11e journée D1 : Brest perd la tête en attendant Péloffy

L'entraîneur brestois Sergueï Toukmatchev, formateur dans l'âme mais effacé face à la collection de vedettes qui compose son équipe, a été évincé dans la semaine. Les Albatros ont donc rappelé leur ancien coach qui avait le plus fort caractère, André Péloffy, qui sera présent la semaine prochaine pour le choc à Caen. Ce sommet, Brest l'abordera... à la deuxième place. Ce soir, alors que le manager Sébastien Oprandi assurait l'intérim sur le banc, Brest s'est en effet incliné 2-1 à Deuil/Garges, porté par deux buts de Gaëtan Jeannin et Gustav Elfring, et bien sûr par son gardien Bryce Luker. Dans le même temps, Caen s'échappe en tête avec une victoire 9-3 à Annecy.

Montpellier, qui n'a que la neuvième défense du championnat, s'est fait une spécialité de gagner d'un but des matchs à haut pointage et monte sur le podium. Courbevoie est mal entré dans son match : expulsion de Benoît Paillet dès la quatrième minute, et jusqu'à trois buts de retard. Un rush final pour revenir de 3-6 à 5-6 n'aura pas suffi à empêcher la victoire de Montpellier (5-6).

La - mauvaise - surprise est venue de Mulhouse, qui avait l'opportunité de devenir deuxième, mais qui a été battu 4-5 par Valence après avoir mené 4-2. Le capitaine valentinois Eric Medeiros, ancien joueur de Strasbourg, a contribué par deux buts à ce retournement aux dépens des Haut-Rhinois.

Des renversements, il y a en a eu un peu partout. La star avignonnaise Carl Lauzon a réussi un triplé, dont le tir de pénalité pour égaliser et le but en prolongation pour battre Cergy (5-4) et dépasser ainsi les Jokers au classement. Ce fut encore plus speculaire à Reims, mené 4-6 à cinq minutes de la fin et vainqueur d'Amnéville 7-6 avec un but de Filip Prochazka... à deux secondes de la sirène !

Le classement est toujours aussi serré pour la qualification puisque deux points séparent le sixième Bordeaux, battu 6-4 à Nice, du onzième Valence.