Canada - Suisse (Mondial 20 ans, demi-finale)

2010-01-03-Canada-SuisseLa Suisse a réussi l'exploit de ces championnats du monde en éliminant les talents russes, et elle a privé de ce fait le Canada d'une belle affiche attendu. À elle de se montrer à la hauteur de cette qualification historique en quart de finale, face à un adversaire qui l'avait déjà matée en poule (6-0).

Après un stop sur Stoop (sic) en zone suisse pour donner le ton physiquement, le Canada ne tarde pas à se créer les meilleures occasions. Le gardien Benjamin Conz, une des clés de la réussite helvétique, doit poser le gant en catastrophe sur le palet après avoir concédé un mauvais rebond dans l'axe sur le premier tir excentré de Taylor Hall, qui a débordé côté gauche. Brayden Schenn teste ensuite le gardien à bout portant sur l'action qui provoque la première pénalité suisse de Schlumpf (3'11"). Première sanction et premier but : Jordan Eberle tire en pivot dans le haut du filet à la réception d'un palet contré (1-0, 03'48").

La Suisse ne peut pas sortir tranquillement de sa zone face au forechecking des Canadiens, qui maintient une forte pression, notamment le très attendu Hall qui part encore droit au but à sa sortie du banc. Gabriel Bourque fait cependant trébucher un adversaire en zone offensive et accorde la première supériorité numérique helvétique... jamais installée.

Brandon McMillanOn voit mal comment mettre à mal l'emprise du Canada, supérieur physiquement. Il campe dans le canton des visiteurs, et Schappi y retient nettement Cormier dans un coin. Heureusement pour les Suisses que certaines transmissions locales sont approximatives car, dès que le jeu de puissance canadien enchaîne les passes, la circulation de palet les dépasse et le tir en bout de ligne est redoutable. Le score de 1-0 dans ce premier tiers ne traduit pas totalement la domination canadienne, très sensible dans le moindre duel à l'épaule. Greg Nemisz en particulier aurait pu inscrire le deuxième but, seul devant la cage ouverte au rebond d'un tir de l'inévitable Taylor Hall, qui justifie son statut de possible n°1 de la prochaine draft NHL.

Le début de deuxième période est très différent, en ce qu'il est étonnamment équilibré. La Suisse fait jeu égal mais reste sous la menace du talent canadien : pendant un changement de lignes, une longue relance de Teubert trouve ainsi Brnadon McMillan à l'aile gauche qui centre pour Jordan Eberle dans le dos de Geering.

Le vrai test, ce sont surtout ces deux fautes contre la bande de Cormier et d'Ellis. Deux tests non concluants pour le powerplay suisse, malgré un tir de Schlumpf sur le poteau. Jannik Fischer perd même le palet à la bleue devant Eberle qui se présente seul devant le but... et rate la mire. C'était l'avertissement. Lors de la seconde infériorité, McMillan se couche admirablement devant un tir de Stoop et permet ainsi à son partenaire Gabriel Bourque de récupérer le palet, puis de centrer pour Marco Scandella qui feinte Conz de près (2-0, 27'26"). Stoop n'avait patiné qu'à moitié en zone neutre après s'être relevé, et il a réagi trop tard en voyant qu'il avait été dépassé par son collègue défenseur Scandella.

Nino NiederreiterMaître de son sujet à 4 contre 5 au point de marquer un but, le Canada a affirmé définitivement sa force. La suite n'est qu'une formalité. Taylor Hall, avec un patinage puissant et une coordination parfaite, signe un numéro personnel qu'on pouvait attendre au vu de chacune de ses présences (3-0, 29'11"). Köbi Kölliker appelle alors son temps mort, mais le vrai coup de pouce au redressement suisse est l'indiscipline d'un joueur local.

Kadri tient en effet à ponctuer une présence par deux mises en échec, mais la seconde sur Antonietti a été précédée de trop de pas d'élan. Le héros du quart de finale Nino Niederreiter gagne l'engagement suivant face à Cormier, puis Patrick Geering à la pointe décale côté droit Mauro Jörg, dont le lancer passe sous le bras droit de Jake Allen (3-1, 32'27"). Le Canada n'est plus aussi serein, et Eberle fait trébucher Fischer en zone offensive. Les rouges retrouvent cependant leurs compétences en infériorité. Taylor Hall contre Niederreiter en zone neutre, avant d'être couvert à merveille par Scherwey... qui malheureusement ponctue cette intervention d'un geste idiot sur Hall à terre. L'avantage se renverse et la Suisse résiste dans la douleur aux prouesses d'Eberle et de Hall. La frustration helvétique s'exprime encore quand Conz donne un coup non sanctionné à Della Rovere, qui vient d'être retenu par Stoop en essayant de repiquer au but. Untersander et Schäppi coupent les passes pour éviter le pire pendant cette dernière pénalité.

Le Canada attend donc la dernière période pour assommer son adversaire. Dominik Schlumpf monte pour une mise en échec en zone neutre, mais il laisse ainsi un 2 contre 1 derrière lui. Ramon Untersander réussit à contrer le centre de Brayden Schenn avec sa crosse... mais il rate la retombée du palet et laisse ainsi son vis-à-vis Schenn le volleyer du revers (4-1, 42'56").

Travis HamonicÀ sept minutes de la fin, Willie Desjardins utilise son temps mort pour donner des consignes avant une phase à cinq contre trois. La Suisse résiste, mais craque deux fois de suite à trois minutes de la fin. D'abord, Stefan Della Rovere, très fort pour garder le palet dans la bande comme au début de cette action, reprend une passe de derrière la cage de Caron. Ensuite, Taylor Hall signe un second but sur un exploit individuel, en faisant sortir Conz loin de son but par une feinte de lancer puis en faisant le tour de la cage ouverte (6-1).

Le résultat final est lourd, mais la désignation du premier finaliste a été sans appel. Les Canadiens ont gagné la plupart des duels et imposé d'entrée une supériorité physique incontestable, s'ajoutant au talent d'un Taylor Hall auteur de deux buts d'anthologie. La Suisse ne peut avoir aucun regret à ce stade tant elle n'a jamais été en position de renverser la hiérarchie dans ce match. Sans ses deux vedettes Luca Sbisa et le capitaine Roman Josi - deux juniors blessés mais aussi sélectionnés pour les prochains Jeux Olympiques pendant le tournoi - sa défense a montré ses limites.

Le Canada, lui, a un regret : Travis Hamonic a été poussé dans le dos contre la bande par Jeffrey Füglister à une minute de la fin, et le Suisse a été expulsé car sa victime est rentrée aux vestiaires en cachant mal une luxation de l'épaule. Hamonic est une perte importante car c'est le principal défenseur défensif, qu'on a aussi vu monter le palet à l'occasion aujourd'hui.

 

Canada - Suisse 6-1 (1-0, 2-1, 3-0)
Dimanche 3 janvier 2010 à 16h00 au CUC de Saskatoon. 13427 spectateurs.
Arbitrage de Keith Kaval (USA) et Christer Lärking (SUE) assistés de Paul Carnathan (USA) et Christian Tellerkvist-Jonsson (SUE).
Pénalités : Canada 10' (2', 8', 0') ; Suisse 39' (4', 4', 6'+5'+20').
Tirs : Canada 44 (19, 11, 14) ; Suisse 21 (6, 7, 8).
Évolution du score :
1-0 à 03'48" : Eberle assisté d'Ellis et Pietrangelo (sup. num.)
2-0 à 27'26" : Scandella assisté de Bourque et McMillan (inf. num.)
3-0 à 29'11" : Hall assisté de Kadri et Della Rovere
3-1 à 32'27" : Jörg assisté de Geering et Niederreiter (sup. num.)
4-1 à 42'56" : Schenn assisté de McMillan et Pietrangelo
5-1 à 56'41" : Della Rovere assisté de Caron et Adam
6-1 à 57'09" : Hall assisté de Scandella et Teubert

 

Canada

Gardien : Jake Allen.

Défenseurs : Marco Scandella - Travis Hamonic ; Calvin de Haan - Alex Pietrangelo (A) ; Ryan Ellis - Colten Teubert.

Attaquants : Brandon McMillan - Brayden Schenn - Jordan Eberle (A) ; Gabriel Bourque - Patrice Cormier (C) - Brandon Kozun ; Taylor Hall - Nazem Kadri - Greg Nemisz ; Stefan Della Rovere - Luke Adam - Jordan Caron.

Remplaçants : Martin Jones (G), Jared Cowen, Adam Henrique.

Suisse

Gardien : Benjamin Conz.

Défenseurs : Patrick Geering (A) – Lukas Stoop (C) ; Ramon Untersander – Dominik Schlumpf ; Jannik Fischer – [Stoop] ; [Geering] – Luca Camperchioli.

Attaquants : Tristan Scherwey (A) – Tim Weber – Nicolas Gay ; Nino Niederreiter – Jeffrey Fuglister – Mauro Jorg ; Sven Ryser – Reto Schappi – Michaël Loichat ; Benjamin Antonietti – Ryan McGregor – Pascal Marolf.

Remplaçant : Matthias Mischler (G). Absents : Luca Sbisa (déchirure abdominale), Roman Josi (doigt cassé).