Caen - Reims (Division 1, 18e journée)

Kubis tient bon, mais Reims prend la vague

Après la défaite contre Annecy, Reims a cruellement besoin de points pour conserver son ticket d'accès aux play-offs. Toutefois, les hommes de Dusseau ne se font pas d'illusion dans cette rencontre avec le leader de la ligue. De plus, les Drakkars confirment leur forme du moment par une victoire chez Bordeaux, équipe redoutable à domicile. Toutefois, l'heure n'est pas à l'excès de confiance. Caen ne souhaite pas connaître les mêmes déconvenues que dans les phases aller et la rencontre est prise très a sérieux.

Dès le début du match les attaquants caennais vont "au charbon". Ils mettent la pression très haut face aux Phénix qui peinent à repousser la progression des avants caennais. Et la première erreur remoise se paie cher. Jonathan Boutin récupère un palet perdu pour transmettre à Kévin Da Costa qui sert Tomas Oravec en profondeur. Ce dernier termine le travail seul face au gardien (1-0, 03'11"). Confortés dans leur domination, les Caennais reviennent à la charge. Charles Geslain se distingue d'abord en servant Julien Lebey devant la cage puis en affrontant seul le portier adverse.

Filip KubisKubis est bien présent. Placé et rapide, il permet à ses coéquipiers de rester au contact et ne déméritera pas de tout le match. Ce n'est pas le cas de sa défense qui a trop tendance à suivre les adversaires derrière la cage. Vorobel, échappé pendant le changement de sa ligne, en profite astucieusement. Il se met au contact pour déborder son défenseur puis passe derrière le but. Aussitôt il repère Gomane esseulé devant les filets et lui remet le palet pour le rentrer au fond (2-0, 11'30"). De son côté le gardien du HCC est bien loin d'être inquiété dans ce premier tiers tellement ses coéquipiers ont pris leurs marques à l'attaque.

Cette tendance se confirme au deuxième tiers. Dès la première minute, Oravec placé en pointe réceptionne une passe, accélère pour larguer les deux défenseurs puis trompe Kubis à mi-hauteur (3-0, 20'52"). Dix minutes plus tard, Mans Papaux profite d'une supériorité pour prendre l'avantage sur le portier Remois. Kubis conteste, la cage a bougé. Mais l'arbitre M. Perronin juge que le dessoclage est postérieur (4-1, 32'30"). Dans la foulée, Boutin lance un contre. Une fois la ligne bleue passée, il excentre son défenseur et freine pour passer à Oravec en pleine vitesse. Le slap à plein puissance du slovaque et stoppé par le cerbère champenois. Stoppé mais pas contrôlé... Da Costa le trouve derrière les jambières et l'envoie au fond (5-1, 33'23").

Heureusement pour Reims, leur jeu de puissance reste une arme efficace. C'est d'abord Prochazka qui donne de l'air aux Phenix. Sur une passe de Kévin Dusseau, il décoche un tir puissant dévié par la défense locale entre les jambières de Goëtz (3-1, 25'51"). Puis au troisième tiers, le bloc spécial rémois fait preuve de beaucoup de maîtrise. Il enchaîne les passes et transperce la boîte défensive des Drakkars. La suite est logique, les joueurs se placent et c'est Rehor qui envoie le palet au fond (5-2, 48'03").

Cette action est ce qui se voit de mieux dans un troisième tiers où les pénalités hachent le jeu. Suite à une sortie du gardien visiteur, Udo Marie a l'occasion d'aggraver la marque. Mais la défense repousse la tentative. À 5-2, le coach Dusseau semble encore croire à une retour de ses joueurs. Il demande un temps mort à la 59e minute, ais sans sortir le gardien. Le score reste inchangé jusqu'à la sirène finale.

En résumé, Caen a pu dérouler son jeu sans trop de peine. On voit apparaître de nouveaux noms comme Tomas Oravec dans la liste de marqueurs de l'équipe. Jonathan Boutin quant à lui performe toujours mais dans le rôle de passeur. La très belle prestation de Kévin Dusseau a empêché les Drakkars de prendre le large, mais les Phenix n'ont pas inquiété les Bas-Normands. Caen confirme sa supériorité et marque des points avant une hypothétique confrontation en Play-offs.

Hommes du match : Tomas Oravec pour Caen, Filip Kubis pour Reims.

 

Caen - Reims 5-2 (2-0, 3-1, 2-1)
Samedi 23 janvier 2010 à 20h00 à la patinoire de Caen la mer. 1200 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Perronnin assisté de Charlotte Girard et Nicolas Cregut.
Pénalités : Caen 22' (4', 2', 6'+10'), Reims 10' (2', 4', 4').
Évolution du score :
1-0 à 03'11" : Oravec assisté de Da Costa et Boutin
2-0 à 11'30" : Gomane assisté de Vorobel
3-0 à 20'52" : Oravec assisté de Janil et Gomane
3-1 à 25'51" : Prochazka assisté de Dusseau (sup. num.)
4-1 à 32'30" : Papaux (sup. num.)
5-1 à 33'23" : Da Costa assisté de Oravec et Boutin
5-2 à 48'03" : Rehor assisté de Dusseau et Cahill

 

Caen

Gardien : Arnaud Goëtz.

Défenseurs : Alexis Gomane (A) - Udo Marie ; Tommy Lafontaine - Jonathan Janil ; Slavomir Vorobel - Olivier Vandecandelaere (C).

Attaquants : Julien Lebey - Pierre Bennett - Charles Geslain ; Jonathan Boutin - Kevin Da Costa - Tomas Oravec ; Jonathan Avenel (A) - Mans Papaux - Graham Avenel.

Remplaçants : Clément Fouquerel (G), Antoine Denoyer, Raphaël Mazie, David Dostal.

Reims

Gardien : Filip Kubis.

Défenseurs : Kevin Dusseau - Martin Vesely (A) ; Armand Coustenoble - Juhani Kaisjoki ; Filip Prochazka - Damien Morel (A).

Attaquants : Jérémy Sabatier - Sébastien Savoie - Florian Sabatier ; Valère Vrielynck - Eddy Martin Whalen (C) - Michaël Martin ; Jan Rehor - Christopher Cahill - Thybaud Rouillard.

Remplaçants : Léo Bertein (G), Tristan Lohout.