Chamonix - Amiens (Ligue Magnus, 11e journée)

L'absence du défenseur suédois Daniel Ström, rarement pris en défaut ces derniers temps, tombe mal au moment de recevoir la meilleure attaque du championnat. Maxime Claret-Tournier le remplace aux côtés de Besson mais les deux hommes se font surprendre dès leur première présence par un breakaway de Miroslav Pazak qui augure d'une soirée difficile.

Pourtant, les Chamoniards ne s'en laissent pas compter. Même si le but de l'égalisation est refusé à Kevorkian, ils persévèrent jusqu'à la réussite de Tobiasson-Harris, après un superbe double une-deux avec Alexandre Audibert. Ce dernier donne même l'avantage à son équipe en interceptant une relance "cadeau" du gardien finlandais Ville Koivula.

Le match est sous l'emprise chamoniarde, malgré un David Cayer qui égalise et qui prive Tobiasson-Harris de la fin de match par un vilain cinglage sur le doigt. Mais les blessures n'entament plus la détermination chamoniarde. Sur l'avantage numérique consécutif à cette faute de Cayer, Anders Torgersson est bien servi par Mathias Arnaud et envoie un missile en pleine lucarne (3-2). Hurajt arrête deux échappées de Riendeau et Chamonix se prend à rêver à l'exploit. La paire Priechodsky-Veydarier notamment fonctionne bien et Amiens ne semble pas avoir la solution.

Mais dès le début du troisième tiers, Teddy Trabichet signe un exploit individuel et égalise d'un tir dans le petit filet de Hurajt. Un tir d'Aram Kevorkian est ensuite repoussé par la transversale : non, décidément, la chance ne sourit plus à Chamonix. Et encore une fois, les hommes de Stéphane Gros craquent dans les dix dernières minutes après avoir livré un matchj à haute intensité. Le but décisif vient d'un tir assez anodin de David Cayer, entre les bottes de Hurajt (3-4). Simon Petit ajoute un ultime but en fin de match.

Commentaires d'après-match (sur le site officiel de Chamonix) :

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "L'équipe a livré un très bon match. Sur le banc, je me suis régalé. Malgré l'absence de Ström, il y avait beaucoup de rigueur défensive et une bonne animation offensive. Sur ce match, il nous a manqué uniquement de la réussite. Pour preuve, nous avons shooté 51 fois, contre 24 tirs pour Amiens. À l'issue de la rencontre, les joueurs étaient frustrés et déçus. Mais à force de la provoquer, la chance va finir par nous sourire. Il faut regarder devant et conserver cette envie, notamment samedi sur la patinoire d'Épinal."

 

Chamonix - Amiens 3-5 (2-1, 1-1, 0-3)
Samedi 4 décembre 2009 à 20h30 à la patinoire Richard-Bozon. 358 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Laurent Roueche et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Chamonix 18' (4', 4', 10'), Amiens 28' (6', 10', 12').
Évolution du score :
0-1 à 00'41" : Pazak assisté de Kowalczyk et Boehrer
1-1 à 09'47" : Tobiasson-Harris assisté d'Audibert et Höög
2-1 à 17'16" : Audibert (inf. num.)
2-2 à 26'28" : Cayer assisté de Rodier et Belov
3-2 à 32'58" : Torgersson assisté d'Arnaud et Aimonetto (sup. num.)
3-3 à 41'38" : Trabichet assisté de Cayer et Rodier
3-4 à 51'02" : Cayer assisté de Riendeau et Rodier
3-5 à 59'40" : Petit assisté de Claireaux et Belov

 

Chamonix

Gardien : Radovan Hurajt.

Défenseurs : Anders Torgersson - Damien Torfou ; Numa Besson - Maxime Claret-Tournier ; Fabien Veydarier - Marek Priechodsky.

Attaquants : Aram Kevorkian (A) - Richard Aimonetto (C) - Mathias Arnaud ; Vincent Kara - Laurent Gras (A) - Mathias Terrier ; Emil Tobiasson Harris - Jonas Höög - Alexandre Audibert.

Remplaçants : Tom Charton (G), Valérian Croz, Dorian Duchosal. Absents : Thibault Geffroy (entorse au genou), Daniel Ström (élongation).

Amiens

Gardien : Ville Koivula.

Défenseurs : Teddy Trabichet - Romain Bault ; Grégory Beron - Pavel Kowalczyk ; Maxim Belov - Jean Philippe Glaude (A) ; Vincent Bachet.

Attaquants : Yannick Riendeau - Sylvain Rodier - David Cayer ; Jonathan Boehrer - Anthony Mortas - Miroslav Pazak (C) ; Valentin Claireaux - Brian Henderson - Simon Petit.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Kevin Hamon. Absents : Julian Marcos, Loïc Sadoun, Yannick Offret.