempli son contrat, à savoir accéder à la poule finale. Il restait donc à voir ce que les locaux pouvaient offrir à leurs nombreux et bruyants supporters, voici en effet quelques années que la jolie patinoire de Colmar n'avait pas été aussi remplie et vivante pour un match de l'équipe première de hockey sur glace.

L'entame du premier tiers est placée sous le signe de l'observation : chaque équipe se jauge et les actions sont rares, hormis cette première remontée de Colmar qui se termine par un cafouillis devant "Franta" Neckar (4'09"). Belfort, qui fait déjà beaucoup jouer sa première ligne, prend progressivement les rênes de la partie. Les Colmariens restent un peu trop passifs et spectateurs devant leur gardien et offrent des espaces à Guillaume Leclancher puis Roman Trebaticky (0-2, 15'47"). Cependant, si les Lions sont plutôt inspirés devant, ils ne sont pas exempts de faiblesse derrière, notamment pour se replier, ce qui permet à Eloi Lenner de réduire le score sur une remontée de Jari Virtanen qui avait attiré à lui les défenseurs adverses (1-2, 17'13").

Le deuxième tiers suit la même logique que le précédent : Belfort et sa première ligne dominent sensiblement, Colmar est un petit peu moins précis mais nettement plus accrocheur et vif... Cependant, les Alsaciens commencent à se déconcentrer sur leur hockey, aidés en cela par certaines sanctions assez sévères des arbitres : il n'en faut pas plus pour que le "Roman de l'Est" fixe la défense colmarienne puis que cette même défense lui offre le quatrième but sur une mauvaise relance. En réduisant le score dans la foulée, Yannick Maillot redonne un petit coup de fouet aux siens (2-4, 31'11"). Belfort temporise alors et joue un peu la provocation pour "noyer le poisson". La fin de la période est assez hâchée, les joueurs se déconcentrent et le jeu perd sensiblement en intensité.

ProngueCyrilLe dernier tiers vient à peine de commencer que Marc Buchlin est déjà au four et au moulin et sort la grande classe face à l'inusable Trebaticky (40'56" et 41'05"). Il ne pourra rien cependant face à deux tirs successifs de Sevcik et de Hentek (2-6, 43'03"), tous les deux bien décalés par... Trebaticky. Pourtant, les Titans font de nouveau surface par l'intermédiaire de Pierre Buchlin, de près (3-6, 45'45").

C'est alors que survient le "trou noir" de la partie. Le corps arbitral, plutôt tatillon sur ce match, attribue une troisième méconduite aux Colmariens : ils sont alors trois sur le banc à purger chacun 10 minutes. S'ajoutent à ceci des pénalités assez sévères... Les jeunes locaux se déconcentrent progressivement, paient cash la moindre faute ou la moindre hésitation face au premier bloc belfortain, qui "déroule", et ils encaissent ainsi 4 buts supplémentaires en huit minutes : deux de Canac, un de Hentek et un à mon sens de Sevcik (attribué à Oulik, il faut dire que les Belfortains sont à trois ou quatre autour de l'arbitre et donnent l'impression de vouloir s'attribuer les points lors de ces derniers buts). Le match se termine alors péniblement sur cette déroute somme toute assez sévère.

En fait, pour résumer Belfort, il y a sur le papier trois lignes... Une qui a joué très peu, la deuxième qui laisse la première souffler un peu, et il y a surtout la première... Et dans cette première, il y a "Roman"... Schéma certes simpliste mais tellement évident sur la glace. "Malgré" ses 40 ans, Trebaticky a encore "illuminé" le jeu franc-comtois par ses passes nickel et son excellent sens du placement devant le but, sans compter son tir puissant... Et comme si ça ne suffisait pas, pour suppléer une défense plutôt lente au repli, il y a dans les buts "Franta" The Wall... Simple mais efficace, ce soir.

La déroute est sans doute un peu amère à avaler pour les jeunes Haut-Rhinois. Le score reflète surtout la différence de concentration des deux équipes. Les Belfortains étaient sûrement des filous mais savaient ne pas dépasser la ligne de conduite. Les Colmariens, sans doute découragés par les nombreuses sanctions sévères à leur égard, se sont progressivement déconcentrés de leur hockey alors qu'ils tenaient le choc, toutes proportions gardées. Après les dix minutes contre Virtanen, l'équipe, à l'instar du gardien Buchlin, s'est progressivement effondrée. Pourtant, le public a vu de belles choses chez ces Titans, notamment un travail de grattage assez pertinent, puisque la défense belfortaine s'est souvent vue prise de vitesse pour contrer. À méditer donc pour la venue de Besançon en décembre, avant de finir la première phase à Dijon. À méditer aussi, les infériorités défensives très passives devant la cage du gardien (4 buts ce soir).

 

Colmar - Belfort 4-11 (1-2, 1-2, 2-7)
Samedi 21 novembre 2009 à 18h00 à la patinoire de Colmar. 200 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Bergeron et Sébastien Geoffroy.
Tirs : Colmar 25 (9, 9, 7), Belfort 39 (14, 10, 15).
Pénalités : Colmar 52' (6', 8'+10'+10', 8'+10'), Belfort 10' (2', 4', 4').
Évolution du score :
0-1 à 10'02" : Leclancher assisté de Hentek
0-2 à 15'47" : Trebaticky assisté de Sevcik (double sup. num.)
1-2 à 17'13" : Lenner assisté de Virtanen
1-3 à 27'55" : Trebaticky assisté de Hentek (sup. num.)
1-4 à 29'41" : Trebaticky assisté de Robert
2-4 à 31'11" : Maillot assisté de P.Buchlin
2-5 à 42'51" : Sevcik assisté de Trebaticky et Oulik
2-6 à 43'03" : Hentek assisté de Trebaticky
3-6 à 45'45" : P.Buchlin assisté de Maillot (double sup. num.)
3-7 à 48'48" : Canac assisté de Boiteux et Louis (double sup. num.)
3-8 à 52'44" : Canac
3-9 à 53'09" : Oulik assisté de Leclancher et Hentek (sup. num.)
3-10 à 53'55" : Hentek assisté d'Oulik
3-11 à 56'36" : Trebaticky assisté de Hentek et Oulik
4-11 à 58'09" : Virtanen

 

Colmar

Gardien : Marc Buchlin puis Thomas Wetzel à 56'36".

Défenseurs : Laurent Blanck (C) - Mickaël Tin (A) ; Eloi Lenner - Sébastien Muller ; Charles-Édouard Manquat - Michel Roda.

Attaquants : Pierre Schultz - Yannick Maillot - Pierre Buchlin ; Joan Koenig - Jari Virtanen - Benjamin Leconte (A) ; Timothée Heydt - Vincent Besserer - Julien Fuchs ; Julien Lavault.

Belfort

Gardien : Frantisek Neckar.

Défenseurs : Jiri Sevcik - Guillaume Leclancher ; Gilles Heintz - Xavier Rénier (C) ; Cyril Prongué - Olivier Veyrunes.

Attaquants : Roman Trebaticky (A) - Tomas Hentek - David Oulik (A) ; Lionel Boîteux - Stéphane Canac (A) - David Robert ; Christophe Théry - Jean-Nicolas Louis - Tomas Bartousek.

Remplaçant : Jérôme Micossi.