Briançon, cadeaux sous le sapin

On connaît désormais les demi-finales de la Coupe de France puisque le tirage avait eu lieu dès samedi avant les quarts de finale de ce soir : Rouen affrontera Angers et Strasbourg recevra Briançon.

Le club alsacien tient donc compagnie à trois des quatre cadors (faut-il rappeler que le quatrième larron Grenoble a été exclu de la compétition ?) : après avoir éliminé les autres Magnusiens de l'est, Epinal et Dijon, les Strasbourgeois avait obtenu au tirage un déplacement chez un club de division 1, Avignon. Ils ont pris l'avantage grâce à deux buts et une assistance de leur défenseur canadien Bobby Raymond, mais sont restés sous la menace des Castors jusqu'à la dernière minute et le but libérateur d'Elie Marcos (3-5).

L'adversaire, Briançon, a vécu une belle semaine. La victoire tranquille sur Amiens (5-1) fait suite à la décision de la municipalité, communiquée hier, de financer les 160 000 euros de pertes que la SEM les Diables Rouges a subi en fusionnant cet été avec la société déficitaire ISHA (Image Sport Hautes Alpes) qui gérait l'image des joueurs. Cela permettra d'assurer l'avenir proche du club, même si la Ville ne veut plus le financer seule à la même hauteur lors des prochaines saisons.

Rouen n'a pas fait dans le détail à Mulhouse dans un Illberg plein en infligeant un 8-0 sans appel aux Scorpions, qui les avaient éliminés lors de leur dernière confrontation en 2005 en demi-finale de Ligue Magnus. Angers a beaucoup plus souffert, mené par deux buts en supériorité numérique avant de renverser le score au cours de la dernière période (3-5).