Amiens - Mont-Blanc (Ligue Magnus, 16e journée)

Retour gâché pour "HCB"

Il était l'un des chouchous du Coliseum, toujours prompt à scander son prénom à la première occasion. L'un des seuls joueurs épargnés lors des soirées difficiles vécues au cours des dernières saisons. Nul doute que Henry-Corentin Buysse n'avait pas songé revenir aussi rapidement sur ses terres, mais les sentiments ne doivent pas lui faire oublier la situation difficile d'une l'Avalanche en progrès et l'urgent besoin de points.

Aidé par le faux rythme imprimé par les visiteurs, le public tarde à s'enflammer, y compris lorsque la gâchette de Kowalczyk s'apprête à profiter du premier jeu de puissance, sur lequel se démène Loïc Sadoun. L'essentiel du jeu demeure dans la zone haut-savoyarde, danger que les défenseurs parviennent tant bien que mal à écarter. Les attaquants des blancs n'ont que des miettes à exploiter, au contraire de Pazak, alerté comme souvent de loin dans le dos d'adversaires secourus par la vigilance de Buysse. Monté aux avant-postes, Jean-Philippe Glaude brise l'égalité en reprenant la passe de Mortas (1-0 à 13'52").

Plusieurs actions rapides ont déjà pris de court l'Avalanche, mais Robin Gaborit dispose d'une belle opportunité de contre, enrayée par une faute de Kowalczyk. Koivula enraie les velléités de Ballet et Cerny, pour maintenir une avance doublée au retour des vestiaires par un rebond d'Anthony Mortas (2-0 à 23'06"), une seconde après le retour à cinq des visiteurs. Miroslav Pazak n'est pas en reste par son activité, contribuant à user ses vis-à-vis, assaillis de tous bords.

Tout au long de la rencontre, Kowalczyk, un temps lancé à la cage, Roussel ou encore Trabichet ont tour à tour pris le relais de Glaude pour apporter des solutions à l'avant, à la faveur il est vrai du manque d'initiatives qui leur est opposé. Servi par Miroslav Pazak, Vincent Bachet vient d'ailleurs enfoncer le clou suite à une faute de Biscard (3-0 à 31’54"). Comme décomplexés suite à la réussite de leur capitaine, les attaquants amiénois retrouvent la réussite pour sceller le sort de la rencontre.

A la suite d'une action de Pazak plus heureux en passeur qu'en buteur, Anthony Mortas glane tout d'abord son doublé (4-0 à 32‘54"), dix-sept secondes avant que Rodier ne force la décision dans une arrière-garde passive (5-0 à 33'11"). Deux déviations de Jean-Philippe Glaude (6-0 à 36'47") et Grégory Béron (7-0 à 38’40") finissent de sceller le sort de leur ancien portier, un temps sanctionné pour faire-trébucher.

Son remplaçant Luc Saccomano ne peut contenir la furie rose, trompé qu'il est par trois buts en autant de minutes. D'abord sur la première action de la paire Pazak-Mortas au coeur d'une défense dépassée (8-0 à 40'34"). Ensuite quand Yannick Offret, assisté d'un autre revenant, Thomas Roussel, profite d'une belle ouverture de Belov vers la gauche (9-0 à 41'25"). Enfin lorsque Pazak retrouve toute sa confiance dans le dernier geste (10-0 à 42’43"), permettant à la marque d'atteindre la dizaine.

Maigre satisfaction pour l'ancien portier amiénois, il ne verra pas son successeur blanchir sa nouvelle formation. Ville Koivula avait repoussé sans sourciller les quelques assauts de l'Entente, mais l'honneur de cette dernière est sauf, grâce à Robin Gaborit, à la conclusion d'une montée de Croz (10-1 à 46‘12"), et imité par Besson une minute plus tard, à la conclusion d'un jeu à trois (10-2 à 47'14").

Cette légère révolte est contrebalancée par la réussite de la paire Rodier-Cayer, en infériorité numérique (11-2 à 48'04"), mais l'anecdotique honneur de clore la marque reviendra à Sébastien Subit face au nouvel entrant Ylönen, surpris (11-3 à 53’34").

Malgré l'absence de Riendeau, suspendu, l'attaque picarde a offert un festival à son public. De bon augure en ce début d'année. De l'autre côté, il s'agit d'un difficile retour sur terre pour le Mont-Blanc, après un mois très réussi.

Désignés meilleurs joueurs du match : Jean-Philippe Glaude pour Amiens et Josselin Besson pour Mont-Blanc.

 

Amiens - Mont-Blanc 11-3 (1-0, 6-0, 4-3).
Samedi 9 janvier 2010 à 20h00 au Coliseum. 2 350 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Jérémy Rauline et Nicolas Piedigrossi.
Pénalités : Amiens 10' (2', 2’, 6'), Mont-Blanc 12' (2', 10‘, 0').
Évolution du score :
1-0 à 13'52" : Glaude assisté de Cayer et Mortas
2-0 à 23'06" : Mortas assisté de Kowalczyk et Béron
3-0 à 31’54" : Bachet assisté de Pazak et Béron (sup. num.)
4-0 à 32‘54" : Mortas assisté de Pazak (sup. num.)
5-0 à 33'11" : Rodier assisté de Cayer et Trabichet
6-0 à 36'47" : Glaude assisté de Sadoun et Pazak (sup. num.)
7-0 à 38’40" : Béron assisté de Kowalczyk et Pazak
8-0 à 40'34" : Mortas assisté de Pazak et Kowalczyk
9-0 à 41'25" : Offret assisté de Belov et Roussel
10-0 à 42’43" : Pazak assisté de Béron et Mortas
10-1 à 46‘12" : Gaborit assisté de Croz et Adamovics (sup. num.)
10-2 à 47'14" : Besson assisté de Cerny et Gaborit
11-2 à 48'04" : Cayer assisté de Rodier (inf. num.)
11-3 à 53’34" : Subit