12e journée Magnus : Grenoble et Dijon jusqu'où ?

Grenoble (7e) - Rouen (2e). Les deux clubs qualifiés pour la Coupe de la Ligue se retrouvent dès à présent pour une confrontation qui promet en championnat. En demi-finale de la Ligue Magnus en mars dernier, les deux victoires grenobloises (2-1 et 5-4) avaient été obtenues sur le fil, mais avaient permis d'emmaganiser énormémement de confiance. Celle-ci est encore au zénith aujourd'hui après le renversement de situation face à Angers. Cependant, que peut la confiance pour une équipe décimée ? Dans la fête de mardi, Jakob Milovanovic (6 semaines) et Alexandre Rouleau (3 semaines) se sont blessés au genou et seront absents de longue durée. Cela tombe très mal avant les championnats du monde juniors pour lesquels Grenoble fournit le plus gros contingent. Il lui reste quatre défenseurs valides, en comptant le cadet Vincent Llorca. En attaque, compte tenu de la lombalgie du maître à jouer Ludek Broz, il y a sept titulaires plus les juniors Loup Benoît et Valentin Michel. Un banc très mince avant de recevoir l'armada rouennaise au grand complet, qui a eu la confirmation que Tarantino n'aurait pas de suspension après sa charge sur Gervais. Combien d'exploits les Isérois pourront-ils réitérer, telle est la question ?

La cote : Grenoble 40% / Rouen 60%. Match ce samedi à 20h30 à Pôle sud, en direct vidéo sur www.amaroktv.com

Dijon (6e) - Briançon (3e). Jamais, lors d'une confrontation entre les "grands amis" Daniel Maric et Luciano Basile, leurs équipes n'avaient été aussi près l'une de l'autre au classement. En cas de victoire, Dijon pourrait passer devant son adversaire et bouleverser totalement la hiérarchie présumée ! Mais si Dijon a réservé quelques mauvais souvenirs aux Briançonnais, notamment en coupe l'an dernier, ils n'ont jamais perdu ici en championnat depuis le triple échec de la saison 2005/06 (3-2 puis 5-0 et 5-1 en play-offs). Ils seront cependant privés de François-Pierre Guénette, qui purge son troisième et dernier match de suspension, et de Stéphane Gervais, au repos dix jours après avoir vu la manche de sa propre crosse entrer dans son ventre, heureusement sans provoquer d'hémorragie, mardi contre Rouen lors d'une charge dans le dos de Tarantino.

La cote : Dijon 35% / Briançon 65%. Match ce samedi à 20h30 à Trimolet.

Angers (1er) - Morzine-Avoriaz (5e). Les Angevins vont devoir apprendre à gérer leur première vraie déception de la saison après cette gifle grenobloise. Pas sûr cependant qu'ils tendent l'autre joue aux Morzinois... Pavol Mihalik fera son grand retour dans la défense d'Angers, om il ne manque plus que Simon Lacroix. Il y a cependant maintenant un autre absent de longue durée dans l'effectif, le centre finlandais Matias Metsäranta, opéré de la mâchoire mercredi à Grenoble.

La cote : Angers 85% / Morzine-Avoriaz 15%. Match ce samedi à 18h30 au Haras.

Épinal (12e) - Chamonix (9e). L'opération "sortir de la zone rouge" est lancée dans les Vosges. La formation désormais entraînée par Santino Pellegrino a déjà corrigé le Mont-Blanc en match en retard, elle affronte maintenant deux adversaires directs avec Chamonix dans la patinoire provisoire puis Gap en déplacement. L'an passé, on se souvient que les Chamoniards avaient été éliminés des play-offs en terre spinalienne.

La cote : Épinal 60% / Chamonix 40%. Match ce samedi à 20h15 à la patinoire provisoire de Poissompré.

Mont-Blanc (14e) - Strasbourg (8e). Plus mauvaise défense du championnat depuis sa défaite en match en retard à Épinal, l'Entente Saint-Gervais/Megève apportera peut-être l'occasion à la faible attaque strasbourgeoise de trouver le déclic. Mais ce déclic, le Mont-Blanc le cherche aussi, et sous la forme la plus simple qui soit : une victoire en championnat. Pour cela, il faut que son gardien Henri-Corentin Buysse retrouve sa contenance après quelques semaines noires.

La cote : Mont-Blanc 35% / Strasbourg 65%. Match ce samedi à 20h30 à Saint-Gervais.

Neuilly-sur-Marne (11e) - Villard-de-Lans (10e). Nanties du même nombre de points (7), les deux équipes ont vite besoin d'une victoire en raison de la remontée spinalienne, car la place en barrages n'est plus qu'à deux points de distance. L'an passé, les Ours s'étaient imposés par la plus petite des marges (4-3).

La cote : Neuilly-sur-Marne 50% / Villard-de-Lans 50%. Match ce samedi à 18h30, en direct vidéo sur www.amaroktv.com

Amiens (4e) - Gap (13e). Les Gothiques pourraient être les principaux bénéficiaires d'un éventuel faux-pas rouennais ou briançonnais ce soir, et ils seraient comblés de pouvoir être présents sur le podium à mi-championnat. La soirée paraît plus aisée pour eux : ils affrontent une attaque qui ne leur a pas marqué le moindre but (6-0 et 3-0) lors de la dernière saison de Gap dans l'élite, mais qui vient de se réveiller en passant six buts au Mont-Blanc. De leur côté, les Picards ont intérêt à ne pas être blanchis car ils ont lancé (comme contre Neuilly l'an dernier) une "opération peluches" en demandant aux supporters d'en lancer une sur la glace, en faveur des enfants défavorisés, au moment du premier but amiénois. Julian Marcos et Loïc Sadoun seront de retour, mais Teddy Trabichet est incertain, Yannick Offret a tout juste recommencé à patiner, et le genou de Miroslav Pazak l'éloignera des glaces au moins deux semaines.

La cote : Amiens 85% / Gap 15%. Match ce samedi à 20h00 au Coliséum.