Ligue Magnus : équipe-type de novembre 2009

Laurent GrasCette troisième équipe-type de la saison fait la part belle à des défenseurs d'expérience, dont le métier au haut niveau s'adapte aisément au rythme moins soutenu de la Ligue Magnus. Est-ce un mauvais signe pour le championnat que de voir de vieilles jambes si performantes ? Pas vraiment : personne ne se faisait d'illusion sur l'intensité de la Magnus dans la comparaison avec les plus grandes ligues, et il y a de toute façon beaucoup à apprendre au contact de joueurs avec un vécu international.

Prenez Marko Kiprusoff. Ce mois de novembre était un test pour l'ancien champion du monde, car il a un temps de jeu énorme (plus de 30 minutes par match) depuis la blessure de Simon Lacroix. Pourtant, il est toujours aussi précis, et aussi peu mis en difficulté. Sans être dominant à chaque match (moins à Pôle sud qu'au Coliseum par exemple), il semble être de plus en plus affûté physiquement et prend de plus en plus de responsabilités offensives.

À ses côtés, Daniel Babka perpétue la tradition ancienne des gabarits massifs et puissants dans la défense rouennaise. Le Slovaque n'a pas les jambes les plus rapides, par contre il a sans doute le physique le plus impressionnant du championnat. Et il l'utilise avec de plus en plus de sécurité, puisqu'il ne prend presque plus de pénalités : aucune en novembre, sinon une petite obstruction en coupe de la ligue. Son slap commence par contre à faire des dégâts.

Ramon Sopko conserve sa place de gardien et devance son successeur dans le scages rouennaises Trevor Koenig un peu moins constant dans ses relances et qui a manqué son match à Amiens, faisant naître l'impatience quant au prochain retour dans les buts de Lhenry.

En attaque, l'homme en forme se nomme Damien Fleury. C'est lui qui est à l'origine du "réveil" du meilleur marqueur 2008/09 Dufour depuis qu'il a été placé sur sa ligne. L'ailier droit français est vraiment décisif en ce moment avec une grosse capacité à accélérer le jeu.

Au centre, Laurent Gras est une raison majeure de la bonne saison de Chamonix, dont il est le meilleur marqueur et "l'autre" joueur d'expérience avec Aimonetto. Son retour à la "maison" contribue à donner aux Chamois un bilan digne d'une équipe de milieu de tableau.

Enfin, à l'aile gauche, c'est un représentant du formidable premier trio angevin qui complète la ligne. Pierre-Luc Laprise compense son petit manque de vitesse, comparé à ses deux camarades, par un gros travail physique le long des bandes. Il tient parfaitement son rôle avec une efficacité intacte devant le but.

L'équipe-type de novembre : Ramon Sopko (Briançon) ; Marko Kiprusoff (Angers) - Daniel Babka (Rouen) ; Pierre-Luc Laprise (Angers) - Laurent Gras (Chamonix) - Damien Fleury (Grenoble).