Gap - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 20e journée)

Gap imprenable à la Blâche

Match à quatre points dans l'optique du maintien. En effet, si Gap l'emporte ce soir dans leur nid il reléguerait Villard à 5 points. Les Ours, douzièmes avant le coup d'envoi, possèdent deux matchs en retard. S'ils venaient à l'emporter, ils reviendraient ainsi à 1 point de leur adversaire du soir et distanceraient leurs concurrents au maintien. En effet, au vu des rencontres du soir, il y a fort à parier que Neuilly, Mont-Blanc et Épinal ne prendront pas de points. D'autant plus que les matchs en retard des Ours se jouent justement contre ces équipes. Gap part malgré tout avec un petit avantage ; en deux matchs à domicile joués en 2010, les Rapaces ne se sont pas pris un but et en ont marqué 11 contre Dijon et Morzine.

Un premier tiers plutôt équilibré

SykkoLa partie débute devant la plus triste affluence de la saison. Le froid de la patinoire (-6°C) et l'horaire inhabituel pour un match de championnat y sont pour beaucoup. Le début de la rencontre est plutôt crispé par l'enjeu. Après deux minutes de jeu, le géant de Gap, Jiri Jelen, est prié d'aller en prison suite à une crosse haute. Les Rapaces tuent cette première infériorité, mais y perdent certainement leur meilleur défenseur et tireur à la bleue en la personne de Milan Tekel qui, en se couchant sur la trajectoire du palet, se casse le poignet.

Villard domine légèrement ces dix premières minutes, alors que Jelen retourne en prison. Le numéro 97 des Rapaces, déjà en dedans à Strasbourg, fait à nouveau preuve de fébrilité ce soir. Mais Villard ne pourra profiter de ce nouvel avantage numérique, Tomi Sykkö se faisant pénaliser 25 secondes plus tard pour un cinglage. Ce 4 contre 4 permet aux deux gardiens de se mettre en évidence sur des tirs peu dangereux. Alors que les deux équipes sont à nouveau au complet depuis 27 secondes, Villard se met à nouveau à la faute par Nicolas Favarin. Les Gapençais ne se feront pas prier pour ouvrir le score. Après deux échec de Julien Correia sur le poteau, il remet pour Rambousek qui d'un petit tir vicieux de derrière la cage envoie le puck au fond des filets ! Villard réagit immédiatement et il s'en faut de peu pour que Gap préserve ce maigre avantage. Ce "peu" n'est autre qu'un très bon Quemener, laissant peu de rebonds, mais également la chance, comme sur ce lancer de Clément Masson qui flirte avec la transversale.

Ce premier tiers très accroché et physique se termine donc sur ce score en faveur de Gap, qui a su faire preuve d'efficacité sur la seule supériorité numérique. Mais le jeu étant très équilibré, tout reste possible.

Quand un défenseur canadien se transformant en buteur

Le jeu est toujours accroché au deuxième tiers. C'est ainsi qu'une altercation surgit entre Jelen et Lefebvre. Le Tchèque se prend 5'+20', c'est moins sévère pour le Villardien avec un "simple" 2'+2'. Jelen paie là certainement l'accumulation des fautes du premier tiers. Cette situation ne donne rien si ce n'est un slap largement à côté de Sedlak. Alors que Svitac doit réorganiser ses lignes d'attaque avec la montée de Bochna sur la première ligne aux côtés de Rambousek et Correia et l'apparition de Slupski sur la troisième. Cette troisième ligne est ainsi formée exclusivement d'espoirs avec Outin-Slpuski-André.

Une nouvelle pénalité, de Cornaire, est tuée par un Gap solide en défense malgré l'absence de Tekel. Et c'est justement un défenseur qui va soulager les 457 spectateurs. En effet, en situation de 2 contre 2, Rambousek décale Patrice Bilodeau, qui trompe Favarin d'un tir a priori pas très puissant. Il s'avère que ce tir a rebondi sur le bouclier du cerbère des Ours. Toujours est-il qu'à la trentième minute de jeu, Gap prend le large grâce à son défenseur québécois, qui marque là son premier but de la saison (2-0, 30'13").

Après ce but contre le cours du jeu, les Gapençais vont à nouveau se montrer opportunistes. Sur un tir de Mathieu André, le palet se montre capricieux et revient dans le slot par la droite, alors que Favarin l'attend à gauche. À l'affût, Luciak le transmet à Outin qui marque en pleine lucarne. Dans une ambiance chaleureuse malgré le froid, Gap mène 3-0. Bien décidé à ne pas vivre le calvaire des Pingouins et Ducs avant eux, les Ours se ruent à l'attaque, Lefebvre tire, Quemener laisse le rebond. Lemoine est là et vient pousser la rondelle au fond du filet (3-1). Rapaces et Ours se rendent coup pour coup, Kevin Richard prend deux minutes pour coup de coude treize secondes plus tard. Il n'en faudra pas plus pour que les joueurs de Svitac marquent. Ils mettent en place leur jeu de puissance, le palet circule, Moussier le transmet à Correia qui remet au centre, c'est confus mais Bilodeau, encore lui, inscrit le quatrième but.

Après ces quelques minutes de folie, Villard s'installe dans le camp opposé. La remise en jeu est gagnée par Clément Masson qui transmet à Papa qui s'en va battre un Quemener quelque peu esseulé (4-2, 38'08"). Un deuxième tiers à nouveau accroché où Gap a su se monter opportuniste et peut remercier son nouveau buteur : Patrice Bilodeau.

Gap faiblit mais tient bon

Au retour des vestiaires, Gap possède donc une avance de deux points, mais sera-t-elle suffisante ? En effet, dans une période copie conforme des précédentes, les Rapaces semblent émoussés et fatigués. Fatigués de perdre des joueurs au combat car, après Tekel et Jelen, on apprend que quelques secondes après son but Édouard Outin s'est blessé dans la région de la clavicule. C'est donc Vidal et le jeune cadet Guttierez, qui à tour de rôle vont compléter la troisième ligne.

Les Ours vont durant ce tiers camper devant le nid des Rapaces, et il faudra un excellent gardien pour conserver ce score. Le temps s'égrène. À trois minutes de la fin du match, Barin joue le tout pour le tout. Favarin déserte sa tanière au profit d'un sixième homme.  Mais ce soir Gap a décidé d'être opportuniste. Rambousek récupère le palet et s'en va marquer son second but de la soirée (5-2). Plus que deux minutes à jouer, les Ours sont dépités et n'ont plus qu'une envie, quitté ce nid maudit.

Que retenir de ce match ? Pour Gap, pas grand-chose, en dessous de leur niveau de ces derniers jours, les joueurs ont paru bien fatigués, surtout dans le derniers vingt. La victoire est là, les deux points qui vont avec aussi, et finalement ce n'est déjà pas si mal. Pas si mal pour un promu qui n'aurait pas gagné ce match il y a quelques mois. L'équipe est incontestablement en progrès, la Blâche est devenue une forteresse imprenable en ce début de 2010. Gap s'approche du maintien et surtout d'un derby enflammé ce samedi à Briançon.

Pour Villard la route du maintien est encre longue. Comme on pouvait s'y attendre Mont-Blanc et Neuilly ont perdu. Épinal accroche Grenoble, mais au final les Ours ne perdent pas trop de points ce soir. La double réception d'Épinal s'annonce comme capitale pour une équipe qui ne manque pas d'envie.

Hommes du match : Ronan Quemener pour Gap, Tomi Sykkö pour Villard-de-Lans.

 

Gap - Villard-de-Lans 5-2 (1-0, 3-2, 1-0)
Mardi 2 février 2010 à 20h30 à la patinoire Brown-Ferrand. 478 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Gildas Fontaine et Adrian Popa.
Pénalités : Gap 37' (8', 2'+5'+20', 2'), Villard 16' (6', 6', 4').
Tirs : Gap 34, Villard 49.
Évolution du score :
1-0 à 15'00" : Rambousek assisté de Correia (sup. num.)
2-0 à 30'13" : Bilodeau assisté de Rambousek
3-0 à 33'38" : Outin assisté de Luciak et André
3-1 à 34'11" : Lemoine assisté de Lefebvre
4-1 à 34'55" : Bilodeau assisté de Correia et Moussier (sup. num.)
4-2 à 39'08" : Papa assisté de Masson
5-2 à 58'02" : Rambousek assisté de Bochna et Bilodeau (cage vide)

 

Gap

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Matus Luciak - Patrice Leblanc Bilodeau ; Trevor Read - Milan Tekel ; Alexandre Cornaire - Jakub Suchanek.

Attaquants : Jiri Rambousek (A) - Jiri Jelen (A) [puis Bochna à 23'14"] - Julien Correia ; Tomas Skvaridlo - Jean-Charles Charrette - Romain Moussier (C) ; Édouard Outin - Erik Bochna puis Marc Slupski à 23'14" - Mathieu André ; Sébastien Vidal, Romain Gutierrez.

Remplaçants : Jakub Macek (G), Romain Vitali, Jérémy Baridon.

Villard-de-Lans

Gardien : Pascal Favarin [sorti de 57'37" à 58'02"].

Défenseurs : Pierre-Antoine Simonneau - Daniel Sedlak ; Nicolas Antonoff - Esa Saksinen ; Nicolas Favarin (C) - Victor Vitton-Mea.

Attaquants : Nicolas Lafontaine - Clément Masson - Kévyn Richard ; Tristan Lemoine - Alexandre Lefebvre - Tomi Sykkö ; Cyril Papa (A) - Matthieu Leblond - Yann Diaferia ; Francky Sadani.

Remplaçants : William Robert (G), Cédric Guillot-Diat (A). Absents : Romain Farruggia (G), Martin Millerioux, Thibaut Sage-Vallier.