Ligue Magnus : la victoire ou la crise

Amiens (4) - Briançon (2). La crise couve au Coliséum. Après deux défaites de suite en championnat, contre Gap (1-4) puis à Strasbourg (3-1), les Gothiques sont sous pression. Morzine, Grenoble et Dijon guettent un nouveau faux-pas picard pour prendre la place des Amiénois dans le quatuor de tête. Dimanche matin, au retour d’Alsace, Antoine Richer a convoqué ses joueurs pour des entretiens individuels, histoire de trouver une solution à la méforme actuelle. « Nous sommes incapables de réagir, a expliqué hier le taulier Anthony Mortas dans les colonnes du Courrier Picard. Avant de penser au résultat, il faut commencer par essayer de retrouver une équipe solidaire, des joueurs qui ont envie de s’amuser, car on perd complètement les pédales. » Briançon s’attaque à une bête blessée. Donc dangereuse. Le deuxième du championnat vient justement d’éliminer Amiens de la Coupe de France (5-1 mercredi dernier). Il part logiquement favori.

La cote : Amiens 30 % / Briançon 70 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Match aller : à Briançon, Briançon bat Amiens 6-3.

Morzine (5) - Chamonix (9). Quoi de mieux qu'un bon petit derby pour terminer 2010 ? En s'imposant samedi contre Dijon (6-3), les Pingouins ont repassé la marche avant. Ils restaient sur quatre défaites de rang. Santeri Immonen et ses hommes peuvent doubler Amiens en cas de victoire. En face, les Chamois, coachés par l'ex-Morzinois Stéphane Gros, viennent de créer LA sensation en dominant Grenoble (3-1). Eux aussi veulent enchaîner avant la réception délicate de Rouen le 2 janvier.

La cote : Morzine 70 % / Chamonix 30 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Chamonix, Morzine bat Chamonix 5-2.

Epinal (11) - Villard-de-Lans (10). Les Dauphins commencent à faire peur. Englué dans les bas-fonds du classement jusqu'à la mi-novembre, le groupe vosgien refait surface depuis l'arrivée de Santino Pellegrino sur son banc. Trois victoires plus tard, plus trois défaites honorables à Angers, Rouen et Chamonix, Epinal peut retrouver le top 10 en cas de victoire contre Villard-de-Lans. Les Ours viennent de s'incliner en fusillade face au Mont-Blanc, tout juste une semaine après une autre défaite à Strasbourg. La pression est sur leurs épaules. Ils n'ont encore marqué aucun point loin de leurs bases (6 défaites). Stéphane Barin devrait pouvoir compter sur Cyril Papa, remis d'une gastro-entérite.

La cote : Epinal 80 % / Villard-de-Lans 20 %. Coup d'envoi à 19 heures.

Match aller : à Villard-de-Lans, Villard-de-Lans bat Epinal 5-3.

Mont-Blanc (14) - Neuilly-sur-Marne (12). Après Strasbourg et Villard-de-Lans, l'Avalanche veut engloutir Neuilly-sur-Marne. Le Mont-Blanc a dû attendre la douzième journée pour enfin s'imposer. Plus question de s'arrêter. Le maintien est à ce prix. Surtout que les Bisons sont prenables. Après un début de saison honorable, et plusieurs victoires face à des concurrents directs, le groupe francilien marque le pas. Ses derniers points remontent à fin novembre (succès 3-2 face à Gap). Et il glisse depuis lentement vers le bas du classement.

La cote : Mont-Blanc 60 % / Neuilly-sur-Marne 40 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Neuilly-sur-Marne, Neuilly-sur-Marne bat le Mont-Blanc 5-2.

Angers (1) - Gap (13). En théorie, le leader devrait passer une soirée plutôt tranquille sur sa glace du Haras. En théorie, seulement. Car si le promu gapençais gagne rarement, il ne plie jamais facilement. En fait, les Rapaces n'ont vraiment craqué qu'une seule fois cette saison. C'était en septembre, à domicile, contre... Angers (0-7). Les Ducs, battus sur le fil à Rouen samedi mais toujours invaincus à domicile, sont privés de Simon Lacroix en défense, et de Matias Metsärantä en attaque.

La cote : Angers 90 % / Gap 10 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Match aller : à Gap, Angers bat Gap 7-0.