Bernois et Genevois : même combat

La saison régulière se résumerait-elle à un mano a mano entre le Berne de Larry Huras et le Genève-Servette de Chris McSorley ? Toujours est-il qu'avec les ZSC Lions, actuels troisièmes, les Ours et les Aigles sont les premiers qualifiés pour les playoffs.

Si les attentes sont toujours élevées à Berne, cette saison a vu l'émergence d'une équipe soudée et travailleuse. Le Canadien francophone Jean-Pierre Vigier, recruté de Genève à l'intersaison, y est un role-player de luxe tandis qu'Olivier Gigon s'affirme comme une solide doublure derrière Marco Bührer. Les deux gardiens se partagent déjà huit blanchissages, dont six pour Bührer.

Lubos Bartecko, lui, a déjà quitté la capitale. Plus qu'ailleurs, le contexte est difficile pour les "mercenaires" et le Slovaque, malgré sa vitesse et son expérience, n'a jamais vraiment convaincu. Les Ours, toujours privés de leur maître à jouer Christian Dubé, ont saisi l'opportunité d'un échange avec Färjestad pour acquérir Lee Goren. Le Canadien de 32 ans, qui a déjà fréquenté la LNA (à Berne lors du tour préliminaire de la défunte Champions League l'an passé), est donc venu rejoindre un groupe taillé pour le titre. Pour changer...

Les Aigles ont pris leur envol début janvier avec une série de six victoires consécutives pour débuter la nouvelle année. C'est à Kloten, le 16 janvier dernier, que s'est achevée cette belle série, sur un but en mort-subite du Canadien Mark Bell. Une performance qui en dit long sur la compétitivité retrouvée de Genève-Servette, qui s'appuie sur un collectif haut de gamme, où chaque rôle est soigneusement réparti. Du McSorley tout craché en fait. Le grand écart est pourtant de mise concernant les équipes spéciales.

Le dernier powerplay de LNA est aussi le meilleur box-play du championnat, comme pour mieux souligner l'assise défensive des Grenats, renforcée courant novembre par le Tchèque Marek Malik (35 ans, 1,98m, 107 kg et une belle carrière en NHL). Quant à Tobias Stephan, il s'épanouit devant le filet, débarrassé de toute concurrence avec le prêt de Benjamin Conz (à Langnau) et la "liquidation" de Gianluca Mona (McSorley n'en voulait plus) à Lausanne en LNB. Qualifiés de champions potentiels, les Servettiens et leur brochette d'attaquants confirmés (Salmelainen, Kolnik, Déruns ou encore Savary) ont une belle carte à jouer cette saison...

Les ZSC Lions ne font pas de bruit mais restent en embuscade. Après une année 2009 exceptionnelle (champions d'Europe et vainqueurs de la Victoria Cup en septembre dernier), les Zurichois restent de sérieux aspirants. L'échange de "seconds-couteaux" avec Lugano (Oliver Kamber contre Mirko Murovic) est le seul mouvement notable d'une formation équilibrée et dont l'arsenal est sans équivalent. Taulier de la défense, le capitaine Mathias Seger vit une saison de rêve puisqu'il recense déjà 45 points en quarante matchs. Le "Z" fait d'ailleurs un beau tir groupé au classement des compteurs avec l'ailier Patrik Bärtschi (6e avec 44 points) et le vétéran Jan Alston (8e avec 43 points). Le futur bernois Ryan Gardner a lui connu une disette de dix-sept matchs avant de retrouver le chemin des filets à Bienne (6-3), le 16 janvier dernier.

Zoug a perdu en appel sa victoire acquise sur tapis vert dans l'affaire du fumigène, ce match arrêté (le 9 otobre dernier) après qu'un supporter zurichois ait enfumé une partie du Herti. Le match pourrait d'ailleurs être rejoué. D'ici-là, l'EVZ aura assuré sa qualification en playoffs. C'était attendu après l'excellent début de saison réalisé par le club de Suisse centrale. Avec Josh Holden, Zoug tient l'un des étrangers dominants du circuit et qui est partie prenante des excellents chiffres du meilleur jeu de puissance de LNA. Avec Wesley Snell, l'EVZ tient l'un des plus pénalisé du championnat (juste derrière le Luganais Timo Helbling) et vient d'ajouter le Suédois Josef Boumedienne, inutilisé à Minsk (KHL), à ses rotations défensives.

Davos, le champion des années impaires, semble en retrait de ce quatuor. Les Grisons se font discrets dans les statistiques individuelles, habituelles chasses gardées d'un Reto von Arx orphelin, cette saison, de son finisseur préféré Michel Riesen (parti à Rapperswil). L'émergence de la nouvelle génération (Dario Bürgler en tête) rappelle qu'Arno del Curto a toujours le nez creux dans ses choix. Reste que la Coupe Spengler a fait parler d'elle.

La "grand messe" de fin d'année, essentiellement destinée à renflouer les caisses du HCD, a vu les locaux céder en finale face aux Biélorusses du Dynamo Minsk (1-3). Pas de quinzième victoire donc... mais une belle polémique lancée par Beat Forster, dont la charge assénée à Boyd Devereaux (qui jouait avec le "Team Canada") causa la fin de saison du joker luganais, durement touché aux cervicales. D'où la colère légitime des "bianconeri", outrés par l'impunité régnant dans ce tournoi disputé en marge de la Ligue nationale (Forster n'ayant pas été suspendu)...

Kloten est moins aérien cette année. Ou plus irrégulier, c'est selon. Toujours est-il que les Aviateurs ont dû digérer en fin d'automne la blessure de Radek Hamr, le pilier tchèque de l'arrière-garde. L'arrivée d'un défenseur offensif (l'Américain J.D. Forrest) est notable, mais pas révolutionnaire. Si le capitaine romand Frédéric Rothen rêve toujours d'un sacre nationale, les Zurichois ne partiront pas favoris. Mais avec leur pléiade de talent (Rintanen, Wick, Santala ou encore Jenni), les Flyers ont de belles cartes en mains et préparent déjà l'avenir avec les arrivées programmées d'Eric Blum et Mathias Bieber (Langnau), du Canadien Micki DuPont (Zoug) et le grand retour de Romano Lemm après deux années passées à Lugano.

Ce n'était pas gagné en début de saison mais Lugano, justement, devrait assurer sa place en playoffs. L'attaque est en de bonnes mains avec le duo Robitaille-Domenichelli, de loin le plus prolifique de LNA. Une belle revanche pour un Randy Robitaille en dessous de tout l'an passé, mais qui tourne à plein régime aux-côtés de Hnat Domenichelli. Fraîchement naturalisé, Domenichelli a fêté sa première cape en novembre (face au Danemark à Rapperswil) et sera l'un des fer de lance de la Nati à Vancouver. Une échéance que suivra Petteri Nummelin par procuration, depuis son poste de télévision : une blessure tenace ayant longtemps tourmenté le petit génie finlandais. Pour pallier à l'indisponibilité de Devereaux, Matt Murley s'est vu appelé de Langenthal (LNB) mais l'Américain n'aura fait que passer (trois matchs pour un but)...

Revenu du diable vauvert, Fribourg-Gottéron reste sous la menace de Bienne et Rapperswil. Les Dragons, au plus mal à la première trêve internationale, ont repris du poil de la bête dès les retours conjoints de Julien Sprunger et Sandy Jeannin. Si le centre canadien Serge Aubin reste le top-scoreur fribourgeois, l'apport des deux internationaux sera une donnée à ne pas négliger dans les semaines à venir. Notons également que les Neuchâtelois ne comptent plus sur le défenseur-vétéran Gaétan Voisard, qui devrait toutefois vivre son 900e match en Ligue nationale sur ses terres jurassiennes, du côté d'Ajoie (LNB).

Bienne a connu une fin d'automne chaotique, avec douze revers de rang entre le 24 octobre et le 28 novembre. Une série noire qui sera vraisemblablement rédhibitoire dans l'optique des playoffs. De qualifiés potentiels les Seelandais se sont même retrouvés avant dernier avant de retrouver un niveau de jeu plus conforme à leur potentiel. Les coéquipiers de Sébastien Bordeleau et Martin Steinegger (qui a passé la barre des 900 matchs en LNA) doivent se préparer au play-down, à l'instar de Rapperswil.

Malgré la forme de Daniel Manzato devant le filet (déjà cinq jeux blancs pour l'ex-Bâlois), les Lakers ne décollent pas. Le "mage" John Sletvoll est pourtant venu dépanner en remplaçant Raimo Summanen sur le banc. Un changement symbolique qui n'optimise toujours pas le remarquable potentiel des Saint-Gallois. Avec les Berglund, Roest, Nordgren, Riesen et autres Thomas Pöck, il y avait mieux à faire. Offensivement, seul Ambrì-Piotta fait pire...

Il va s'en dire que la Léventine s'est depuis longtemps résignée au tour de relégation. L'attaque est misérable et le robuste Zdenek Kutlak se sent bien seul derrière, où l'ex-NHLer Jamie Rivers passe inaperçu. Mais pas autant que l'éphémère Rémi Royer. Appelé par Benoît Laporte, l'ex-Briançonnais n'a même pas passé la période d'essai, ne connaissant pas plus de réussite à Viège, qui domine sans partage la LNB.

Quant à Langnau, les SCL Tigers font contre mauvaise fortune bon cœur. L'hiver est rude en Emmental mais les nouveaux coéquipiers d'Alexandre Daigle ne lâchent rien. Le Canadien Brendan Brooks, venu du championnat norvégien, surprend et le polyvalent Mathias Bieber s'affirme comme un international potentiel. Sans oublier Benjamin Conz, meilleur gardien aux derniers mondiaux juniors. Malgré tout, l'avenir du club en LNA est toujours très incertain, finances obliges, mais le maintien sportif peut être assuré. Un défi qui ne concernera pas l'entraîneur Christian Weber, démis de ses fonctions et remplacé par Konstantin Kurashev, jusqu'alors en charge des juniors-élite.

Reste qu'il ne fait pas toujours bon s'aventurer à l'Ilfis, une enceinte vieillotte qui s'est vu troquée, le temps d'un derby, pour la PostFinance Arena du grand rival cantonal. Les Tigres, qui recevaient donc Berne... à Berne, se sont pourtant inclinés (3-7).

Notons que le précédent record d'Europe des affluences datait d'un... Langnau-Berne (30 076 spectateurs réunis au Stade de Suisse à Berne en 2007). Il vient d'être détrôné par deux autres rencontres également disputées en plein air, sur un terrain de football. Un Frölunda-Färjestad à Göteborg a réuni 31 144 spectateurs tandis que le derby de la Carinthie entre Klagenfurt et Villach fut le théâtre de la meilleure affluence autrichienne de l'histoire (30 500) en janvier dernier...

Classement (au 18/01/2010) : 1er Berne 84 points (41 matchs joués), 2e Genève-Servette 83 pts (42 Mj), 3e ZSC Lions 79 pts (40 Mj), 4e Zoug 77 pts (40 Mj), 5e Davos 73 pts (42 Mj), 6e Kloten 69 pts (42 Mj), 7e Lugano 59 pts (42 Mj), 8e Fribourg-Gottéron 55 pts (42 Mj), 9e Bienne 50 pts (42 Mj), 10e Rapperswil-Jona 49 pts (41 Mj), 11e Langnau 42 pts (43 Mj), 12e Ambrì-Piotta 27 pts (41 Mj).