Saint-Ouen - Dunkerque II (division 3, groupe C)

Difficile réveil pour Dunkerque et le sentiment d’avoir laissé passer la victoire. 30 minutes de passivité qui ont fait perdre la rencontre alors que les 30 minutes suivantes ont prouvé que le HGD pouvait jouer à armes égales.

1er Tiers : spectateurs

Un premier tiers où les Corsaires sonnaient aux abonnés absents alors que les joueurs de Saint-Ouen eux, avaient décidé de camper dans l’enclave des maritimes. Durant un peu plus de sept minutes, le bloc dunkerquois et son portier ont tenu bon, mais à 7’55 c’est par Alexandre Ribeiro que Saint-Ouen ouvre la marque. Ce but n’a pas servi d’électrochoc et c’est à coup de sacrifice que les Corsaires ont essayé de tenir ce score jusqu'à une faute occasionnant un penalty transformé par Ribeiro.

Tout était encore possible à 2-0 mais Saint-Ouen n’a rien lâché et les timides occasions du HGD trouvèrent sur leur route un portier, Emmanuel Marthely, bien décidé à blanchir son équipe, fermant bien tous les angles. L'équipe locale vient mettre à mal la défense dunkerquoise et procure à Petroni le troisième but de ce tiers-temps (3-0, 17'44").

2e tiers : le diesel se met en marche

Le début du deuxième tiers ressemble au premier tiers, toujours des Dunkerquois timides et faisant énormément d’erreurs défensives donnant ainsi l’occasion à Saint-Ouen de faire du "tir aux pigeons", par les duos Jeanin-Petroni puis Hubert-Seclin. À 24’21 les maritimes trouvent enfin le plaisir du jeu et Deguines montre que, s’ils le veulent, les Corsaires peuvent venir titiller l’enclave adverse. Les dix minutes qui suivent seront à l’actif de St Ouen qui, après avoir encaissé un but, a encore accéléré la partie. Seclin vient tromper le portier dunkerquois, puis c'est au tour de Petroni de faire cavalier seul et de gagner son duel face au gardien.

À 32’53 le diesel dunkerquois semble enfin à température et le jeu se voit ainsi rééquilibré. Un but des frères Gars donne un second coup de massue à Saint-Ouen qui réagit rapidement par le duo Ribeiro-Lannes, puis par Arnaud Tintin. Ensuite le HGD prend le pas par un but de Jérôme Fornet, puis un autre d’Olivier Allaert(9-4).

3e tiers : enfin jeu égal

Les maritimes sont enfin dans le match et les quelques spectateurs présents ont pu suivre une rencontre se déroulant des deux côtés de la glace avec pas moins de 8 buts sur les vingt minutes de jeu.

Saint-Ouen donne le signal des buts par une superbe combinaison entre Ribeiro et Petroni. Les maritimes sont dans le match et bien que physiquement à bout de forces, ils donnent le change par Alexandre Delmotte. À trop se découvrir pour aller à l’assaut de l’enclave adverse, les maritimes en oublient les gros patineurs parisiens et c’est une occasion rêvée qui est donnée à Petroni de venir seul gagner son duel face au portier (11-5, 45’53).

S’ensuit le "quart d’heure Dunkerquois". C’est une fois de plus Delmotte qui donne le ton, rapidement imité par Benjamin Turpin, et la conclusion est laissée à Bertil Gars. 4 minutes de folie à un rythme endiablé, mais 4 minutes qui ont grillé les dernières forces des Maritimes (11-8, 52'32").

Saint-Ouen a courbé l’échine, fermé le mieux qu’il le pouvait sa zone et attendu son heure. Profitant d’un HGD à bout de souffle, Petroni se charge d’une action en solo où aucun Dunkerquois n’a la force de venir le contrer. À 59’20 histoire de bien sceller le score, Jefferson Lannes marque le but final.

Beau match joué par les deux équipes, dommage que le HGD ne se soit réveillé qu’à la mi-match.

 

Saint-Ouen - Dunkerque II 13-8 (3-0, 6-4, 4-4)
Samedi 5 décembre 2009 à 18h30 à la patinoire municipale de Saint-Ouen.
Evolution du score
1-0 à 07'55" : Ribeiro assisté de Petroni
2-0 à 12'11" : Ribeiro
3-0 à 17'44" : Petroni assisté de Marie
4-0 à 21'07" : Jeannin assisté de Petroni
5-0 à 22'26" : Hubert assisté de Seclin
5-1 à 24'21" : Deguines assisté de B. Gars
6-1 à 28'07" : Seclin assisté de Ribeiro
7-1 à 29'31" : Petroni
7-2 à 32'53" : C. Gars assisté de B. Gars
8-2 à 34'13" : Ribeiro assisté de Lannes
8-3 à 37'40" : Fornet assisté de Delmotte
9-3 à 37'50" : Tintin assisté de Marie
9-4 à 38'49" : Allaert assisté de Darguesse
10-4 à 45'53" : Ribeiro assisté de Petroni
10-5 à 46'31" : Delmotte assisté de B. Gars
11-5 à 48'44" : Petroni
11-6 à 49'30" : Delmotte assisté de Druez
11-7 à 50'55" : Turpin assisté de Delmotte
11-8 à 52'32" : B. Gars assisté de Turpin
12-8 à 54'06" : Petroni
13-8 à 59'20" : Lannes assisté de Jeannin