Wasquehal - Cholet (Division 2, 10e journée)

albert pierre yvesLes Dogs retrouvent du mordant

Invaincus sur les trois dernières sorties, grâce notamment à une égalisation arrachée dans la dernière minute à Chambéry, les Lions de Wasquehal s'attendent à souffrir devant les surdoués de la classe. Contraints à abandonner un premier point devant Viry, les Dogs entendent en effet repartir de l'avant dans la foulée de celui qui affole les compteurs depuis son arrivée dans le Maine-et-Loire, Pierre-Yves Albert.

Buteur après 49 secondes à l'aller, l'ancien Morzinois était resté muet face aux Jets. Accroché par Edmond Chan, il ouvre vite la voie au premier filet des visiteurs. Le temps pour Guillaume Drozdz d'allumer la première mèche, sur la barre transversale, et un centre du capitaine Germond est converti par Julien Pihant (0-1 à 04'43"). Les initiatives choletaises se poursuivent par une bonne ouverture de Cadoret pour Inkinen, une escarmouche de Guineberteau à droite et une passe de Pihant qui prend à revers toute la défense, sauf Fabien Chardon.

Par moments privé de palet, Wasquehal riposte au courage, par un enchaînement de Canaguier et une montée de l'incisif Wagret, jusqu'à ce qu'un surnombre offre à Miroslav Hantak une rare possibilité de percer la défense et viser la lucarne droite, cible manquée de peu. Au retour à cinq, Parviainen remet les Dogs sur le droit chemin, en servant Gabriel Cadoret de l’arrière de la cage (0-2 à 14'25"), puis Guineberteau se rachète d’un raté en position idéale, en assistant le break converti par Pierre-Yves Albert (0-3 à 15'39").

Sauvés une seconde fois par le montant sur un enchaînement de Tomi Inkinen, les Lions n’abdiquent pas et parviennent à se créer plusieurs occasions en fin de tiers. Hantak voit ainsi un réflexe de la jambière de Thibault Saez contrecarrer ses plans (16'57"), tout comme Axel Canaguier à bout portant. Le jeune Nordiste, célébré avant la rencontre par le Président Breistroff pour sa convocation en sélection nationale U18, la première de l’histoire du club, met un point d’honneur à fêter l’événement en reprenant la passe (ou le tir manqué ?) de Miroslav Hantak, sur un travail initial de son mentor Frédéric Nilly, organisateur du jeu de puissance (1-3 à 19’24").

Toutefois, malgré un palet devenu capricieux pour Saez, pressé peu avant la sirène par Vienne, il s’agira de la seule réalisation nordiste de la soirée. Un lancer en force de Guillaume Jacob (1-4 à 20‘33") et une accélération côté droit de Pihant, qui contourne la cage et offre un caviar à Albert (1-5 à 22’49"), calment des Wasquehaliens suppléés par leur dernier rempart sur un lancer en hauteur de Benjamin Mocquard et une échappée de Rodolphe Bretault, à l’affût d’un changement de lignes hasardeux.

Fabien ChardonFort de cet avantage, Cholet s’atèle ensuite à bien défendre sa cage, dont l‘un des montants repousse un tir de Mickaël Bardet. Les Lions retrouvent des couleurs à la mi-match, malgré la longue punition de Valentin Vienne. Sous la houlette des expérimentés Nilly et Bardet, ils viennent porter le danger sur la cage de Thibault Saez, vigilant devant Chan et le lancer à mi-hauteur de l’ancien Amiénois.

Les bleus ne trouveront pas l’ouverture, voyant le poteau repousser un tir lointain de Thomas Fauchart, avant de s’incliner face à Joonas Parviainen, qui repique du coin droit pour forcer le passage dans l’enclave et retomber sur le gardien local (1-6 à 36'25"). Les protestations des équipiers de Roman Moreau s‘avèrent vaines.

Privés pour dix minutes de Guillaume Drozdz, coupable d’une charge très appuyée dans le dos d’un autre ancien Valenciennois, Maxence Wagret, les Choletais creusent encore l'écart sur une échappée de Tomi Inkinen, plein de sang-froid (1-7 à 40'59").

Les Wasquehaliens, auteurs d’un sursaut d’orgueil dans le dernier acte à Glisséo, ne pourront rééditer la bonne note finale du match aller. Les attaquants ne peuvent percer le rideau dressé par Benjamin Tijou et la brigade défensive. Ainsi, Lionel Wiotte trébuche en zone offensive, son compère Mickaël Bardet subit un coup de sifflet arbitral sur une accélération et Miroslav Hantak se heurte à Guillaume Jacob...

À nouveau privés de palet par des Dogs récitant leur leçon, ils s’en remettent à Fabien Chardon pour éviter de voir l'addition se corser. L'ancien Dijonnais, auteur d’une vingtaine d’arrêts dans le dernier tiers, prive Parviainen, seul au second poteau, du doublé. Victime à son tour d’une charge sur un but refusé, il tarde à se relever. Le « changez-le » venu du banc des rouges et blancs ne l’empêchera pas de terminer la rencontre, au forceps.

La formation choletaise repart donc vers les Pays de Loire forte d’une victoire synonyme de remise au point, ternie par quelques frictions de fin de match et surtout le retour prématuré au vestiaire de Benjamin Mocquard, touché à la cheville.

 

Commentaires d'après-match

Julien Pihant (attaquant de Cholet) : "L'équipe sort d'un match délicat à la maison et avait à coeur de faire le boulot et se mettre dans le bon chemin. La préparation n'était pas optimale à cause de blessures, mais nous avons travaillé physiquement et le résultat n'est pas trop mal. Les trois lignes sont capables de marquer, ce qui fait notre force cette année. Je prône l'existence d'un groupe, pas des individualités. L'objectif est de rester bien positionné, de conserver cette avance jusqu'aux playoffs, tout en évitant les bobos car l'effectif n'est pas illimité."

 

Wasquehal - Cholet 1-7 (1-3, 0-3, 0-1)
Samedi 12 décembre 2009 à 18h30 à la patinoire Serge Charles de Wasquehal.
Arbitrage de Christophe Picard et Thierry Fraysse.
Pénalités : Wasquehal 22' (2', 4'+10', 6'), Cholet 22' (4', 6'+10', 2‘).
Évolution du score :
0-1 à 04'43" : Pihant assisté de Germond (sup. num.)
0-2 à 14'25" : Cadoret assisté de Parviainen et Bretault
0-3 à 15’39" : Albert assisté de Guineberteau
1-3 à 19’24" : Canaguier assisté de Hantak et Nilly (sup. num.)
1-4 à 20‘33" : Jacob assisté de Germond
1-5 à 22’49" : Albert assisté de Pihant et Drozdz (sup. num.)
1-6 à 36'25" : Parviainen
1-7 à 40'59" : Inkinen (inf. num.)

Wasquehal
Gardien : Fabien Chardon.
Défenseurs : Nicolas Hamoudi - Tristan Leclère ; Julien Thiery (A) - Maxence Wagret ; Fabien Tanguy - Hugo Picard.
Attaquants : Mickaël Bardet (A) - Lionel Wiotte - Edmond Chan ; Axel Canaguier - Frédéric Nilly - Miroslav Hantak ; Valentin Vienne - Thomas Fauchart - Roman Moreau (C).
Remplaçants : François Durand (G), Maxime Delepierre. Absent : Alexis Thomas (épaule).

Cholet
Gardien : Thibault Saez.
Défenseurs : Guillaume Drozdz (A) - Guillaume Jacob ; Gabriel Cadoret - Benjamin Tijou ; Blaise Gréau.
Attaquants : Pierre-Yves Albert - Romain Germond (C) - Julien Pihant (A) ; Joonas Parviainen - Tomi Inkinen - Rodolphe Bretault ; Benjamin Mocquard [sorti à 40‘00"] - Quentin Guineberteau - Romain Février.
Remplaçant : Yann Chamel (G). Absents : Gaëtan Magne et Arnaud Tharreau (blessés).