Metz interdit de phase finale D3

Le Bureau Directeur de la FFHG a tranché quant à l'admission des clubs qualifiés pour la phase finale de division 3, qui restait soumise à l'obligation réglementaire d'aligner suffisamment de licenciés en équipes de jeunes. Le club renaissant, Metz, a été recalé et sera remplacé par la réserve spinalienne.

Deux autres clubs, Toulon (un des favoris) et Font-Romeu, voient une éventuelle montée en division 2 - mais pas la participation au carré final - conditionnée à des objectifs de recrutement de jeunes. Ci-dessous, les attendus complets du jugement du Bureau Directeur. Voir aussi : les classements commentés de tous les groupes D3.

Le règlement des activités sportives impose aux clubs, pour évoluer en D3, d’engager et de faire effectivement participer 3 équipes entre U11 et U22 dans les championnats régionaux ou nationaux correspondants, l’une de ces équipes pouvant être suppléée par l’organisation d’un tournoi en U9 réunissant 6 équipes françaises. Avec la précision que pour valider une équipe en association le club doit compter en licenciés propres dans la catégorie au moins 11 licenciés.

Il est apparu que 6 clubs sur 18 qualifiables ne répondaient pas stricto sensu à ces dispositions : Belfort, Chalons, Font-Romeu, Metz, Niort, Toulon. Le Bureau directeur a, pour chacun d’eux, procédé à une étude détaillée dans l’optique d’accorder ou pas des dérogations comme la réglementation fédérale l’y autorise. Le critère portant sur le recrutement en école de hockey (U7-U9) a fait l’objet d’une attention particulière.

BELFORT : après avoir été interdit de play-off par le Bureau directeur ces deux dernières saisons, le club s’est inscrit, avec le soutien de la DTN, dans une démarche de recrutement dans les plus jeunes catégories qui porte aujourd’hui ses fruits en U7, U9 et U11. Avec deux équipes participant au championnat U11 et plus de 30 licenciés en école de hockey, le
Bureau directeur a considéré que Belfort devait être autorisé à disputer les play-off.

CHALONS : à deux licenciés près en U13, l’association avec son voisin Reims aurait été validée et le club serait directement qualifié pour les play-off. Au regard des efforts entrepris par le club pour recruter avec à la clé 40 licenciés en U7-U9, le Bureau directeur a décidé d’accorder une dérogation au club de Chalons et l’autorise à participer aux play-off.

FONT-ROMEU : du fait de son relatif isolement géographique et de sa proximité avec les clubs d’Andorre et Puigcerda, Font-Romeu connaît des « mouvements » intempestifs de joueurs allant d’un club à l’autre et fragilisant les effectifs des trois clubs. Font-Romeu participe aux championnats pyrénéens dans le cadre d’associations avec ces clubs sans présenter 11 joueurs dans chaque catégorie. Des efforts étant relevés en matière de recrutement en école de hockey, le Bureau directeur a décidé d’accorder une dérogation au club de Font-Romeu pour participer aux play-off mais conditionne toute possibilité d’accession en division supérieure à l’atteinte en fin de saison d’objectifs en matière de recrutement à déterminer par la DTN et soumis à l’approbation du Bureau.

METZ : avec seulement 15 licenciés jeunes (1 U7, 0 U9, 4 U11, 6 U13, 1 U15, 0 U18, 3 U22) au 16 décembre, c’est le club qualifiable qui est le plus éloigné des obligations réglementaires. Certes, l’activité hockey a repris cette saison après plus de cinq ans d’absence mais à l’évidence les perspectives en matière de recrutement annoncées par les dirigeants (en juillet ils faisaient état de plus de 100 jeunes recensés qui allaient se licencier) s’avèrent avoir été beaucoup trop optimistes. Le club, qui a semble-t-il concentré ses efforts sur la constitution d’une équipe compétitive en D3, se doit aujourd’hui de donner la priorité au recrutement et à la formation de jeunes licenciés. Au vu des écarts constatés avec les obligations réglementaires, le Bureau directeur a décidé de ne pas accorder de dérogation au club de Metz pour disputer les play-off et de le placer en play-down. Le Bureau a par ailleurs demandé à la DTN de se tenir disponible pour accompagner le club, si ses dirigeants en expriment la demande, dans l’élaboration et la mise en oeuvre d’une politique de recrutement de jeunes licenciés.

NIORT : il manque 1 licencié en U11 à Niort pour que son association avec Poitiers soit prise en compte dans les obligations et permette ainsi au club d’être directement qualifié pour les play-off. Considérant que le club a engagé cette année une réelle politique de recrutement en école de hockey (plus de 20 licenciés), ce qui est de bon augure pour l’avenir, le Bureau directeur a décidé d’accorder une dérogation au club de Niort et l’autorise à participer aux play-off.

TOULON : après les difficultés constatées la saison dernière en matière d’effectifs en équipes de jeunes, le club s’est inscrit dans un plan de développement avec le soutien de la DTN qui commence à porter ses fruits. Les résultats obtenus restent cependant encore insuffisants mais doivent être poursuivis. C’est pourquoi le Bureau directeur a décidé d’accorder une dérogation au club de Toulon pour participer aux play-off mais conditionne toute possibilité d’accession en division supérieure à l’atteinte en fin de saison d’objectifs en matière de recrutement à déterminer par la DTN et soumis à l’approbation du Bureau.