Sheffield - Yunost Minsk (Coupe Continentale)

2010-01-17-sheffield-minsk3La finale de la Continental Cup a déjà rendu son verdict hier avec la victoire de Salzbourg qui ne peut plus être rejoint par aucun adversaire. Il sera donc question de match de classement aujourd'hui avec le Yunost Minsk, toujours à la recherche de sa première victoire dans ce tournoi mais qui peut terminer deuxième en cas de victoire cet après-midi et de défaite de Grenoble ce soir. Gageons que la défaite subie face aux champions de France hier soir a fait désordre dans l'encadrement biélorusse et Mikhail Zakharov n'a pas dû apprécier. Une réaction de ses troupes est donc attendue face aux Sheffield Steelers qui sont retombés de leur nuage après un sévère 6-1 encaissé face aux futurs vainqueurs hier. Les deux équipes prennent suffisamment le match au sérieux pour aligner leur gardien n°1 (Shabanov et Verner) pour la troisième fois en trois rencontres.

Le Yunost Minsk semble montrer une motivation supérieure à celle affichée lors des deux matchs précédents et prend le jeu à son compte face à une équipe de Sheffield qui joue son jeu d'attente habituel. Une pénalité de Legue permet au Yunost de s'installer dans la zone offensive britannique et solliciter Andrew Verner qui fait barrage. Malgré un bon power-play, les Biélorusses ne marquent pas mais ce n'est que partie remise. Sur une entrée de zone côté droit, Maksim Slysh centre pour Andrei Stepanov qui, au lieu de tirer, remet instantanément pour Slysh lequel n'a plus qu'à pousser dans la cage grande ouverte (0-1, 07'32"). Un but collectif marqué avec aisance et qui symbolise la facilité des joueurs du Yunost lorsqu'ils se mettent à jouer en passes.

Andrew Verner, battu, se reprenait deux minutes plus tard en arrêtant un break de Sergei Yanovski, évitant à son équipe de se laisser distancer. Une pénalité de Jason Hewitt est sans conséquence puisque Artem Senkevich rejoint à son tour la prison quatre secondes plus tard. A quatre contre quatre, la vitesse des Biélorusses ne fait pas la différence. Les Steelers se défendent plutôt bien dans le premier tiers et prennent la possession du palet, notamment sur un power-play suite à une faute Sergei Yakimovich. Ils se permettent même de dominer leurs adversaires au niveau des tirs ce qui constitue une petite surprise. Mais peu sont vraiment dangereux et Sergei Shabanov parvient à préserver sa cage inviolée jusqu'à la fin de la première période.

2010-01-17-sheffield-minsk5Le Yunost Minsk reprend le deuxième tiers sur le même tempo en se montrant patient et en semblant attendre les fautes des Steelers. Bolibruck et Stepanov partent tour à tour en prison, offrant chacun un power-play à leur équipe. Mais aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence en supériorité numérique. A la mi-match, le score est toujours aussi serré mais ça ne va pas durer. Bien décalé sur la droite par Materukhin, Aleksi Baranov tire en hauteur sur la cage de Verner, le palet lui revient, la deuxième chance sera la bonne (0-2, 30'42").

On sent le Yunost capable d'accélerer et porter l'estocade à une formation de Sheffield qui, comme la veille, accuse le coup au deuxième tiers. Les Steelers perdent pied et les contre attaques des Biélorusses sont de plus en plus nombreuses : Aleksandr Borovkov déborde sur l'aile gauche et se retrouve en position de deux contre un avec Oleksandr Materukhin. Borovkov lève le palet pour éviter le défenseur et trouve Materukhin qui redresse sa course, évite la sortie de Verner en se remettant sur le revers pour ensuite glisser le palet au fond du filet désert... un très joli geste technique effectué en une fraction de secondes (0-3, 34'13") !

Comme la veille, les Steelers semblent dépassés par la vitesse de leurs adversaires. Le festival biélorusse continue avec Stepanov qui centre devant la cage pour Baranov au milieu d'une défense britannique complètement absente. Baranov reprend avec facilité et pousse le palet dans la cage grande ouverte (0-4, 35'57"). En un peu plus de cinq minutes, le Yunost Minsk a définitivement fait le trou et seule une pénalité de Yakimovich juste avant la fin du tiers vient freiner l'élan des hommes de Mikhail Zakharov.

La troisième période débute à quatre contre quatre puisque Legue a rejoint Yakimovich en prison. L'intensité retombe sérieusement d'un cran vu que le score est acquis. Les Biélorusses tentent encore d'aggraver le score mais abusent d'actions individuelles qui viennent échouer sur Verner. Yanovski se fait sanctionner pour un accrocher et permet aux Steelers d'évoluer en power-play... sans trop de conviction. Le Yunost a plusieurs autres tentatives intéressantes de marquer mais se heurte systématiquement à Verner, vraiment décisif.

2010-01-17-sheffield-minsk4Les Biélorusses semblent se contenter de ce résultat qui fait leurs affaires mais Kitarov prend une pénalité à six minutes de la fin. Sur l'engagement en zone offensive gagné par Hubbauer, Dowd récupère le palet le long de la bande et centre pour Hubbauer qui reprend en one timer et bat Sergei Shabanov, le privant ainsi d'un blanchissage qui lui tendait les bras (1-4, 54'34"). Du coup, Zakharov envoie le deuxième gardien Belinski grappiller quelques secondes de jeu en fin de match. Il n'aura pas beaucoup de travail à effectuer d'autant plus que Mark Thomas se fait sanctionner pour une charge incorrecte alors que les Steelers avaient haussé le ton physiquement en rudoyant les Biélorusses le long de bandes. Les dernières secondes sont chaudes devant la cage de Verner mais le score n'évoluera plus.

Tout comme la veille, les Steelers ont résisté au troisième tiers et ne se sont pas effondrés malgré le retard significatif au score. Cela prouve la qualité et la combativité de cette équipe qui sait se montrer tenace défensivement bien qu'elle soit limitée offensivement. Encore une fois, Andrew Verner a été décisif et tout comme hier, il a évité le naufrage à ses coéquipiers. Hubbauer a marqué son troisième but du tournoi. Malgré leurs deux défaites, les Steelers peuvent encore espérer terminer à la troisième place en cas de succès de Salzbourg face à Grenoble ce soir.

Le Yunost Minsk a enfin remporté une victoire dans ce tournoi. Celle-ci fut nette et s'est surtout dessinée au deuxième tiers-temps. La technique d'individualités comme Oleksandr Materukhin, la complicité de Stepanov et Slysh et l'opportunisme du défenseur Baranov ont permis au Yunost de réaliser sa prestation offensive la plus aboutie du tournoi. Sans pour autant être capable d'enfoncer le clou au troisième tiers temps ce qui laisse un goût d'inachevé à l'image de la prestation biélorusse sur l'ensemble de ce tournoi, tant le Yunost n'a pas donné l'impression de se donner à fond par moments. Un mystère à éclaircir pour Zakharov mais le Yunost peut encore espérer décrocher la deuxième place finale ce qui serait un moindre mal au vu de sa prestation durant le tournoi...

Désignés meilleurs joueurs du match : Andrew Verner (Sheffield) et Andrei Stepanov (Yunost Minsk)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaires d'après-match :

Mikhail Zakharov (entraîneur de Yunost Minsk) : "Nous n'avons pas très bien réussi. Il y a eu peut-être des erreurs dans la gestion, mais elles doivent plutôt rester internes. Nous ne nous attendions pas également que ce serait si difficile de jouer contre Red Bull Salzburg."

David Matsos (entraîneur de Sheffield) : "Nous avons commis des erreurs qui nous ont énormément coûté dans les deux matchs que nous avons perdu ici. Cependant si on regarde en arrière, on ne peut qu'avoir un énorme sentiment d'accomplissement dans ce que nous avons fait ici. Nous sommes venus dans ce tournoi alors que beaucoup s'interrogeaient sur nos facultés de prendre part à un tel événemement, nous avons répondu présent, nous nous sommes comportés avec beaucoup de professionalisme et nous rentrons la tête haute et avec beaucoup de fierté. Aurait-on aimé une médaille d'or ou d'argent ? Bien sûr que oui, mais nous sommes la première équipe britannique de l'Elite League à revenir avec une médaille. C'est une autre étape majeure pour le hockey en Grande-Bretagne."

 

Sheffield - Yunost Minsk 1-4 (0-1, 0-3, 1-0).

Dimanche 17 janvier à 15h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2300 spectateurs
Arbitrage de Georgij Jablukow (ALL) et Teemu Salminen (FIN) assisté de Pierre Dehaen (FRA) et Eric Bouguin (FRA)

Pénalités : Sheffield 10' (4', 4', 2'), Yunost Minsk 12' (4', 4', 4')
Tirs cadrés : Sheffield 31 (12, 10, 9), Yunost Minsk 40 (11, 20, 9)

Évolution du score :

0-1 à 07'32" : Slysh assisté de Stepanov
0-2 à 30'42" : Baranov assisté de Materukhin
0-3 à 34'13" : Materukhin assisté de Borovkov et Timchenko
0-4 à 35'57" : Baranov assisté de Stepanov et Slysh
1-4 à 54'34" : Hubbauer assisté de Dowd et Bolibruck (sup. num.)

Sheffield Steelers

Gardien : Andrew Verner.

Défenseurs : Scott Basiuk - Randy Dagenais ; Rod Sarich (A) - Kevin Bolibruck ; Mark Thomas - Ben Morgan.

Attaquants : Jonathan Phillips (C) - Robert Dowd - Jason Hewitt ; Robert Farmer - Jeff Legue (A) - Joey Talbot ; Brad Cruikshank - Matt Hubbauer - Doug Sheppard.

Remplaçant : Dan Green (G).

Yunost Minsk

Gardien : Sergei Shabanov (puis Vitali Belinski à 58'17").

Défenseurs : Andrei Karev - Dmytro Tolkunov ; Aleksandr Ryadinsky - Aleksi Baranov ; Sergei Erkovich - Artem Ostroushko ; Sergei Yakimovich.

Attaquants : Oleg Timchenko - Aleksandr Borovkov (C) - Oleksandr Materukhin ; Sergei Yanovski - Artem Senkevich - Konstantin Zakharov ; Evgeni Kurilin - Andrei Stepanov - Maksim Slysh ; Vitali Valui - Aleksandr Kitarov - Vladislav Klochkov.

Absent : Oleg Leontiev.