Rouen - Neuilly-sur-Marne (Ligue Magnus, 20e journée)

2010-02-02-Rouen-Neuilly4Des feux d'artifice !

Après les deux défaites face à Briançon, celle mettant en cause sa deuxième place en Magnus et celle de la fierté (coupe de France), le réveil du RHE 76, évoluant à quatre lignes offensives et avec Fabrice Lhenry devant la cage rouennaise, a eu lieu. La victime de cet ébrouement a été un HCNM 93 venu pour en prendre une belle, mais une pas trop sévère finalement au vu du début de match. Cette victoire spectaculaire devrait permettre aux Normands de se soigner un peu dans leurs têtes. À la base de cette démonstration, une offensive recouvrée comme par hasard dès que la bride tenue de deux paires de mains fermes sur les Dragons eut été lâchée.

Autant dire que pour le pauvre Roman Svaty, aligné en lieu et place du premier gardien des Bisons comme si Jérôme Pourtanel laissait tomber ce match, ce n'était pas la fête devant une telle furie des attaquants des Dragons. Cela partait trop vite, pour que Neuilly puisse vraiment s'opposer à l'envie de rédemption des hommes du duo Garnier-Pouget. Loïc Lampérier profite d'un bon travail de Mallette et Desrosiers pour rapidement ouvrir le score dans une cage ouverte (1-0 à 01'47). Ilpo Salmivirta se saisit d'un retour en supériorité numérique (2-0 à 05'27). Après un bon slalom de Daniel Carlsson, Éric Doucet pousse la rondelle dans un filet offert (3-0 à 10'41). Lionel Tarantino est le dernier buteur du premier tiers (4-0 à 13'49).

2010-02-02-Rouen-NeuillyLa déferlante se calme un peu en deuxième période, et Neuilly est un peu dans le tempo pour s'opposer à l'envie des locaux. Casey Bartzen, le renfort de luxe, réduit la marque au-dessus de l'épaule gauche de Fabrice Lhenry (4-1 à 25'34). Seth Leonard ramène les Bisons à deux longueurs des Dragons en trompant à mi-hauteur l'ancien pensionnaire du championnat danois (4-2 à 26'01). Shawn Snider, le centre promu capitaine ce soir, a fait les deux passes décisives.

La quatrième ligne des locaux se fait remarquer. Anthony Rech, à l'affût au second poteau, prend sa chance et marque après un excellent travail de Lionel Tarantino (5-2 à 26'42). Moins d'une minute plus tard, Éric Doucet se saisit d'un rebond sur la botte (6-2 à 27'25). Malgré tout les visiteurs s'accrochent dans ce match où règne un brin de folie. En avantage numérique, Pierre-Charles Hordelalay de loin ramène son équipe dans le match (6-3 à 36'09). La fin de la période médiane sera plus calme jusqu'à la seconde pause.

Le dernier tiers repart sur un rythme spectaculaire. En infériorité, Kevin Dugas intercepte le palet et celui-ci profite à Pierre Charles Hordelalay. L'ancien Gothique réduit l'écart d'une excellente feinte face à Fabrice Lhenry (6-4 à 44'07). Mais les joueurs des bords de Seine retrouveront aussi de l'efficacité en jeu de puissance. Tardif par deux fois et Ilpo Salmivirta. Le Finlandais, alors que Birolini n'est sorti de prison que depuis quatre secondes, augmente l'avantage des locaux pour le plus grand plaisir de spectateurs enfin rassasiés de but en cet hiver 2010. À chaque fois Zwikel et Babka sont aussi dans le coup (9-4 à 49'54). Après ces trois buts, Neuilly est finalement lâché, cependant les Bisons s'accrochent. Gaël Guilhem à ras la glace rend sans doute le goût de la victoire un peu aigre pour Fabrice Lhenry (9-5 à 51'20). Le public réclame le dixième but et c'est Marc-André Thinel en infériorité lors d'un contre qui lui offrira (10-5 à 58'46).

Ce match, malgré un score large, a été agréable à suivre, sauf pour les deux gardiens, avec deux périodes de suspense et surtout 15 buts inscrits. On en redemande sur l'île Lacroix !

 

Rouen – Neuilly-sur-Marne 10-5 (4-0, 2-3, 4-2)
Mardi 2 février 2010 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2134 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté d'Adrien Ernecq et Nicolas Piedigrossi.
Pénalités : Rouen 8' (2', 2', 4') ; Neuilly-sur-Marne 14' (4', 2', 8').
2010-02-02-Rouen-Neuilly2Évolution du score :
1-0 à 01'47" : Lampérier assisté de Mallette et Desrosiers
2-0 à 05'27" : Salmivirta assisté de Desrosiers et Eriksson (sup. num.)
3-0 à 10'41" : Doucet assisté de Thinel et Carlsson
4-0 à 13'49" : Tarantino assisté de Mulle et Carlsson
4-1 à 25'34" : Bartzen assisté de Snider et Guilhem
4-2 à 26'01" : Leonard assisté de Snider
5-2 à 26'42" : Rech assisté de Tarantino et Mulle
6-2 à 27'25" : Doucet assisté de Babka et Romand
6-3 à 36'09" : Hordelalay assisté de Dugas et Bartzen (sup. num.)
6-4 à 44'07" : Hordelalay assisté de Dugas (inf. num.)
7-4 à 44'35" : Tardif assisté de Babka et Zwikel
8-4 à 47'36" : Salmivirta assisté de Zwikel et Holmqvist (sup. num.)
9-4 à 49'54" : Tardif assisté de Zwikel et Babka (sup. num.)
9-5 à 51'20" : Guilhem assisté de Kecka et Bartzen
10-5 à 58'46" : Thinel assisté de Doucet et Eriksson (inf. num.)


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry

Défenseurs : Petri Virolainen – Magnus Eriksson ; David Holmqvist – Cédric Custosse ; Daniel Carlsson – Daniel Babka.

Attaquants : Jérémie Romand – Éric Doucet (A) – Marc-André Thinel ; Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Loïc Lampérier ; Luc Tardif Jr – Jonathan Zwikel (A) – Ilpo Salmivirta ; Lionel Tarantino – Alexandre Mulle – Anthony Rech.

Remplaçant : Trevor Koenig (G). Absent : Kai Öhberg (malade).

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Roman Svaty.

Défenseurs : Sébastien Dermigny – Mathieu Wathier ; Luc Tanésie – Nicolas Pousset ; Alexis Birolini – Michael Steiner ; Jérôme Wagner.

Attaquants : Seth Leonard – Shawn Snider (C) – Clément Rey ; Jérôme Veret – Pierre Charles Hordelalay – Kevin Dugas ; Gaël Guilhem – Miroslav Kecka – Casey Bartzen.

Remplaçant : Marco Emond (G). Absents : Benjamin Galmiche, Romain Gentilleau.