Pays-Bas - Belgique (test-match 1)

2009-11-06-PaysBas-BelgiqueChanger de sélectionneur à seulement une semaine du premier match international de la saison, cela paraît pour le moins court. Il n'y a pas que les Biélorusses à qui cela arrive, il y a aussi la Belgique. Les circonstances sont médicales : l'entraîneur canadien Gil Paelinck souffre actuellement d'une blessure persistante au genou qui le rendra indisponible au moins jusque janvier 2010. La fédération a donc cherché un remplaçant et a opté pour Jos Lejeune, un ancien sélectionneur qui connaît déjà la maison. Elle a précisé que, si la nouvelle a été annoncée aussi tardivement, c'est parce qu'elle voulait d'abord prévenir tous les joueurs.

En revanche, d'autres détails trahissent une certaine improvisation de la part des Belges. De façon surprenante, le gardien sélectionné n'est pas Björn Steijlen, mais sa doublure à Louvain, Christophe Stamtiou. Ce qui ne l'empêche pas... de jouer avec un maillot floqué Steijlen ! Même procédé avec Michael Distate qui joue avec un maillot au nom de "Pellegrims". La légende du hockey belge Mike Pellegrims a pourtant raccroché les patins cet été, après un dernier titre national à son palmarès (en Autriche à Klagenfurt, quatrième pays dont il a été champion après la Belgique, la France et l'Allemagne), et a débuté sa carrière d'entraîneur à Geleen... aux Pays-Bas.

La Belgique affronte "comme toujours" ses voisins néerlandais, qui avaient prévu de changer d'adversaire pour une fois mais ont dû se résigner car la Serbie a annulé sa venue. Les Pays-Bas se présentent avec deux nouveaux Canado-Néerlandais, Mark Tanner et Marcel Bruinsma. Ce dernier avait déjà joué en match amical avant d'être officiellement sélectionnable, maintenant il remplit les critères pour disputer y compris les championnats du monde. L'effectif est jeune, et en plus de Tanner, trois joueurs débutent : Lars van Sloun, Jurryt Smid et surtout Ronald Wurm.

Wurm est un attaquant de 22 ans qui a passé deux ans en République Tchèque en quatrième et troisième division avant de rentrer à La Haye l'an dernier. Cette saison, il explose complètement et voit donc s'ouvrir les portes de l'équipe nationale. Et il ne met que deux minutes et demie pour marquer son premier point en équipe nationale, lors du tir en pivot de Kevin Bruijsten. Un but sur engagement de Tony Demelinne, et l'équipe locale mène 2-0 en même pas cinq minutes... Les Belges n'ont pas encore tenté la moindre attaque à cet instant. Ils sortent ensuite la tête de l'eau, sans grand succès. Marcel Kars perce dans l'axe et place avec facilité le palet entre les jambières du gardien (3-0).

En début de deuxième période, le nouveau naturalisé Tanner trompe un Stamtiou inattentif avec une déviation de la gauche. Jamie Visser puis Marcel Kars encore échappé plein axe porteront la marque à 6-0. Pendant que le score augmente, le niveau de jeu ne cesse de baisser et laisse le public perplexe. Ian Meierdres assure son blanchissage en repoussant tous les assauts belges. Il sait qu'il a une place à gagner car l'habituel gardien Phil Groeneveld est retourné au Canada pour une formation au Canada, même s'il pourrait revenir pour le Mondial.

Dominants physiquement, plus réalistes, disposant d'un meilleur gardien, les Néerlandais n'ont eu aucune difficulté à s'imposer. Le fait que le capitaine Tim Vos contrôle encore la défense à 40 ans traduit les limites de la Belgique, où il manque certes des cadres comme les frères Morgan.

Dans le camp belge, les principales occasions sont venues de Jesse Raekelboom, un joueur qui a vécu un drame le mois dernier. Il a perdu son frère aîné, victime d'un arrêt cardiaque à seulement 33 ans. Le regretté Franco Raekelboom avait pratiqué le hockey à Louvain dans sa jeunesse (de 10 à 23 ans) mais était simplement venu voir jouer son frère ce soir-là en déplacement à Turnhout : il s'est effondré à la sortie de la patinoire et n'a pas pu être ranimé malgré la promptitude des secours.

 

Commentaires d'après-match (sur ijshockey.com)

Tommie Hartogs (entraîneur des Pays-Bas) : "J'ai été épaté par Ronald Wurm, Marcel Bruinsma a bien joué en défense, la ligne U20 [Van Sloun - Smid - Houkes] m'a surpris positivement et Ian Meierdres a joué un bon match. Nous avons souvent affronté les Belges ces dernières années et les résultats n'étaient pas aussi larges que celui-ci."

 

Pays-Bas - Belgique 6-0 (3-0,1-0,2-0)
Vendredi 6 novembre 2009 à 20h30 à Nimègue. 350 spectateurs.
Arbitrage de Jan-Paul de Brabander.
Pénalités : Pays-Bas 4' (4', 0', 0'), Belgique 10' (4', 2', 4').
Évolution du score :
1-0 à 02'32" : Bruijsten assisté de Hagenmeijer et Wurm
2-0 à 04'19" : Demelline assisté de Tanner et Visser
3-0 à 11'53" : Kars assisté de Visser et Bruinsma
4-0 à 24'41" : Tanner assisté de Van de Heuvel
5-0 à 40'45" : Visser assisté de Van de Heuvel et Willemse
6-0 à 48'41" : Kars assisté de Visser et Bakx

 

Pays-Bas

Gardien : Ian Meierdres.

Défenseurs : Glenn Bakx - Jordi van Oorschot (A) ; Mark Tanner - Nick Verbruggen ; Bjorn Willemse - Marcel Bruinsma.

Attaquants : Kevin Bruijsten - Bob Teunissen (C) - Diederick Hagenmeijer ; Ivy van den Heuvel (2') - Marcel Kars  - Jamie Visser ; Tony Demelline (2') - Ronald Wurm - Peter van Biezen (A) ; Lars van Sloun - Jurryt Smid - Levi Houkes.

Remplaçant : Martin Machielse (G).

Belgique

Gardien : Christophe Stamatiou.

Défenseurs : Niki De Herdt - Michael Distate ; Jens Engelen - Vadim Gyesbreghs (2') ; Jordan Paulus - Tim Vos (C) ; Niels Vroemans (2').

Attaquants : Don Geerts (A) - Bryan Kolodziejczyk - Jesse Raekelboom ; Sven Van Buren - Lorenz Sneyers (2') - Ben Van Den Bogaert (2') ; Pierre Camelbeek - Ben Vercammen - Kjell Cazaerck (2') ; Christoph Van Looy, Joris Peusens (A).

Remplaçant : Jens Van Poucke (G).