Division 1 : La lutte pour les playoffs s'intensifie !

Le match tant attendu de cette journée opposait Brestois et Mulhousiens, qui restaient sur une défaite 8-0 en finale de D2 à Brest. Les Alsaciens ont profité d’une rapide ouverture du score de Gadoury (trois buts ce soir) pour fermer le jeu mais lorsque Brest accéléra à la mi-match, les Scorpions plièrent (5-3). De son côté, Caen maintient la cadence avec une nouvelle victoire à domicile, dans une rencontre accrochée face à Valence. Les Valentinois ont subi une avalanche de buts irréversible dans le tiers médian (9-5).

Derrière, Bordeaux continue sa remontée au prix d’un excellent début d’année 2010. Emmenés par Raphaël Larrieu et Dave Grenier, les Boxers enfoncent un peu plus les joueurs de Courbevoie (5-1). Et comme si ce n’était pas suffisant, Juraj Varga (Courbevoie) s’est blessé à la tête et a perdu connaissance après un choc avec Gautier Lafrancesca, ce qui le contraindra à rester en observation à l’hôpital de Bordeaux. Montpellier reste également à la poursuite de Mulhouse. Longtemps malmenés ce soir en Lorraine, ils ont trouvé les ressources dans le troisième tiers pour marquer trois buts sans réponse et ramener les deux points (6-8).

Après une nouvelle défaite face à Annecy, qui confirme son redressement en 2010, l’entente Deuil-Garges risque de plus en plus de lutter jusqu’au bout pour les playoffs. L’ancien capitaine de Strasbourg Maxime Catelin a inscrit deux buts et obtenu une aide pour mener les Chevaliers du Lac à la victoire (3-6). En revanche, Reims met un peu plus de distance avec ses poursuivants en battant Cergy, adversaire direct pour la qualification. Sébastien Gauthier n’a pas marqué et les Jokers n’ont pas trouvé la solution pour manœuvrer la défense champenoise (2-6). Enfin, l’opération porte ouverte de la soirée s’est déroulée à Avignon. Nice, privé de son gardien titulaire, a totalement pris l’eau dans le premier tiers avant de faire jeu égal dans les deux autres pour aboutir à un score assez rare pour être souligné (14-10). On remarque, sans surprise, que les quatre gardiens alignés ce soir ont participé à la « fête »…