Chambéry - La Roche (Division 2, 14e journée)

Chambéry, téméraire la semaine dernière à Évry avec sa remontée fantastique en dernière période, rencontrait samedi à domicile l’équipe de La Roche-sur-Yon, qui vise la deuxième place.

Le premier vingt débutait par une mainmise du palet de la part des Chambériens. Les Aigles avaient du mal à suivre le rythme local et commettaient une première faute. Lors de la supériorité, Fauge perdait le palet devant sa cage mais Burnet aux aguets coupait court à la tentative adverse. Au réengagement à parité, les Vendéens occupaient la zone savoyarde et, après un tour de cage, Budos servait Richard pour l’ouverture du score (5’50"). Les Éléphants allaient ensuite mener les débats sans pouvoir concrétiser.

La seconde période voyait un réveil des visiteurs. Malgré une première tentative chambérienne, Enselme tirait à côté de la cage. La Roche imposait son jeu avec technique et rapide sortie de zone. Logiquement, les Aigles doublaient leur avance en supériorité : Barreteau tirait fortement, Burnet s’interposait mais Budos mettait le rebond au fond des filets (22’59"). Les Yonnais ne lâchaient pas leur emprise et comptabilisaient à nouveau en supériorité par Beaulieu, leur dernière recrue canadienne (26’06"). Les Éléphants réagissaient alors, Bouvier lançait Satonay en contre, qui, en pleine vitesse, débordait son dernier défenseur et glissait le palet sous le gardien (29’12").

Réplique immédiate des visiteurs : ils demandaient leur temps-mort et à la reprise montaient en nombre en attaque, offrant ainsi à Selin son premier but (30’21"). Les dix dernières minutes ne virent aucune évolution du score Burnet tenant au mieux son équipe dans le match comme à la 31ème minute où, battu par un basculement rapide de jeu, il offrait du grand art en plongeant rattraper le palet qui volait tout droit dans son enclave : magistral.

Fin de match volontaire des Éléphants qui voulaient se faire respecter dans leur antre. A la première minute, Enselme réduisait le score sur passe de Bigot et Gay (40’33"). Jouant quasiment toute la première partie sanctionnés d’une unité, les Savoyards ne pouvaient améliorer leur tableau mais se faisaient dangereux à la moindre occasion. A 53’58", Sarzier part en break, ajuste et feinte le gardien, qui d’un réflexe capte la rondelle dans sa mitaine. Chambéry a laissé passer sa dernière chance. C’est le tournant du match, les Éléphants pouvaient revenir à une longueur, mais, en infériorité dans la minute suivante, Selin trompait à nouveau la défense de la cité des Ducs (54’39") amenant le score à 2-5. Les Vendéens tenaient leur victoire et le score resta inchangé.

Trop brouillons en défense avec des difficultés à ressortir le palet, les Chambériens se sont inclinés contre une équipe valeureuse et rarement inquiétée. La Roche et sa nouvelle locomotive Beaulieu, arrivé depuis deux semaines du Canada, a rendu une belle copie sur la glace savoyarde. Burnet n’a pas pu tout sauver et ses attaquants n’ont pas brillé. La semaine prochaine, déplacement capital à Cherbourg.


Chambéry - La Roche-sur-Yon 2-5 (0-1, 1-3, 1-1).
Samedi 23 janvier 2010 à 20h30 à Buisson-Rond. 494 spectateurs.
Arbitrage de Frédéric Hemmery et Didier Drif
Pénalités : Chambéry 28' (6', 6'+10', 6'), La Roche-sur-Yon 26' (6', 4'+10', 6').
Évolution du score :
0-1 à 05'50" : Richard assisté de Budos et Himler
0-2 à 22'59" : Budos assisté de Barreteau et Selin (sup. num.)
0-3 à 26’06" : Beaulieu assisté de Marinov et Lechêne (double sup. num.)
1-3 à 29‘12" : Satonay assisté de Bouvier
1-4 à 30'21" : Selin assisté de Budos et Nimer
2-4 à 40‘33" : Enselme assisté de Bigot et Gay
2-5 à 54'39" : Selin assisté de Himler et Payen (sup. num.)