Grenoble, la réponse du berger à la bergère

Les Grenoblois savent qu'ils ne pourront pas répéter leur Grand Chelem de la saison dernière, puisqu'ils ont été exclus de la Coupe de France, mais ils sont toujours en course dans les autres compétitions auxquels ils participent. La première finale, ce sera celle de la Coupe de la Ligue, et les Brûleurs de Loups ont fait mieux que s'y qualifier : ils se sont vengés d'Angers et de l'incroyable renversement de situation de la semaine passée avec un match retour tout aussi phénoménal.

Angers avait transformé un 0-4 en 8-4 dans la seconde moitié du match aller. Grenoble a tout simplement réussi la même chose, remonter quatre buts de retard... dans la seconde moitié de la demi-finale. Un aller-retour, en effet, cela se joue en 120 minutes et pas en 60. Et la "seconde mi-temps" a été iséroise.

Il fallait marquer rapidement, Rouleau l'a fait. Il fallait doubler l'écart au deuxième tiers-temps, le jeune Baylacq s'en est occupé. À dix minutes de la fin, il y avait urgence avec encore deux buts à remonter, et Mats Lusth a tenté le coup de poker en sortant son gardien pendant une supériorité numérique. Pari gagné... pour rien, car Fortier annulait ce but dans la foulée par le 3-1 ! En cinq minutes, Fleury et Wallin portaient pourtant l'écart à quatre buts et obligeaient Heikki Leime à prendre un temps mort. Perdu, puisque Sivic faisait passer Grenoble devant au cumul des deux rencontres ? Non, car Baluch ramenait le score à 6-2 à l'avant-dernière minute ! Une égalité parfaite à l'issue d'une fin de match à déconseiller aux cardiaques.

Une crosse haute involontaire de Damien Fleury, ayant blessé un adversaire, lui avait valu 2'+2' de pénalité, dont deux minutes et demie pendant la prolongation. Un handicap rédhibitoire forçant à jouer à 3 contre 4 ? Non, car ce même Fleury, décidément en pleine confiance, marquait le but vainqueur peu après sa sortie de prison ! La soirée angevine s'était allongée à l'aller, alors que dire de la nuit grenobloise ?

Briançon et Rouen peuvent être jaloux : leur affrontement, habituellement un match au sommet, est passé inaperçu ce soir en comparaison. Les Dragons l'ont emporté 3-1 dans els Hautes-Alpes pour se qualifier en finale.