Tourmente au Jokerit, "deal de rêve" pour Lukko

JokeritLe Jokerit Helsinki a perdu 3-5 hier contre les Pelicans, équipe avec laquelle il était à égalité de points, et il n'arrive donc pas à décoller de sa dernière place au classement de la SM-liiga finlandaise. Il vient donc de licencier aujourd'hui l'ex-sélectionneur national Hannu Aravirta, l'homme qui devait pourtant redonner son âme au club, et son adjoint Antti Törmänen.

Aravirta était censé amener un nouveau système de jeu après trois années d'entraîneurs canadiens, mais il n'a jamais réussi à le mettre vraiment en place. La dernière recrue en date traduit d'ailleurs un total reniement par rapport aux déclarations du patron Harkimo au printemps : il s'agit en effet d'Alex Brooks, un défenseur qui s'était révélé au Jokerit en 2001/02 à sa sortie d'université avant de signer un contrat avec les Devils du New Jersey (il a depuis disputé sept saisons d'AHL avec un passage en NHL de 19 matches). Cet Américain est un arrière purement physique qui contredit totalement la politique de retour aux traditions tant claironnée cet été.

Le nouveau coach est Hannu Jortikka, qui vient de signer jusqu'en 2011. Jortikka, qui avait déjà entraîné le Jokerit en 2003/04 et 2004/05, est l'actuel sélectionneur national de l'équipe finlandaise des moins de 20 ans, un poste qu'il va conserver. Il aura comme adjoint l'entraîneur des juniors du club Sami Ranta.

Et cela tombe bien car il y actuellement un malaise autour de ces juniors, que Jortikka a lui-même pointé de son poste de sélectionneur quand il a été confronté à une cascade de forfaits. En effet, le Jokerit a compté jusqu'à neuf juniors blessés en même temps ! Or, cette génération était censée être celle qui redresserait le club, qui lui rendrait sa fierté, et qui motivait les changements faits à l'intersaison pour instituer un coach qui donnerait du temps aux jeunes (Aravirta). Il y a deux ans, en junior B, le Jokerit avait été champion de Finlande de sa catégorie en écrasant tout sur son passage, avec les six meilleurs marqueurs des play-offs dans ses rangs (voir ce lien). Les supporters craignent maintenant que cette génération dorée soit gâchée dans l'actuel tourmente sportive, médicale et psychologique. Jortikka, dont l'équipe nationale junior reposait en grande partie sur les joueurs du Jokerit, devra préparer la relève sur place.

LukkoPendant ce temps-là, le Lukko Rauma survole toujours le championnat de Finlande avec quinze points d'avance. Il a pourtant été perturbé cette semaine par une offre qu'il ne pouvait pas refuser : le club russe d'Ak Bars Kazan lui a acheté son gardien international Petri Vehanen pour plus d'un million d'euros, tout en lui cédant en échange son homologue de l'équipe suédoise Mikael Tellqvist... entièrement gratuit ! Kazan continue en effet de payer le salaire de Tellqvist - qui avait perdu sa place de titulaire au profit de Galimov - pour qu'il joue en Finlande !

Le Lukko est un club qui n'a pas besoin d'argent, puisqu'il est possédé par une riche entreprise de nettoyage et gestion des déchets. Mais un deal comme celui-là, payé en pétro-dollars tatars, c'était trop beau. Il a donc risqué de perdre Vehanen, qui était la saison passée son unique vedette, mais qui n'est aujourd'hui qu'un élément d'un collectif étonnant.