Français Volants – Chambéry (Division 2, 11e journée)

Pour ce dernier match de l'année 2009, les Français Volants reçoivent Chambéry. Les objectifs des deux équipes sont diamétralement opposés : les Éléphants veulent se sortir de la zone dangereuse afin de s'installer dans le ventre mou de la poule B tandis que les Volants souhaitent conforter leur belle deuxième place avant le difficile déplacement à Cholet pour la reprise du championnat au début de l'année 2010. Place au match.

Les cinq premières minutes du match voient une nette domination des locaux avec des occasions de Brendan Martial (1 contre 1 gagné par le gardien chambérien Stéphane Burnet dès 0'32'') ou Charles André Outin (très belle contre-attaque amenée par Einar Engström) notamment. Ainsi, le premier gros arrêt de Johan Backö n'intervient qu'à 7'35''. Deux nouveaux breaks sont ratés par la suite : un pour les Volants par Einar Engström à 9'44'' et un pour les Éléphants par l'intermédiaire de Jérémy Bigot à 11'55''. En ce début de match, les gardiens sont solides, présents et plus particulièrement celui de Chambéry, auteur de plusieurs parades décisives.

Les similitudes ne s'arrêtant pas là en cette première période, chaque équipe touche le poteau des cages adverses dans les 5 dernières minutes : le score reste ainsi nul et vierge. Si les Volants ont su se créer les meilleures occasions et prendre un meilleur départ, les Éléphants ont réussi progressivement à élever leur niveau de jeu.

Les dix premières minutes du deuxième tiers ne sont guère significatives. La seule action notable à signaler est le très bel arrêt de Stéphane Burnet faisant suite à une jolie infiltration de Einar Engström, toujours très remuant, à 26'49''. Néanmoins, la première double supériorité numérique de la partie (sifflée à 28'49'') est immédiatement exploitée par l'équipe parisienne. Suite à un très bon travail de Frédérick Brodin et de Einar Engström sur la droite de la cage, Kyle Roulston se retrouve démarqué sur la gauche : ce dernier marque d'un joli tir à mi-hauteur.

Une minute trente plus tard, à 31'48'', et suite à une nouvelle supériorité, les Français Volants doublent le score suite à un but d'école : joli travail sur la gauche de Julien Boulet et de Einar Engström, belle passe vers la droite ou se trouve complètement seul Frédérick Brodin qui n'a plus qu'à reprendre de volée.

Les Éléphants, loin d'être abattus, parviennent à réduire la marque à 35'58'' par l'intermédiaire de Pierrick Bazin en infériorité numérique. Ce dernier part en contre-attaque et marque un fort joli but dans la lucarne droite de Johan Backö, impuissant sur ce coup. Les dernières minutes de ce tiers voient le gardien de Chambéry repousser de nombreuses rondelles. Il permet à son équipe d'y croire, n'ayant qu'un but de retard.

Le troisième tiers commence comme s'est terminé le deuxième : par une grosse domination locale. Celle-ci est concrétisée par Kyle Roulston qui shoote à la bleue à 43'10''. Le break étant à nouveau réalisé, les Volants accentuent de plus belle leur pression et un quatrième but est marqué par l'intermédiaire de Florian Segura à 48'59'', d'un shoot plein axe suite à une passe de Harond Litim. Moins d'une minute plus tard, Nicolas Gosset perd son duel face à Stéphane Burnet. Les Éléphants sont à l'agonie durant ce début de troisième tiers. Néanmoins, le jeu retrouve un certain équilibre et Kevin Grabit parvient à marquer, en supériorité numérique, un deuxième but pour les visiteurs à 57'06'' suite à un cafouillage devant la cage de Johan Backö, cafouillage faisant suite à plusieurs tirs stoppés par le cerbère parisien.

Mais les Français Volants ne se démobilisent pas malgré ce but et vont définitivement enfoncer le clou : à 58'20'', Einar Engström s'y reprend à deux fois avant de tromper Stéphane Burnet. Puis Charles André Outin parachève à 59'01'' le succès parisien en déviant subtilement un tir plein axe de Einar Engström.

Si l'équipe de Chambéry n'a pas démérité sur ce match, la victoire des Français Volants ne souffre d'aucune contestation. Les Parisiens ont bénéficié d'une meilleure maîtrise collective, d'un physique bien plus présent et d'une capacité de percussion bien plus importante. Le contrat est rempli, l'équipe reste accrochée à sa deuxième place derrière les Dogs de Cholet.

 

 

Français Volants de Paris - Chambéry 6-2 (0-0, 2-1, 4-1)

Samedi 19 décembre 2009 à 18h45 à la patinoire Sonja Henie. 120 spectateurs environ.

Pénalités : Paris 28' (6', 8'+10', 4'), Chambéry 18' (4', 12', 2').

Évolution du score :
1-0 à 30'18" : Roulston assisté de Brodin et Engström (sup. num.)
2-0 à 31'48" : Brodin assisté de Boulet et Engström (sup. num.)
2-1 à 35'58" : Bazin (inf. num.)
3-1 à 43'10" : Roulston
4-1 à 48'59" : Segura assisté de Litim
4-2 à 57'06" : Grabit assisté de Joffre (sup. num.)
5-2 à 58'20" : Engström assisté de Brodin
6-2 à 59'01" : C.A. Outin assisté de Engström et Brodin