La Coupe d'Italie pour Renon

Pendant qu'à Bercy, Briançon conquérait sa première Coupe de France aux dépens de Rouen, à Bolzano, Renon imitait les "Diables rouges" en insérant dans son palmarès sa première Coupe d'Italie. La finale de la Coupe s'est disputée en deux journées : les demi-finales samedi (Bolzano - Val Pusteria 2-3 après prolongation et Asiago - Renon 2-3), et la grande finale dimanche au cours de laquelle l'équipe de Ron Ivany s'est imposée dans une partie très équilibrées et maintenue à un score bas par les parades des deux excellents gardiens Cloutier et Jakaitis : Renon - Val Pusteria 2-1.

Bilan de la série A après le mois de janvier

Les révolutions se font en partant du bas. C'est ce qu'ont dû penser Pontebba, Alleghe, Valpellice et Cortina qui, au cours du mois de janvier, se sont amusés à priver des adversaires plus titrés de points au classement. néanmoins, la hiérarchie du championnat a peu changé, et plus que de révolution, il faut donc parler d'une pause de relâchement des plus forts en vue des play-offs.

C'est dans les quatre prochaines semaines que la Série A italienne décidera des places pour la phase finale à élimination directe : premier contro huitième, deuxième contre septième et ainsi de suite avec un seul exclu, le dernier de la saison régulière. L'avantage, y compris économique, de jouer à la maison le plus grand nombre de rencontres (4 sur 7) et l'éventuel match décisif est sûrement un motif suffisant pour penser que le temps des surprises est terminé : dorénavant on verra qui a le mieux géré ses ressources.

Le chef de file Val Pusteria reste sur cinq défaites consécutives : après avoir eu 14 points d'avance, il s'est distrait et n'a plus que deux points de marge sur Renon. Les "loups" de Brunico, qui ont peiné à intégrer dans leur jeu le Finlandais Tuomainen, ont eu recours au marché de janvier pour s'assurer deux joueurs expérimentés : le défenseur Da Corte (de Cortina) et le gardien Carpano (de Pontebba). Le coach Stefan Mair, unique entraîneur italien de la Série A, devra absolument redonner son efficacité à la ligne Oberrauch-Desmet-Sirianni pour faire encore rêver les supporters et espérer retrouver la belle équipe vue à l'automne.

RenonLe seul des favoris à ne pas avoir connu de moments de fléchissement est le Renon de Ron Ivany. Avec un Cloutier en grande forme entre les poteaux, l'explosion de Tudin comme marqueur, la régularité de l'international Ansoldi, le renfort du champion suédois Mathias Johansson et l'aide importante de la troisième ligne, où alternent Daccordo, Scelfo, Rasom et Rottensteiner, l'équipe du plateau est candidate à une fin de saison enthousiasmante qui pourrait même la conduire au titre de championne d'Italie.

Troisième force du championnat, Asiago a un rendement plutôt inconstant malgré un effectif en expansion continue (dernier arrivé : Vince Bellissimo, Italo-Canadien et frère du gardien Daniel) et la disponibilité de Matthew De Marchi comme italien, puisqu'il vient tout juste d'obtenir son passeport.

Tout aussi irrégulier, le champion sortant Bolzano est la vraie déception de la saison. En dépit du changement d'entraîneur (Helle, de retour, a remplacé Bartman) et de l'acquisitiono de Trevor Johnson et Josh Olson, il continue à laisser des points ça et là et est maintenant suivi de près pour la quatrième place par deux formations, Pontebba et Fassa, qui ont un passé récent très différent. Les "aigles du Frioul", longtemps concentrés sur leurs rétroviseurs, ont trouvé, sous la guide attentive de Pokel, une bonne régularité liée aux bonnes prestations du gardien slovène Andrej Hocevar et à la rentrée de quelques joueurs blessés. L'équipe de Canazei, en revanche, après un début de saison explosif, est maintenant contrainte à compter sur les dons de son gardien Denis pour ne pas chuter dans le précipice.

En queue, il y a une lutte très belle et très serrée entre Alleghe, Valpellice et Cortina, tous trois capables de coups audacieux contre des formations mieux fournies. Certains disent que le classement final dépendra des confrontations directes ; c'est ce qu'espère le Valpellice d'Alain Vogin qui a dernièrement su battre Alleghe aux tirs au but et les anciens champions de Cortina chez eux. L'entraîneur franco-canadien, depuis le retour de Kowalski dans les cages, a su revitaliser son attaque avec une ligne (Iannone-Sisca-L.Aquino) parmi les meilleures du championnat. On saura tout dans un mois.

Classement de la série A à fin janvier : Val Pusteria 66, Renon 64, Asiago 58, Bolzano 52, Pontebba 49, Fassa 48, Alleghe 39, Valpellice 35, Cortina 33.