Dunkerque - Asnières (Division 2, 15e journée)

duboisgregory2Les Castors mordent la poussière

Le Président Vanwormhoudt a annoncé la couleur : ses joueurs doivent partir en quête de quatre victoires pour autant de rencontres à jouer jusqu'à la fin de la première phase. La première étape n'est pas la plus évidente, tant les Corsaires sont depuis longtemps proches au classement des Asniérois, désireux de corriger l'écart de conduite du match l'aller.

Loïc Destoop puni dès la soixante-troisième seconde, les Castors ont l'occasion de s'épargner un départ en trombes de leurs adversaires. Sur la mise au jeu, remportée côté droit par Zilkie, Andrew Bonello manque toutefois sa passe en profondeur, vite récupérée par Grégory Dubois, qui envoie Benjamin N'Guyen au but. Le n°9 ne tremble pas dans le dernier geste, ajustant Morgant de près (1-0 à 01'16") pour ouvrir la marque, comme en novembre.

A leur tour en avantage, les bleus ne tergiversent pas longtemps, Clément Derepper trouvant la lucarne de Mickaël Morgant, surpris, sur un décalage de Karl Dewolf (2-0 à 03'11"), et François Rozenthal confisquant la rondelle pour servir Destoop dans le dos d'une défense peu à son avantage (3-0 à 06'20").

Signe des difficultés affichées par les visiteurs, Émilien Router tente de réagir côté gauche, mais ne trouve que le poteau, et Thomas Lhomme ne peut convertir le rebond. La facilité de François Rozenthal, encore en infériorité numérique, a dès lors de quoi irriter les Franciliens (4-0 à 13'18"). L'entrée d'Adam Briggs ne stoppe pas l'hécatombe car le nouveau venu s'incline d'entrée face à l'ancien ailier international, qui conclut devant une cage grande ouverte la montée de son capitaine (5-0 à 15'02"), après son quadruplé réalisé sur la glace des Courtilles.

28 secondes plus tard, la percée des jeunes Zajac et Cousein annonce le but tranquille de l'ancien Lyonnais (6-0 à 15'28"). Arthur Legrand, qui prend de plus en plus ses marques dans la cage nordiste, s'incline finalement devant Antoine Amsellem, qui l'ajuste de près sur une passe dans le dos inspirée de Mellander (6-1 à 17'31"). Cette réduction de l'écart semble déjà tardive, même si le premier tiers n'est pas terminé, tant les Castors prennent l'eau de toutes part.

Au deuxième tiers, la pression s'atténue, et Adam Briggs prend la mesure de ses assaillants sur plusieurs occasions. Seul Sébastien Maison parvient à le tromper, d'un tir dévié par Zajac (7-1 à 37'14"). Dunkerque attend moins longtemps dans le dernier vingt, anecdotique, pour tromper Briggs côté mitaine, par Clément Thomas (8-1 à 43'42").

Amsellem, auteur d'un doublé pour enfin convertir un jeu de puissance francilien (8-2 à 54'37"), n'aura même pas l'honneur de clore la marque, car les Corsaires inscrivent leur quatrième but dans cette configuration, par Thomas (9-2 à 56'32").

Le score, très étonnant par son ampleur, permet à Dunkerque de conserver sa bonne dynamique, avant la dernière ligne droite de la saison régulière.

Dunkerque - Asnières 9-2 (6-1, 1-0, 2-1).
Samedi 30 janvier 2010 à 18h45 à la patinoire Michel Raffoux. 942 spectateurs.
Arbitrage de Guillaume Gardiol et Nicolas Lobry.
Pénalités : Dunkerque 26' (12', 2', 12'), Asnières 48' (8', 8'+10‘, 12'+10').
Évolution du score :
1-0 à 01'16" : N'Guyen assisté de Dubois (inf. num.)
2-0 à 03'11" : Derepper assisté de Dewolf (sup. num.)
3-0 à 06'20" : Destoop assisté de Rozenthal (sup. num.)
4-0 à 13'18" : Rozenthal assisté de N'Guyen (inf. num.)
5-0 à 15'02" : Rozenthal assisté de Dubois et N'Guyen (sup. num.)
6-0 à 15'28" : Cousein assisté de Zajac
6-1 à 17'31" : Amsellem assisté de Mellander
7-1 à 37'14" : Zajac assisté de Eichenholc et Maison
8-1 à 43'42" : Thomas assisté de Rozenthal
8-2 à 54'37" : Amsellem assisté de Bonello (sup. num.)
9-2 à 56'32" : Thomas assisté de Rozenthal et Dewolf (sup. num.)