Suisse - Bélarus (match de préparation aux JO)

Contrairement aux Allemands et aux Lettons qui se sont affrontés à Francfort, la Suisse et le Bélarus ont décidé d'organiser leur préparation olympique au Canada, dans les vraies conditions du tournoi, avec une glace aux dimensions nord-américaines et le décalage horaire. Bien sûr, ils n'ont pas de supporters, mais au Canada, un match de hockey sur glace trouve toujours du public.

Winnipeg n'a plus d'équipe de NHL depuis près de vingt ans, et son ancienne patinoire a été démolie pour laisser place à une salle multi-fonctions moderne. Elle est loin d'être pleine, mais il y a tout de même plus de six mille spectateurs pour voir ses équipes sans joueurs de NHL (Hiller, Streit, Salei et le ou les Kostsitsyn rejoindront leurs équipes respectives lundi prochain).

Le Bélarus tâtonne beaucoup avec ses arrières par rapport à la composition prévisionnelle, et il n'a pas encore arrêté son choix. On sent que les paires n'ont pas l'habitude de jouer ensemble. Diverses erreurs de coordination de la défense aboutissent à des occasions suisses. Le gardien Vitali Koval récolte les applaudissements du public dès la deuxième minute en repoussant un tir de Romano Lemm sur la transversale. Mais malheureusement pour lui, il est moins à son avantage sur l'ouverture du score, un tir précis d'Ivo Rüthemann. Koval a cependant une place de titulaire à gagner, en concurrence avec un Andrei Mezin au CV plus fourni, et il ne commettra plus d'erreurs.

Bien que dominatrice, la Suisse perd ce match quand Hnat Domenichelli part en prison dans la dernière minute de la prolongation. Mikhaïl Zakharov demande un temps mort. Zadelenov gagne la mise au jeu, et le palet circule jusqu'à Oleg Antonenko côté gauche, qui marque d'un tir croisé à ras glace. Il restait quatre secondes avant les tirs au but...

Plus dommageable encore que la défaite pour les Suisses : Kévin Romy a pris un coup de crosse et risque de manquer les Jeux olympiques.

Désignés joueurs du match : Vitali Koval pour le Bélarus et Tobias Stephan pour la Suisse.

 

Suisse - Bélarus 1-2 après prolongation (1-0, 0-1, 0-0, 0-1)
Mardi 9 février 2010 à 19h30 au MTS Centre de Winnipeg. 6197 spectateurs.
Arbitrage de Darcy Burchell et Brent Holdsworth (CAN) assistés de Darrell Surminski et Ray Damphousse (CAN).
Pénalités : Suisse 10', Bélarus 14'.
Tirs : Suisse 41 (7, 12, 21, 1), Bélarus 24 (9, 2, 6, 7).
Évolution du score :
1-0 à 08'45" : Rüthemann assisté de Plüss et Von Gunten
1-1 à 26'11" : Makritsky assisté de Kostyuchenok et Mikhalev (sup. num.)
1-2 à 64'56" : Antonenko assisté de Kostyuchenok et Zadelenov (sup. num.)


Suisse

Gardien : Tobias Stephan.

Défenseurs : Mathias Seger - Yannick Weber ; Philippe Furrer - Patrick von Gunten ; Luca Sbisa - Rafael Diaz ; John Gobbi.

Attaquants : Ivo Rüthemann - Martin Plüss - Thierry Paterlini (2') ; Kévin Romy - Andres Ambühl (C) - Romano Lemm ; Roman Wick - Thibaut Monnet - Thomas Déruns ; Raffaele Sannitz (4') - Hnat Domenichelli (2') - Julien Sprunger ; Paul Savary (2').

Remplaçant : Ronnie Rüeger (G). En réserve : Sandy Jeannin (au repos), Goran Bezina (élongation), Severin Blindenbacher (arrivé au cours de la soirée).

Bélarus

Gardien : Vitali Koval.

Défenseurs : Viktor Kostyuchenok (C) - Aleksandr Makritsky ; Andrei Antonov - Igor Usenko ; Nikolai Stasenko - Sergei Kolosov ; Andrei Karev - Aleksandr Ryadinski ; Vladimir Denisov.

Attaquants : Konstantin Koltsov - Sergei Zadelenov (2') - Oleg Antonenko (4') ; Aleksandr Kulakov (2') - Andrei Stas (2') - Dmitri Meleshko ; Aleksei Ugarov (4') - Andrei Mikhalev - Konstantin Zakharov ; Sergei Demagin.

Remplaçant : Andrei Mezin (G). En réserve : Maksim Malyutin (G), Aleksei Kalyuzhny (retard de bagages).