La France qui pleure, l'Italie qui rit

Journée contrastée pour les nations latines dans les Mondiaux juniors. Pendant que l'Italie rêve d'une montée historique, les jeunes Français ont vécu une cruelle désillusion à domicile.

Oui, décidément, il fallait se méfier de ces Japonais... La France n'a marqué qu'un seul but, malgré 43 tirs sur la cage défendue par Tetsuya Matsumoto : c'était l'égalisation en supériorité numérique par Nicolas Arrossamena, qui a rapidement corrigé l'ouverture du score adverse en début de deuxième période. Cependant, Takuto Gorai a marqué par deux fois et a donné la victoire au Japon, conforté par un dernier but en cage vide après la sortie de Raibon (1-4).

Dans le même temps, dans l'autre poule en Pologne, l'Italie brouille totalement les cartes. Les Transalpins devaient jouer le maintien comme toujours, eux qui n'ont jamais - contrairement à la France - accédé à l'élite mondiale chez les moins de 20 ans. Mais en deux jours, ils ont battu les deux favoris. Aujourd'hui, c'est le Kazakhstan qui a été vaincu 3-1, avec deux buts de Simon Kostner.

Vient-il donc de nulle part, ce Simon Kostner qui a bouleversé la hiérachie du hockey mondial ? Sûrement pas, il a de qui tenir : sa famille est une dynastie sportive du Val Gardena. Son père, Erwin Kostner, est un ancien international, qui l'a entraîné en équipe d'Italie chez les U18. Sa mère est une patineuse artistique, et sa grande soeur Carolina a suivi sa voie en devant deux fois championne d'Europe. Quant à la célèbre skieuse vice-championne olympique Isolde Kostner, il s'agit de sa cousine !

Le nom du petit Simon, quant à lui, était déjà apparu dans Hockey Archives : cherchez bien... En l'occurrence, il figurait parmi les meilleurs marqueurs de la DNL, le championnat d'Allemagne U18, en 2008, quand il a remporté le titre avec Mannheim. C'est là qu'il a été repéré par Jyrki Aho, un dirigeant du JYP Jyväskylä. Il l'a fait venir dans son club en Finlande, un calibre supérieur où il a côtoyé... un certain Yohann Auvitu ! Le Français est passé senior cette année, mais le plus jeune Kostner, qui affichait des stats bien plus faibles (8 points contre 26 à Auvitu), a encore une année à faire en junior.

Le paradoxe est flagrant : Simon Kostner, qui plafonne à 7 points cette année dans le championnat junior finlandais, est le héros du jour dans la planète hockey. Charles Bertrand, qui a un an de moins que lui mais cartonne pourtant dans la SM-liiga junior (39 points, 2e marqueur actuel), a joué dans l'anonymat ce soir, avec une fiche de -2.

La vérité d'un match n'est pas toujours celle d'une saison... ni même d'un championnat. L'Italie est encore loin d'être promue, et la France peut se refaire de cette défaite, par exemple dès jeudi face au Danemark. Ceci dit, même si les Bleuets se refont une santé, l'Allemagne paraît vraiment insurmontable : après le 9-0 contre le Japon, elle a passé un 6-0 à la Slovénie aujourd'hui.