Avignon - Caen (Division 1, 13e journée)

Pour le compte de la treizième journée de championnat, les Castors d’Avignon sont passés tout proche d’un exploit face à cette équipe de Caen actuel leader du championnat. Menés très vite 2 à 0, les Avignonnais à force de détermination reviennent dans le match et renversent complètement la situation afin de mener 4 à 2. Mais la fin de match leur sera fatale, et les Drakkars de Caen l’emportent sur le fil sur le score de 5 à 4.

Tel un rouleau compresseur, l’équipe de Caen prend entièrement l’emprise du palet en ce début de match et ouvre logiquement le score dès la troisième minute par Udo Marie. Moins de deux minutes plus tard, Jonathan Avenel double la mise pour Caen pour mener à présent 2 à 0. La domination des Caennais continue et profite de deux supériorités numériques pour assaillir la cage avignonnaise, mais Julien Rouiller et sa défense parviennent à contenir les attaques caennaises. En toute fin de période, les spectateurs et le banc avignonnais hurlent à l’injustice quand Tommy Lafontaine fait trébucher Carl Lauzon partant seul à la cage, mais, seulement après concertation avec ses assistants, l’arbitre accorde finalement un tir de pénalité. Carl Lauzon s’élance donc du centre de la glace et d’une belle feinte trompe le portier caennais mais l’arbitre refuse le but car Arnaud Goetz a bougé la cage. L’arbitre demande donc à Carl Lauzon de retirer mais cette fois-ci, c’est Arnaud Goetz qui s’impose sur l’attaquant avignonnais. Le score reste donc à 2 à 0 pour Caen en cette fin de période.

En tout début de seconde période, et dans l’incompréhension totale, Udo Marie se fait expulser alors qu’Avignon de son côté reprend le dessus sur cette partie. Les Avignonnais parviennent à se créer les occasions les plus franches mais Arnaud Goetz veille au grain et remporte l’ensemble de ses duels face aux attaquants avignonnais. A l’image de Nicolas Ruel, qui loupe la cage vide, le vent ne semble pas vouloir tourner en leur faveur. Mais, à deux minutes de la fin de ce second tiers, Avignon est enfin récompensé quand Janis Brakss sert Ludovic Favret pour la réduction du score. Les Avignonnais accusent maintenant un petit but de retard avant le début du dernier tiers.

En cette dernière période et libérés par le but de Ludovic Favret en toute fin de second tiers, les Avignonnais sont bien déterminés à revenir au score et ne tardent pas à combler leur retard lorsque Donatas Kumeliauskas en supériorité numérique égalise avec à nouveau Janis Brakss à la passe. Avignon est à présent dans la bonne spirale et, malgré une situation d’infériorité numérique, Maxime Couturier bien servi par Carl Lauzon inscrit le but qui permet aux Avignonnais de repasser devant avec au passage une troisième assistance pour Janis Brakss.

Alors qu’Avignon joue une nouvelle fois en infériorité numérique, Caen met une grosse pression sur la cage avignonnaise et Jordane Fazende trouve comme seul choix de se coucher sur le palet. Avignon est sanctionné et l’arbitre accorde un tir de pénalité en faveur des Caennais. Jonathan Boutin se charge de le tirer mais Julien Roullier s’interpose et préserve l’avance des siens. Avignon repart de l’avant et pousse Caen plusieurs fois à la faute. Et sur une double supériorité numérique Carl Lauzon donne deux buts d’avance aux Avignonnais. Alors qu’Avignon semble avoir fait le plus dur et n’a plus qu’à contrôler le match, les huit dernières minutes de jeu vont être fatales au Avignonnais, avec tout d’abord Damien Ribourg qui relance directement dans la palette d’Alexis Gomanne, qui sert Slavomir Vorobel seul devant la cage pour la réduction du score alors que Caen jouait en infériorité numérique. Puis, sur un tir anodin de Tommy Lafontaine, Julien Roullier impérial jusqu’à présent effectue une erreur monumentale pour l’égalisation des Caennais.

Alors qu’on file tout droit vers une nouvelle prolongation, Avignon, qui joue pourtant en supériorité numérique, se fait chiper le palet au centre de la glace et Julien Lebey part seul tromper le portier avignonnais pour donner la victoire à son équipe à la stupéfaction générale. Alors que tout le monde a cru à l’exploit, les Castors ont tout perdu dans cette fin de match, offrant ainsi les deux points de la victoire à leur adversaire. Avignon réalise donc une très mauvaise opération en ne récoltant aucun point sur ce match alors qu’il méritait beaucoup mieux vu la physionomie de cette rencontre. Les Avignonnais peuvent donc s’en vouloir et devront très vite apprendre de ces erreurs pour corriger le tir. Et cela, dès la semaine prochaine avec la réception des Vipers de Montpellier pour le derby du Sud.


Avignon - Caen 4-5 (0-2, 1-0, 3-3).
Samedi 12 décembre 2009 à 18h00 au Palais de la Glace. 550 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté de Guillaume Barthe et Mathieu Barbez.
Pénalités : Avignon 24' (6', 2', 6'+10'), Caen 47' (10', 2'+5'+20', 10').
Évolution du score :
0-1 à 03'05" : Marie assisté de Geslain
0-2 à 04’54" : Avenel
1-2 à 37‘57" : Favet assisté de Brakks
2-2 à 44’31" : Kumeliauskas assisté de Brakks (sup. num.)
3-2 à 46‘37" : Couturier assisté de Lauzon et Brakks (inf. num.)
4-2 à 51’16" : Lauzon assisté de Hennebert (double sup. num.)
4-3 à 52‘32" : Vorobel assisté de Gomane (inf. num.)
4-4 à 54’37" : Lafontaine
4-5 à 58‘56" : Lebey assisté de Boutin et Gomane (inf. num.)