Ligue Magnus (18e journée) : la bande des quatre creuse l'écart

Briançon n'a pas franchement tremblé à Morzine. Efficaces à cinq contre quatre, les Diables Rouges ont vite mené 2-0, puis 3-0 à la mi-match, avec un doublé de Marc-André Bernier, finalement apte. Le retour des Pingouins à 3-2 est resté symbolique, puisque Sébastien Rohat s'est chargé de clôturer la marque en fin de partie pour les Haut-Alpins. Briançon s'impose au final 4-2.

À Rouen aussi, on peaufine la préparation pour la finale de Coupe de France. La défense normande a blanchi Villard-de-Lans. L'attaque des Dragons s'est chargée du reste. Trois buts, signés Ilpo Salmivirta, Loïc Lampérier et Luc Tardif, ont suffi aux Rouennais pour empocher les deux points de la victoires aux dépens des Ours (3-0).

Comme prévu, Angers a déroulé face à Neuilly-sur-Marne. En marquant à cinq reprises dans le premier tiers, les Ducs ont d'entrée tué tout suspense. Le suspense, mais pas le spectacle. Le leader a régalé le Haras en gagnant 10-1. Tomas Baluch y est allé de son quintuplé.

Amiens s'est fait peur dans les Vosges. Menés 2-0 par Épinal à la 30', les Gothiques sont revenus à 2-2 en à peine deux minutes, via David Cayer et Anthony Mortas. Les Dauphins ont repris l'avantage juste avant la dernière pause par Jan Simko, auteur au passage de son second doublé de suite. Las, Amiens a égalisé à 3-3 en supériorité numérique grâce à Anthony Mortas. Grégory Béron a marqué le but vainqueur pour les Picards à 56 secondes de la sirène.

Avec ces succès, les quatre de tête prennent ainsi leurs aises au classement. Angers reste leader avec un point d'avance sur Rouen et Briançon. Amiens est juste derrière, à trois unités. Mais le cinquième, Morzine, décroche. Les Pingouins sont désormais à quatre longueurs.

Deuxième blanchissage à domicile pour Ronan Quemener. Vingt jours après le 6-0 infligé à Morzine, Gap a largement disposé de Dijon, 5-0 avec cinq buteurs différents : Milan Tekel au premier tiers, Julien Correia et Tomas Skvaridlo au deuxième, Jiri Jelen et Romain Moussier au troisième. Du coup, le promu dépasse Épinal et Villard-de-Lans. Il remonte à la 10e place.

Avec Rouen et Gap, Strasbourg est la troisième équipe du jour à avoir tenu bon en défense. En revanche, l'offensive alsacienne s'est montrée moins efficace que ses homologues normande et haut-alpine. À Chamonix, l'Étoile Noire n'a marqué qu'une fois, par Cyril Trabichet après 9 minutes de jeu. L'essentiel – les deux points de la victoire – est assuré avec cette victoire 1-0. Tant pis pour Chamonix, encore battu sur sa glace et qui rétrograde d'une place.

Enfin, Grenoble s'est (un peu) fait chahuter sur sa glace. À Pôle Sud, c'est le Mont-Blanc qui a ouvert la marque, via Josselin Besson en première période. Mais le champion de France a égalisé puis est passé devant dans le deuxième tiers. Sans surprise, la victoire revient aux Isérois (3-1 avec un dernier but en cage vide).