Ligue Magnus (19e journée) : Angers dévisse, Briançon en pole

C'est tout le Mont-Blanc, ça. Plus personne n'attendait l'Avalanche. Lanterne rouge depuis des lustres, le groupe de Christopher Lepers devait se faire rosser par Angers, leader tranquille. Tout autre résultat relevait du doux songe. Mais parfois, les rêves se réalisent. Les rêves du Mont-Blanc et les cauchemars d'Angers. Car les Ducs sont tombés dans le piège haut-savoyard. Ils n'ont même jamais réussi à prendre les rênes de la partie. Ils ont égalisé à 1-1, puis à 2-2 et à 3-3. Mais aucun Angevin n'est parvenu à ramener le leader au score après la quatrième réalisation de l'Avalanche, marquée par Garip Saliji à huit minutes de la sirène. Le Mont-Blanc s'impose même 5-3, avec un dernier but en cage vide signé Andrej Rajcak. Du coup, les Haut-Savoyards laissent la dernière place à Neuilly-sur-Marne. Et Angers tombe en troisième position.

Car dorénavant, le leader, c'est Briançon. Pour la troisième saison de suite, la réception de Rouen dans les Hautes-Alpes s'est poursuivie au-delà des 60 minutes réglementaires, score de parité oblige. Pourtant, les Diables Rouges menaient 3-1 à la mi-match. Puis côté normand, Fabrice Lhenry a remplacé Trevor Koenig dans les cages. Et les Dragons sont revenus à 3-3 dans le dernier tiers, grâce à Ilpo Salmivirta et Éric Doucet. La différence s'est faite en fusillade, à l'avantage des Alpins. Au classement, ils comptent maintenant un point d'avance sur Rouen et Angers.

Comme Briançon, Amiens a eu besoin des tirs au but pour se débarrasser de Grenoble. Du coup, les Gothiques mettent fin à leur série de six défaites consécutives face aux Brûleurs de Loups. Menés 1-0 puis 2-1 par le champion de France, les Picards ont inversé la tendance pour entamer la dernière période avec un but d'avance (3-2). Mitja Sivic a égalisé en supériorité numérique pour le camp isérois à un petit quart d'heure du terme. En fusillade, seul Damien Fleury a marqué côté grenoblois, contre Miroslav Pazak et Brian Henderson pour Amiens. Seul bémol pour les Picards, la blessure de Sylvain Rodier après une charge de Martin Jansson. L'attaquant suédois a d'ailleurs été expulsé.

Bousculé pendant 40 minutes, Morzine s'est réveillé en fin de match à Neuilly-sur-Marne. Malgré une longueur de retard à l'entame du troisième tiers (2-1), les Pingouins s'imposent 6-3 avec quatre buts dans les dix dernières minutes, dont un doublé du capitaine Mickaël Brodin.

Erik Bochna a enfin marqué avec Gap. L'ancien Dijonnais, décevant cette saison avec les Rapaces, a ouvert le score à Strasbourg. Un but anecdotique, car insuffisant pour permettre au promu de remporter une nouvelle victoire à l'extérieur. L'Étoile Noire a répliqué trois fois, via Édouard Dufournet, Heikki Laine et Juho Lehtisalo. Les deux points de la victoire restent ainsi en Alsace (3-1 au final).

Le public de Poissompré a vu du spectacle. Du spectacle et des buts. Douze au total. Mais seulement cinq pour Épinal, contre sept pour Dijon. Les Spinaliens ont pourtant marqué les premiers, grâce à Tomi Karlsson à cinq contre quatre. Puis les Ducs sont entrés dans la partie, portant la marque à 3-1, puis 4-2 après 26 minutes de jeu. Épinal est revenu à 4-4, via Michal Petrak en infériorité numérique, en toute fin de deuxième période. Les Vosgiens ont enfoncé le clou dès l'entame du dernier tiers, par Jussi Haapasaari, encore à quatre contre cinq. Las, Dijon a compté trois autres fois. Les Bourguignons empochent le derby (7-5).

Enfin, Chamonix a pris un bon bol d'air dans le Vercors. Les Chamois ont battu Villard-de-Lans 4-2, avec un doublé d'Aram Kevorkian. Du coup, au classement, ils détiennent désormais quatre points d'avance sur le dixième, Gap.