Wasquehal - Anglet (Division 2, 8e journée)

Confirmer à domicile...Axel Canaguier

À nouveau vainqueurs en Île-de-France, les Lions de Wasquehal attendent paradoxalement d'ouvrir leur compteur à domicile, où chaque visiteur a cette saison regagné sa contrée les bagages emplis de deux points. L'Hormadi de la prolifique doublette Daramy-Maréchal n'est pas l'adversaire idéal pour se relancer à la maison, mais le prochain visiteur ayant pour nom Cholet, les hommes de Frédéric Nilly seraient particulièrement inspirés d'empocher la victoire.

Les inséparables Bardet et Wiotte ont bien reçu le message, répliquant à la première incursion de leurs visiteurs, mais ils n'épargnent pas longtemps Fabien Chardon, à l'ouvrage à plusieurs reprises. Si le tir de Rousselin est bien bloqué, il faut un retour de Julien Thiery pour empêcher Aurélien Frasier d'ouvrir la marque. Après une première occasion envoyée trop en hauteur, Xavier Daramy récupère pour sa part un dégagement trop court pour servir Géraud Maréchal, seul face à la solide botte de Chardon (05'57").

La riposte des Lions ne se fait pas attendre, à la faveur d'un salutaire regain d'efficacité. Lionel Wiotte, récupère la rondelle sortie de la zone défensive par Edmond Chan, pressé dans le dos, pour la transmettre du bout de la crosse à Mickaël Bardet, échappé sur la gauche. Le numéro 10 ne rate pas l'occasion de trouver la lucarne opposée (1-0 à 06'20"). La ligne Nilly-Hantak-Canaguier n'est pas en reste, profitant de la première prison, infligée à Tom Grat-Guiraute, pour prendre de vitesse l'arrière-garde basque sur un jeu à trois transité derrière la cage vers Hantak et conclu par Axel Canaguier (2-0 à 06'48").

Sur une action similaire, Anglet ne connaît pas la même réussite, Daramy étant stoppé par Chardon (07'10"), et passe près du K.O. sur un lancer dévié de Wiotte, qui lobe Guillaume Drouot et heurte la barre (07'50"). Wasquehal continue sur sa lancée, répondant à son adversaire contre la bande par Wiotte ou Hantak, ou exploitant la moindre erreur par Canaguier, de volée dans le gant de Drouot. Les contre-attaques sont aussi létales ; sur l'une d'elles, un deux contre un, Lionel Wiotte opte pour le lancer, stoppé sur la ligne, puis la paire Canaguier-Nilly rate de peu le troisième filet.

Le bon positionnement des bleus leur permet de contenir les assauts de la première ligne angloy. Xavier Daramy, qui parvient enfin à tester un Chardon lui aussi bien en place, subit de surcroît une pénalité en fin de tiers. Prison mise à profit par Thomas Fauchart, revenu de blessure, pour régler la mire à deux reprises avant de trouver un espace entre Drouot et le poteau (3-0 à 19’17").

... ou retrouver le creux de la vague

Très tôt revenus sur la glace, les visiteurs continuent à tourner autour de la cage de Fabien Chardon  à la recherche d'une solution, limitée pour l'instant au lancer de Sébastien Rousselin, parti de la bleue. L'arrière-garde, renforcée par un Wagret vigilant, continue à repousser ses assaillants, mais la première ligne basque, au temps de glace grandissant, prend peu à peu ses marques. Le local Géraud Maréchal, buteur au cours des six derniers matchs (seul le Hogly fut épargné, en ouverture), initie alors un numéro en solitaire, résiste à Thiery et repique vers la cage pour éviter Chardon et glisser le palet dans la cage ouverte (3-1 à 22’24"). Dans la foulée, il rate de peu le cadre sur un rebond, mais le premier jeu de puissance ne tarde pas. Cette configuration débouche sur plusieurs lancers forts de Patrice Bellier, repoussés par la jambière et le gant, avant qu'un autre défenseur, Christophe Cantos, ne surprenne tout le monde, Chardon y compris, d'un lancer a priori anodin de la droite (3-2 à 28‘12"). Wasquehal souffre de plus en plus, et Hugo Picard se fait subtiliser la rondelle devant le but par Martin Trecu, malchanceux à deux reprises. L'égalisation, inéluctable, arrive finalement par Daramy, le premier à suivre un nouveau tir tendu de Bellier (3-3 à 33’44").

Géraud MaréchalLe duo Daramy-Maréchal, particulièrement à l'aise au deuxième tiers, profite de sa vitesse pour creuser l'écart en infériorité, sur une passe du premier pour le second, arrivé en soutien en entrée de zone pour lancer sans hésiter et transformer son propre rebond (3-4 à 36'45"). Sur la contre-attaque suivante, Maréchal butte cette fois sur Chardon, mais le capitaine a suivi (3-5 à 37'38"), prenant le meilleur sur une défense au repli désormais problématique.

Wasquehal, moins dangereux dans la période intermédiaire, hormis sur une occasion de Hantak diminué et annihilée par Guillaume Drouot, se retrouve dos au mur. Les qualités défensives et le placement sont désormais l'apanage des Basques, aussi solides que la charge de Molia, qui emporte Wagret et l'arbitre contre la bande...

A mesure qu'ils sentent planer les fantômes des dernières réceptions de Cherbourg et Paris, les Nordistes concèdent une deuxième pénalité au début de la dernière période, heureusement pour eux sitôt annulée par un cinglage de Julien Hitze. Le jeu à quatre contre quatre permet ainsi à Miroslav Hantak d'offrir un caviar à Axel Canaguier dès la mise au jeu (4-5 à 45'14"). L'Hormadi voit ainsi son adversaire revenir sur ses talons, faute d'avoir pu se mettre à l'abri sur l'action précédente, un rebond dangereux échu à Coulombeix.

Une charge incorrecte de Badets en zone offensive relance un peu plus les bleus, repoussés par la clairvoyance de Bellier et un sauvetage sur la ligne de Daramy à la suite d'une sortie ratée du portier basque face à Canaguier. Mais un surnombre des locaux permet ensuite à Patrice Bellier de faire valoir la force de son lancer, maîtrisé par Chardon, imperturbable sur un nouveau duel avec Géraud Maréchal et décisif pour réparer une mauvaise relance.

Au jeu des supériorités, Wasquehal obtient une nouvelle occasion de recoller à la marque sur une deuxième faute de Maxime Badets : la première percée, de Hantak, est repoussée par la tour de contrôle Bellier, la seconde, venue côté gauche de Fauchart est reprise en beauté par Mickaël Bardet sous la barre (5-5 à 56'01").

Sur le point de glaner leur premier point à domicile, les Lions doivent toutefois résister aux derniers assauts des équipiers de Xavier Daramy, dont le lancer du poignet est écarté, tout comme son accélération en zone neutre à la suite d'un pressing sur Leclère. Son compère Maréchal subissant une charge dans le dos de Wiotte, la pression s'accentue sur la cage de Fabien Chardon. Toutefois, Frédéric  Nilly se sacrifie devant Daramy, encore auteur d'un lancer puissant à la sirène, après un but refusé pour crosse haute (59'46").

Sans se laisser ronger par le doute né d'un deuxième tiers-temps cauchemardesque, Wasquehal a su puiser dans ses ressources et conjurer le mauvais sort pour sauvegarder un précieux point, peut-être encore plus important pour le moral qu'au strict plan comptable.

 

Commentaires d'après-match

Frédéric Nilly (entraîneur-joueur de Wasquehal) : "Le regain d'efficacité offensive, le bon positionnement de la défense et des relances soignées m'ont fait plaisir... pendant quarante minutes. Fabien, impeccable, n'est pas aidé au cours du deuxième tiers car nous n'avons pas joué alors qu'Anglet a accéléré une fois la route digérée. Le talent et l'expérience de leurs joueurs ont alors fait mouche. Le duo arbitral (Picard / Lobry) a été bon ce soir, sauf à la dernière minute du match lorsque M. Lobry donne un 4 contre 3 pour Anglet au lieu de mettre les deux joueurs en pénalité. Ce point est important, notamment pour les gens qui nous suivent."

Géraud Maréchal (attaquant d'Anglet) : "C'est un point de perdu car nous étions venus en chercher deux pour les distancer. Nous tombons dans le panneau de leurs contre-attaques après un mauvais départ. La peur de gagner, le manque d'expérience et des pénalités stupides ont également joué. À 5-3 le match était contrôlé et ne devait pas nous échapper. Le niveau du championnat est intéressant, la montée sera un challenge."

 

Wasquehal - Anglet 5-5 (3-0, 0-2, 2-0).
Samedi 28 novembre 2009 à 18h30 à la patinoire Serge Charles de Wasquehal. 120 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Lobry et Christophe Picard.
Pénalités : Wasquehal 20' (0', 2', 8'+10'), Anglet 14' (4', 2', 8‘).
Évolution du score :
1-0 à 06'20" : Bardet assisté de Wiotte et Chan
2-0 à 06'48" : Canaguier assisté de Hantak et Nilly, sup. num.
3-0 à 19’17" : Fauchart assisté de Hamoudi, sup. num.
3-1 à 22’24" : Maréchal assisté de Bellier
3-2 à 28‘12" : Cantos assisté de Cazenave
3-3 à 33’44" : Daramy assisté de Maréchal et Bellier
3-4 à 36'45" : Maréchal assisté de Daramy et Bellier, inf. num.
3-5 à 37'38" : Daramy assisté de Maréchal
4-5 à 45'14" : Canaguier assisté de Hantak
5-5 à 56'01" : Bardet assisté de Fauchart et Nilly, sup. num.

Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon.

Défenseurs : Nicolas Hamoudi - Tristan Leclère ; Hugo Picard - Julien Thiery (A) ; Maxence Wagret.

Attaquants : Mickaël Bardet (A) - Lionel Wiotte - Edmond Chan ; Axel Canaguier - Frédéric Nilly - Miroslav Hantak ; Valentin Vienne - Thomas Fauchart - Roman Moreau (C).

Remplaçant : François Durand. Absents : Alexis Thomas (épaule), Fabien Tanguy (malade).

Anglet

Gardien : Guillaume Drouot.

Défenseurs : Julien Hitze - Patrice Bellier (A) ; Sébastien Rousselin - Christophe Cantos (A) ; Thomas Molia - Jimmy Ferrez.

Attaquants : Aurélien Frasier - Xavier Daramy (C) - Géraud Maréchal ; Laurent Cazenave - Martin Trecu - Pierre-Hervé Coulombeix ; Tom Grat-Guiraute (puis Mathieu Saint-Marc à 40'00") - Maxime Badets - Cyril Mendy.

Remplaçants : Xavier Chatelin (G), Tristan Larbaigt. Absents : Jean-Michel Larroque, Xavier Cazaubon.