Asnières II - Dunkerque II (Division 3, poule basse, groupe H2)

Difficile déplacement des Corsaires qui, entre les malades, les défections et le carnaval, ont réussi à aligner tout juste 10 joueurs et un gardien. À noter que pour cette rencontre, et afin d’avoir 2 lignes, le gardien dunkerquois Stéphane Pasko a même renfilé son équipement de joueur qui depuis 3 ans séchait dans son garage.

Premier tiers : Dunkerque fait parler la poudre

Dès la mise en jeu, les Dunkerquois se donnent à 100% et montrent à Asnières qu’une glace de taille olympique ne leur fait pas peur. Il faudra attendre dix minutes pour voir les efforts des corsaires trouver le chemin des filets par un Olivier Allaert survolté ne laissant que peu de chance au portier des Castors.

Asnières tente de revenir dans le jeu mais toutes ses tentatives se trouvent stoppées par une défense fermant bien sa zone et laissant à son portier le soin d’assurer les tirs lointains. C’est encore une fois Allaert  qui vient « taquiner » le gardien local et porte le score à 0-2. Ce tiers est totalement à l’avantage des maritimes qui ont su occuper cette grande glace et couper toutes les tentatives d’incursion de la part des Castors.

Deuxième tiers : perte de lucidité

C’est une toute autre équipe d’Asnières qui revient sur la glace et les consignes de leur coach portent leur fruits car en moins de deux minutes Guillaume Baskakoff vient montrer que les Castors ne sont pas venu pour faire de la figuration.

Dunkerque a du mal à trouver ses positions pour contrer les sorties de zones des locaux qui utilisent intelligemment les espaces de cette grande glace et, en jouant tout en profondeur, oblige les Dunkerquois à de nombreux allers-retours qui entament leurs jambes et leur souffle. Cette technique sème le trouble dans le secteur défensif et les pénalités commencent à pleuvoir sur les maritimes. Les Castors tirent partie de la panique visible et des nombreuses supériorités numériques par deux buts de Thibault Hervé.

Les visiteurs souffrent et trouvent face à eux un portier ne laissant rien passer malgré de nombreuses tentatives et a 33’41 c’est encore Asnières qui fait le jeu avec un but de son numéro 38 (pas sur la feuille de match). Il faudra attendre la fin de tirs pour que Fornet ramène le score à 4-3 sur un missile pleine lucarne.

Troisième tiers : trop long, trop grand, trop de fautes

Le deuxième tiers a "brûlé" l’énergie des maritimes, et dans ces conditions Dunkerque n’arrive plus à tenir le rythme imposé par les locaux. Cette grande glace et le souffle court font que trop souvent les Corsaires sont poussés à la faute et à coup de 5 contre 4 ou 5 contre 3, les Castors ne font qu’une bouchée des maritimes avec deux nouveaux buts de Hervé.

Puis un cavalier seul d'Arthur Dalaise est suivi 24 secondes après par le duo Rouyer-Baskakoff (8-3). Dunkerque tente bien de venir tenter sa chance mais la défense locale ne fait qu’une bouchée des quelques tentatives d’incursion dans sa zone. Les dernières minutes de jeu sont interminables pour les maritimes et c’est encore Asnières, par l'intermédiaire de Christophe Rouyer, qui a le mot de la fin

Conclusions

- Beau match des Castors, qui ont géré avec intelligence une partie plaisante à jouer

- Très bon arbitrage, certes sévère mais conforme à la réglementation et sans aucun parti pris

- Une rencontre que les Dunkerquois pouvaient gagner s'ils avaient tenu physiquement

- Trop de fautes ne servant à rien ont pénalisé bêtement Dunkerque et contribué à "cramer" le physique de ses joueurs.

- Tous les joueurs dunkerquois ont mouillé le maillot et malgré la défaite ils constatent les progrès accomplis

 

Asnières II - Dunkerque II 9-3 (0-2, 1-4, 5-0)
Pénalités : Asnières 14'+10',  Dunkerque 38'.
Évolution du score :
0-1 à 10'06" : Allaert
0-2 à 13'07" : Allaert assisté de Leclaire
1-2 à 21'33" : Baskakoff assisté de Dussaucy
2-2 à 28'30" : Hervé assisté de C. Rouyer
3-2 à 29'43" : Hervé assisté de M. D'Archivio
4-2 à 33'41" : n°38 assisté de Dussaucy
4-3 à 38'10" : Fornet assisté de Leclaire
5-3 à 42'00" : Hervé assisté de Bourcet
6-3 à 42'22" : Hervé assisté de Dussaucy
7-3 à 50'20" : Dalaise
8-3 à 50'44" : C. Rouyer assisté de Baskakoff
9-3 à 58'46" : C. Rouyer assisté de n°38