Ligue Magnus : Angers en danger

Briançon (3) - Angers (1). Le leader est inquiet. Toujours privé de Simon Lacroix et Matias Metsärantä, Angers s'attend à passer une soirée difficile dans les Hautes-Alpes. A l'aller, les Ducs s'étaient imposés sans forcer (5-1). Depuis, les joueurs de Heikki Leime ont manqué leurs déplacements chez les autres « gros » (défaites 4-3 à Grenoble et 2-1 à Rouen). Et la belle sérénité angevine semble s'être évanouie. En témoignent les victoires arrachées en championnat contre des adversaires largement prenables (3-2 en fusillade à Strasbourg et 5-3 samedi dernier contre Villard-de-Lans). Sans parler de la fessée reçue en Coupe de France à Rouen (7-0). Invaincu sur sa glace de René Froger, Briançon est en pleine bourre. Les Diables Rouges, au complet, gardent un merveilleux souvenir de leur sortie grenobloise (victoire 7-2 à Pôle Sud).

La cote : Briançon 60 % / Angers 40 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Angers, Angers bat Briançon 5-1.

Strasbourg (9) - Rouen (2). Samedi 17 octobre 2009. De passage sur l'Ile-Lacroix pour affronter Rouen, Strasbourg s'incline 11-3 face aux Dragons. Soit sa plus large défaite depuis sa découverte de la Ligue Magnus, en septembre 2006. Trois mois plus tard, l'Etoile Noire a-t-elle les moyens d'obtenir réparation ? Pas vraiment. S'ils ont trouvé depuis quelques matches une certaine assise défensive, les Alsaciens restent sur deux défaites en championnat (3-0 à Morzine et 5-3 à Grenoble). Plus mauvaise attaque du circuit (36 buts marqués), Strasbourg enchaîne avec un gros morceau. Vainqueur de la Coupe de la Ligue, finaliste en Coupe de France, Rouen vient de chiper à Briançon sa deuxième place. Les Dragons en sont à trois victoires de rang depuis leur succès ramené de Dijon mardi soir.

La cote : Strasbourg 20 % / Rouen 80 %. Coup d'envoi ce samedi à 17 h 30.

Match aller : à Rouen, Rouen bat Strasbourg 11-2.

Chamonix (8) - Gap (12). Les Chamois ont du caractère. Ils l'ont prouvé samedi dernier face à Dijon. Menés 4-1, les joueurs de Stéphane Gros sont revenus à 4-4 en sept minutes dans le dernier tiers. Avant de s'incliner aux tirs au but, certes. Et du caractère, il en faut pour venir à bout de Gap. Journée après journée, les Rapaces résistent tant qu'ils le peuvent à leurs adversaires. Les Gapençais ont ainsi tenu deux périodes à Rouen avant de craquer (2-1 au bout de 40 minutes de jeu, 6-2 au final). Chamonix, où Vincent Kara remis de ses pépins physiques est de retour, devrait cependant logiquement s'en sortir et consolider sa place dans le top 8.

La cote : Chamonix 80 % / Gap 20 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Gap, Chamonix bat Gap 3-2.

Villard-de-Lans (11) - Morzine (5). Les Ours ont besoin d'un peu d'air. Le groupe de Stéphane Barin vient de voir Epinal le doubler. Comme lui, Gap compte neuf points. Derrière, Neuilly-sur-Marne et le Mont-Blanc sont en embuscade. Dans le Vercors, la victoire n'est plus nécessaire. Elle devient indispensable. Heureusement, Morzine semble prenable. Après tout, les Pingouins ont dévissé à Gap le 2 janvier (défaite 6-0). Et ils n'ont plus gagné à l'extérieur depuis le 13 novembre (5-3 au Mont-Blanc). Mais, tenaillés entre un possible retour sur Amiens, en danger à Dijon, et un Grenoble menaçant, les Haut-Savoyards n'ont eux aussi plus de points à perdre.

La cote : Villard-de-Lans 40 % / Morzine 60 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Morzine, Morzine bat Villard-de-Lans 6-3.

Dijon (7) - Amiens (4). Une incroyable humiliation. Plus ou moins présents sur la glace, physiquement parlant, mais franchement absents côté mental, les Ducs avaient été balayés d'un revers de crosse en Picardie au match aller (défaite 13-1). Cette gifle, les Ducs vont tenter de l'effacer. Les Bourguignons, après quatre défaites de rang, avaient réussi à relancer la machine samedi en ramenant deux points de Chamonix. Las, Rouen a mis fin au nouvel élan dijonnais en s'imposant à Trimolet mardi soir (2-4). En face, Amiens reste sous la menace de Morzine, bien calé en 5e position, à tout juste deux longueurs des Gothiques. Les joueurs d'Antoine Richer se déplacent sans Yanick Riendeau, toujours suspendu. Mais avec une confiance retrouvée grâce au 11-3 passé au Mont-Blanc. Et un Miroslav Pazak de retour dans son ancien jardin...

La cote : Dijon 40 % / Amiens 60 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Amiens, Amiens bat Dijon 13-1.

Mont-Blanc - Epinal. A peine le top 10 retrouvé, Epinal ne veut plus le lâcher. Une semaine après leur victoire contre Neuilly-sur-Marne (5-3), les Vosgiens doivent donc enchaîner dans les Alpes. Et remporter un deuxième succès à l'extérieur après celui obtenu à Gap (4-2 le 26 décembre). En face, difficile de prévoir dans quel état de forme se présentera le Mont-Blanc. L'Avalanche a terminé 2009 comme une balle. Avant de retomber dans ses vilaines habitudes, samedi à Amiens (défaite 11-3 au Coliséum).

La cote : Mont-Blanc 30 % / Epinal 70 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Match aller : à Epinal, Epinal bat le Mont-Blanc 9-3.

N.B. : la dernière rencontre de cette 17e journée de Ligue Magnus, opposant Neuilly-sur-Marne à Grenoble, sera disputée le mercredi 17 février.