Mont-Blanc - Strasbourg (Ligue Magnus, 12e journée)

Un seul mot d'ordre pour ce dernier match avant la trêve : "la victoire". Toute l'équipe s'est mobilisée pour inverser cette spirale négative qui dure depuis trop longtemps aux dires du capitaine Thierry Nicoud. Il est vrai qu'un succès à domicile demain soir pourrait être un déclencheur moral important. Plus que jamais les joueurs comptent sur une présence massive de leurs supporters pour les aider à vaincre le signe indien et aller chercher cette première victoire en championnat.

Il ne fallait pas arriver en retard à la patinoire de Saint-Gervais puisqu'après seulement 12 secondes de jeu, Sébastien Subit profite d'une erreur de la défense de Strasbourg et dans un angle fermé trompe le portier alsacien. Les hommes de Lepers, bien en jambes, défendent avec application et parviennent à "tuer" les pénalités infligées. La pause survient sur ce score de 1 à 0.

Les Strasbourgeois reviennent des vestiaires avec une plus grande détermination et il faut toute la maestria de Buysse qui s'interpose avec brio devant les tentatives de Marcos et autre Lehtisalo dont le tir frappe la transversale. Il va tout de même s'incliner devant Brennan Sarazin qui met à profit un contre à 2 contre 1 et égalise (22'51). Les joueurs du HC Mont-Blanc ne baissent pas les bras. Ils sont récompensés de leur pugnacité à la 35e minute. Saliji, au terme d'un slalom dans la défense, ajuste le gardien visiteur d'un revers magistral. C'est sur cet avantage de 2 buts à 1 que se termine la deuxième période.

De retour des vestiaires, les locaux sont les premiers en action. Sur une des premières incursions, les visiteurs se mettent à la faute. La supériorité numérique ne donne rien. Les défenses bien regroupées se neutralisent. Il faut attendre la 51e minute pour voir Croz s'échapper entre deux défenseurs et ajuster l'infortuné Hiadlovsky (3-1). À trois minutes du terme de la rencontre, Thierry Nicoud se retrouve sur le banc des pénalités. Les coéquipiers de Marcos font le forcing pour revenir à la marque mais l'Entente Megève / Saint-Gervais, solidaire, résiste et offre à ses supporters la première victoire de la saison en Ligue Magnus.

(communiqué du HC Mont-Blanc)

 

Saint-Gervais/Megève - Strasbourg 3-1 (1-0, 1-1, 1-0)
Samedi 12 décembre 2009 à 20h30 à la patinoire municipale de Saint-Gervais. 672 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté d'Anne-Sophie Boniface et Geoffrey Barcelo.
Pénalités : Mont-Blanc 14' (6', 6', 2'), Strasbourg 6' (2', 2', 2').
Évolution du score :
1-0 à 00'12" : Subit
1-1 à 22'51" : Sarazin assisté de Raymond
2-1 à 35'29" : Saliji
3-1 à 51'40" : Croz assisté de Cerny

 

Saint-Gervais/Megève

Gardien : Henri-Corentin Buysse.

Défenseurs : Arthur Cocar - Francis Ballet (A) ; Ales Cerný - Alexandre Gagnon ; Edgars Adamovics - Sébastien Borini.

Attaquants : Sylvain Nicoud - Étienne Croz - Sébastien Subit (A) ; Romain Orset - Andrej Rajcák - Garip Saliji ; Josselin Besson - Thierry Nicoud (C) - Julien Payraud.

Remplaçants : Luc Saccomano (G), Arthur Coulon, Antoine Vigier, Quentin Jacquier. Absents : Robin Gaborit (Mondial 20 ans), Jordan Revel (entorse aux cervicales), Patxi Biscard (scaphoïde cassé).

Strasbourg

Gardien : Vladimir Hiadlovsky.

Défenseurs : Bob Raymond - Maxime Mallette ; Hugues Cruchandeau - David Striz ;  - Michal Cesnek.

Attaquants : Brennan Sarazin (A) - Mike Gilchrist - Edouard Dufournet ; Juho Lehtisalo - Elie Marcos (C) - Pierre-Antoine Devin (A) ; Cyril Trabichet - Miroslav Stolc - Heikki Laine.

Remplaçants : Gilles Beck (G), Jérémy Quillier. Absents : Aziz Baazzi (Mondial 20 ans), Julien Burgert (Mondial 20 ans).