Briançon - Rouen (Ligue Magnus, 19e journée)

À deux jours de la finale de la Coupe de France à Bercy, Briançon et Rouen se sont donné rendez-vous à la patinoire René-Froger pour la dix-neuvième journée de Ligue Magnus. Avec vingt-neuf points chacune, les deux formations talonnent le leader Angers, d'un petit point. Le principal absent est le capitaine briançonnais, Edo Terglav, touché au genou à Morzine-Avoriaz après une charge de D'Aoust. Le centre finlandais Timo Seikkula prend sa place aux côtés de Pépy et Lindlöf.

C'est cette ligne d'attaque qui se crée la première occasion conclue par un lancer de Pépy, pas assez appuyé pour inquiéter Koenig. La première pénalité à l'encontre de Korenko permet aux Dragons rouennais de s'installer en zone offensive mais seule une tentative de Tardif inquiète Sopko. L'ailier rouennais ouvre le score sur son second lancer de la soirée (0-1). Sur une contre-attaque emmenée par Mallette et Thinel, Sopko repousse par deux fois les tirs de Thinel. À la seizième minute, Bernier s'infiltre entre deux défenseurs et tente de glisser le palet sous Koenig. Rouen répond sur une tentative de Lampérier. Une première période à l'avantage des rouennais qui se sont créé les meilleures opportunités et ont su maîtriser les offensives adverses.

thinel_marcandr_090926_225Le deuxième tiers-temps démarre fort pour les Haut-Alpins avec une déviation de Pépy sur un tir de Seikkula qui frôle le poteau du portier canadien. Le revers de Lévèque après un cafouillage permet aux locaux d'égaliser (1-1). Puis le jeune Selan, aligné en attaque pour compléter la quatrième ligne briançonnaise, échappe à son défenseur dans la zone neutre et prend le temps d'ajuster un slap au ras de la glace. Koenig repousse sur le meilleur buteur actuel de la ligue Bernier qui finit le travail (2-1). Pouget et Garnier demandent alors un temps mort. Sur une mise au jeu gagnée par Raux, Sébastien Rohat reprend le palet instantanément (3-1).

Fabrice Lhenry, de retour de blessure, fait alors son retour en Ligue Magnus et remplace Trevor Koenig devant les filets. Il est sollicité une première fois par Guénette. Rouen tente de réagir par Salmivirta mais manque de se faire surprendre par Lindlöf repris in extremis. Les visiteurs finissent mieux le deuxième tiers, Salmivirta échoue sur Sopko et Zwikel ne parvient pas à pousser le palet trainant devant la ligne. Sopko se met en évidence sur un tir de Thinel avant que Desrosiers ne rate une cage grande ouverte. Puis, le lancer de Romand est capté par le gardien slovaque.

Rouen impose son rythme en début de troisième période, et Sopko arrête un lancer de Thinel. Salmivirta réduit le score en reprenant un palet mal dégagé par les Diables rouges (3-2). Les Dragons n'abdiquent pas et sont récompensés par Doucet (3-3). L'égalisation réveille les Briançonnais, et Guénette, après s'être débarrassé d'Holmqvist, bute sur Lhenry. Le score n'évolue plus durant le temps réglementaire. Lhenry repousse le lancer de Sjösten à la bleue et la tentative de Rohat venue de derrière la cage.

Les tirs aux buts départagent les deux équipes. Et même si les Rouennais croient l'avoir emporté à l'issue de la seconde tentative de Mallette et se congratulent sur le glaçon, il reste encore un tir au but pour les Briançonnais, fructifié par Gervais. Quatre tirs aux buts plus tard, Guénette concluait définitivement le score. Les hommes de Luciano Basile l'emportent 4-3.

Profitant de la défaite angevine au Mont-Blanc, les Diables rouges prennent la première place provisoire alors que le point ramené par Rouen lui permet de se maintenir à la deuxième place. Les deux équipes prennent la route de Bercy pour une autre grande rencontre. Les Diables rouges espérant le retour du capitaine slovène Terglav pour les aider à décrocher un premier trophée.

 

Briançon – Rouen 3-3 (0-1, 3-0, 0-2, 0-0) / 4-3 aux tirs au but
Vendredi 30 janvier 2010 à 20h30 à la Patinoire René Froger. 2143 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de Anne-Sophie Boniface et Guillaume Gielly.
Pénalités : Briançon 14' (2', 0', 2', 10') ; Rouen 24' (10', 4', 0', 10').
Évolution du score :
0-1 à 07'43" : Tardif assisté de Zwikel
1-1 à 21'20" : Lévèque assisté de Bernier
2-1 à 23'52" : Bernier assisté de Selan et Pérez
3-1 à 27'24" : Rohat assisté de Raux
3-2 à 43'23" : Salmivirta assisté de Zwikel et Tardif
3-3 à 51'04" : Doucet assisté de Romand et Mallette
Tirs aux buts : Romand (réussi), Lindlöf (réussi), Salmivirta (arrêté), Guénette (raté), Mallette (arrêt), Mallette (réussi), Gervais (réussi), Desrosiers (réussi), Lindlöf (réussi), Mallette (arrêté), Guénette (réussi).

 

Briançon

Gardien : Ramón Sopko.

Défenseurs : François Groleau (C) – Gary Lévèque (A) ; Sebastian Sjösten – Michal Korenko ; Stéphane Gervais (A) – Viktor Szélig.

Attaquants : Mickaël Perez – François-Pierre Guénette –  Marc-André Bernier; Joni Lindlöf – Timo Seikkula – Quentin Pépy  ; Brice Chauvel – Damien Raux – Sébastien Rohat ; Peter Bourgaut – Mathieu Reverdin – Maks Selan.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absent : Edo Terglav (genou).

Rouen

Gardien : Trevor Koenig puis Fabrice Lhenry à 27'24''.

Défenseurs : Petri Virolainen – Magnus Eriksson ; Daniel Carlsson – Daniel Babka ; Kai Öhberg – David Holmqvist.

Attaquants : Éric Doucet (A) – Carl Mallette (C) – Marc-André Thinel ; Jonathan Zwikel (A) – Ilpo Salmivirta – Luc Tardif Jr : Loïc Lampérier – Jérémie Romand  – Julien Desrosiers ; Lionel Tarantino – Alexandre Mulle.

Remplaçant : Cédric Custosse.