Suisse - Bélarus (match international)

Le président de la fédération biélorusse Vladimir Naumov a annoncé sa démission ce matin, mais la nouvelle a l'air de faire ni chaud ni froid à l'équipe du Bélarus en tournée en Slovaquie. Apparemment, beaucoup étaient déjà au courant. Ce n'est pas si surprenant, car la nomination de Zakharov comme sélectionneur s'est sûrement faite contre le gré de Naumov.

Mais même si sa fédération avait annoncé qu'elle regrouperait tous ses joueurs de KHL pour cette dernière préparation olympique, le Bélarus compte encore 5 absents (Kostyuchenok, Stasenko, Kalyuzhny, Ugarov, Koltsov). En plus, le gardien Mezin est blessé à l'épaule, et le défenseur Denisov au pied.

Yaroslav_CHUPRIS_Belarus_-_2009-7489Après dix minutes, les Biélorusses mènent pourtant 7 tirs à 1 avec déjà deux bonnes occasions de leur première ligne... avant que le compteur passe à 7 à 12 en fin de tiers-temps. Plus le moindre lancer, donc, la défense suisse se chargeant de bloquer les moindres tentatives.

La Nati a donc clairement pris le contrôle du match et le démontre en marquant vingt secondes après le retour sur la glace. Raffaele Sannitz se voit d'abord refuser le but, mais la vidéo démontre qu'un joueur biélorusse a ressorti le palet avec son gant derrière la ligne. Les hommes de Krueger ont toujours le dessus, et dans une nouvelle action confuse autour de la cage, un tir de pénalité est sifflé à l'encontre de Chuprys. Roman Wick échoue cependant sur Koval et on en reste à un petit but d'avance.

En troisième période, Roman Wick trouve encore des brèches sur son aile gauche et se présente plusieurs fois devant la cage. Koval gagne cependant tous ses duels, sous les applaudissements d'un public slovaque plutôt favorable au Bélarus. Mais si Wick se révèle "décisif", c'est par sa pénalité à six minutes de la fin. Elle provoque l'égalisation, une combinaison collective conclue par un tir en lucarne du capitaine Oleg Antonenko. Pas de blanchissage, par conséquent, pour Daniel Manzato, qui joue son dernier test avant la sélection olympique.

La prolongation commence par un nouveau débordement de Wick, sauvé au dernier moment par Ryadinsky. C'est donc aux tirs au but que la soirée se termine. Manzato réussit les deux premiers arrêts, avant de succomber à la technique de Demagin et Antonenko.

Après le festival offensif face aux Français, la Suisse est retombée dans ses habituels travers d'inefficacité offensive lorsqu'elle est confrontée à une défense dense. Elle devrait être plus à l'aise demain contre la Slovaquie qui devra faire le jeu chez elle.

Commentaires d'après-match

Mikhaïl Zakharov (entraîneur du Bélarus) : "Je suis satisfait de la victoire, mais elle fut difficile. La Suisse a dominé pendant deux périodes. Nous n'arrivons toujours pas à jouer rapidement en zone neutre contre eux. Ce stage a donné matière à réflexion. On attendait plus de la ligne de Stas. Cepedant, Meleshko et Mikhalev ne sont plus des perdreaux de l'année. Ils doivent tirer plus au but et finissent à zéro. Zadelenov et Antonenko ont plu. Les joueurs qui iront aux JO sont maintenant identifiés."

Ralph Krueger (entraîneur de la Suisse) : "Nous avons d'abord eu du mal à nous adapter à un jeu bien plus rapide que contre la France. Ensuite, nous n'avons plus rien concédé à cinq contre cinq. Nous sommes cependant tous énervés du résultat. Nous devions gagner ce match dès le temps réglementaire mais nous n'avons pas concrétisé nos nombreuses occasions."

 

Suisse - Bélarus 1-1 (0-0, 1-0, 0-1, 0-0) / 2-3 aux tirs au but
Vendredi 18 décembre 2009 à 17h00 à Spišská Nová Ves (Slovaquie). 1282 spectateurs.
Arbitrage de Peter Ország et Vladimir Baluska (SVK) assistés de Milan Novák et Jozef Tvrdon (SVK).
Pénalités : Suisse 20' (6', 6', 8'), Bélarus 6' (4', 0', 2').
Tirs : Suisse 38 (12, 15, 8, 3), Bélarus 25 (7, 6, 8, 3).

Évolution du score :
1-0 à 20'32" : Sannitz assisté de Domenichelli et Sprunger
1-1 à 55'05" : Antonenko assisté de Zadelenov et Chupris (sup. num.)

Tirs au but :
Suisse : Bärtschi (manqué), Domenichelli (réussi), Jeannin (manqué).
Bélarus : Antonenko (manqué), Meleshko (manqué), Demagin (réussi).
Tireurs supplémentaires : Antonenko (BLR, réussi), Domenichelli (SUI, réussi), Demagin (BLR, réussi), Wick (SUI, manqué).

 

Suisse

Gardien : Daniel Manzato (2').

Défenseurs : Félicien Du Bois - Steve Hirschi ; Raphael Diaz - Philippe Furrer ; Martin Höhener - Patrick Von Gunten ; Eric Blum - Florian Blatter.

Attaquants : Patrik Bärtschi - Sandy Jeannin (C, 2') - Roman Wick (2') ; Julien Sprunger - Raffaele Sannitz - Hnat Domenichelli (2') ; Ryan Gardner (2') - Kevin Romy - Thibaut Monnet ; Victor Stancescu - Emanuel Peter - Paul Savary.
Remplaçant : Tobias Stephan (G).

Bélarus

Gardien : Vitali Koval.

Défenseurs : Oleg Leontiev - Andrei Antonov ; Andrei Karev (2') - Aleksandr Ryadinsky (2') ; Ivan Usenko - Andrei Korshunov ; Andrei Bashko (2') - Vadim Sushko.

Attaquants : Andrei Mikhalev - Andrei Stas - Dmitri Meleshko ; Oleg Antonenko (C) - Sergei Zadelenov - Yaroslav Chupris ; Sergei Demagin - Artem Senkevich - Aleksandr Kulakov ; Pavel Razvadovski - Aleksandr Borovkov - Maksim Slysh.

Remplaçant : Igor Brikun (G).